CCE Mondial du Lyon d’Anger / Les Britanniques en leader

 

Le parcours de cross fait la différence!

A l’issue d’un cross très sélectif, les Britanniques trustent la tête du classement des 7 ans, Kitty King étant en pole position avec Zidante. Dans les 6 ans, Paul Tapner et Indian Mill conservent la tête.


 

Chez les six ans tous les cavaliers français sont sans incident aux obstacles. Karim Florent Laghouag associé à Entebbe de Hus, propriété d’Agnès Celerier et Michel Ducros, reste le meilleur couple tricolore malgré 4 secondes de temps dépassé. Il occupe la 7ème place du classement provisoire. Eric Vigeanel/ Ramsa Villa Rose / Julie Vigeanel pointent à la 10ème place et Véronique Réal / Rythme des Buis / E.A.R.L Lyard sont 19ème.
Concernant les 7 ans, Laurent Bousquet avait prévenu, « le cross est sérieux ». Les nombreux incidents recensés cette après midi lui ont donné raison.
D’une manière générale ce sont les combinaisons de fin de parcours qui ont posé le plus de problèmes aux couples français et étrangers. On a pu voir certains favoris perdre toutes chances de bien figurer. C’est le cas du couple vainqueur des six ans l’année passée, la suédoise Sara Algotsson-Ostholt et Mrs Medicott.
Dans le camp français, le meilleur couple reste Nicolas Touzaint / Zonlicht / Darl el Salam E.A.R.L. Il est sans incidents aux obstacles malgré un franchissement acrobatique de la dernière combinaison. Il concède quelques secondes de temps dépassé et occupe la 10ème position.
Outre Nicolas, quatre autres couples français ont su tirer leur épingle du jeu. Ils réalisent un parcours dans le temps et sans incidents. Il s’agit de :

  • Arnaud Boiteau / Quoriano ENE HN / IFCE
  • Maréchal des Logis Chef Donatien Schauly / Quinoa de Polka*Mili  / Ministère de la Défense
  • Eric Vigeanel / Quatar de Puech Rouget / Roland Chevalier
  • Astier Nicolas / Quickly du Buguet / Bénédicte de Monval Nicolas

 

Ils pointent respectivement ce soir aux 11ème, 12ème, 13ème et 16ème rangs.
Les cavaliers, les coachs, les propriétaires et le staff de la FFE ont pu se retrouver toute la journée, dans une très bonne ambiance autour du camion fédéral qui se trouvait dans la zone de récupération, à l’arrivée du cross. Tous ont pu visionner l’ensemble des parcours sur l’écran qui retransmettait en direct les images réalisées par Equidia. Ce fut une bonne occasion de partager l’émotion d’une belle après-midi de sport.

Rencontre avec une propriétaire Agnès Celerier

Parmi ces personnes présentes, l’une d’entre elles était particulièrement attentive aux parcours de Karim Florent Laghouag. Il s’agit d’Agnès Celerier. Une propriétaire qui a connu des fortunes diverses aujourd’hui, puisque son premier cheval Entebbe est sans incidents aux obstacles alors que Salomé, sa jument qui participait à l’épreuve des 7 ans écope d’un refus.

Que représente pour vous le Mondial du Lion ?

C’est  un magnifique concours sur lequel je viens consécutivement depuis 3 ans avec Karim et les jeunes chevaux dont je suis propriétaire. Notre présence est vraiment un plaisir chaque fois renouvelé. C’est dans un esprit de formation en vue du haut niveau que nous sommes ici avec Salomé et Entebbe de Hus. Nous sommes particulièrement fiers d’être ici, Michel Ducros Co Propriétaire d’ Entebbe de Hus, et moi car à cet âge, les places sont chères pour participer à ce Mondial. En plus, l’enjeu est double pour le cheval, car c’est à la suite de ce week end que nous déciderons de le faire agréer ou non comme reproducteur en France.
Vous savez, c’est souvent ici au Mondial du Lion, que commencent les grandes histoires.

Comment s’organise la journée d’un propriétaire lors de ces grands rendez-vous?

Personnellement, je suis très tendue depuis ce matin.  Avant aujourd’hui, j’ai déjà fait deux reconnaissances. L’officielle avec Laurent Bousquet et une autre avec Karim. Je sais donc parfaitement ce que mes chevaux auront à accomplir et où sont les difficultés.
En revanche, je regarde les parcours de mes chevaux sur l’écran géant, car c’est de là que l’on voit le mieux.
Du matin au moment de leur passage sur le cross, je suis toujours partagée entre la volonté de victoire et la crainte que ca ne se passe pas au mieux pour les chevaux ou pour le cavalier.

Ca fait maintenant longtemps, que vous êtes propriétaire chez Karim. Quels objectifs vous êtes vous fixés?

Notre objectif affiché, c’est les Jeux Olympiques et les Jeux Mondiaux, notamment ceux de Normandie 2014.
Pour ça, nous avons deux démarches :
La première, à long terme. Dans cette optique, j’achète régulièrement des trois ans que je fais former par Karim. C’est ainsi que ca s’est passé pour Punch de l’Esques qui a bien couru il y a 15 jours sur le CCI*** de Boekelo et avec lequel nous avons franchi les étapes une à une.
La seconde a été mise en place à plus court terme car les grosses échéances sont pour ainsi dire demain.  J’ai donc investi avec Eric Lachaud dans Pyromane du Briou un cheval d’expérience préparé par Thomas Carlile, qui s’est montré performant sur le circuit Grand National comme à l’international et qui viendra seconder Punch.

En vue de ces objectifs, qu’avez-vous mis en place ?

Nous avons une vraie relation de confiance, Karim, Laurent Bousquet, sélectionneur national, et moi. C’est Laurent qui nous conseille sur le programme de concours des chevaux et particulièrement ceux de haut niveau. Nous avons eu la joie d’être sollicités pour signer un contrat JO JEM avec la Fédération Française d’Equitation, en vue de ces objectifs.

Tous les résultats

Les photos

source FFE.