Riders Tour : Paul Schockemöhle remet les pendules à l’heure !

Suite à l’article parut dimanche dernier dans le quotidien allemand «  Die Welt », mettant en cause l’organisation et l’avenir du challenge, Paul Schockemöhle,  fondateur et président du Riders Tour, remet de l’ordre dans la boutique.

Le  journal évoquait un manque d’intérêt des cavaliers qui préféraient le « Global Tour » de Tops tout en  spéculant sur la fin des engagements du sponsor principal, la Banque DKB. (voir l’article)

S’il est vrai qu’avec une chute d’audience, les retransmissions télévisées sont passées aux oubliettes (malgré les droits versés par ARD et ZDF) le Riders Tour reste un évènement majeur du calendrier d’outre-Rhin!

« Toutes ses affirmations ne sont que purent spéculations et une fantaisie journalistique ! »Précise Paul Schockemöhle;-« Ni moi ni mes partenaires n’avons projeté d’arrêter ce challenge et d’ailleurs Munich vient de confirmer sont partenariat pour la saison prochaine ! Nous n’avons pas réagit outre mesure; à quoi bon ? Si ce n’est d’ajouter de l ‘eau au moulin d’un article sans fondement ! »

Créer en 2008 le Riders Tour est disputé en 7 étapes  (Hagen-Hambourg- Wiesbaden, Munster Paderborn, Hanovre et Munich) avec des dotations de 80,000€ minimum par GP. Il est ouvert aux 25 meilleurs cavaliers de la Ranking FEI avec d’office, les trois derniers finalistes du Riders Tour précédent. Les cavaliers accumulent alors des points au fil des concours. L’ Hallenstadion de Munich sera donc le cadre de la finale de ce Riders Tour 2011 qui devrait sans surprise revenir au leader, Ludger Beerbaum. Une voiture sera également offerte aux trois cavaliers du podium… De quoi maintenir encore un peu de suspens !