Le Haras des Coudrettes sauve Kevin Staut!

En rachetant in extremis Silvana au Haras de Hus, c’est à un véritable sauvetage de dernière minute auquel s’est livrée la famille Perron Pete. Officiant déjà pour le plus haut niveau français avec Patrice Delaveau sous les couleurs du Haras des Coudrettes (HdC), ce couple de professionnels  passionnés vient en effet de mettre un terme au tumulte et aux plus vives craintes que pouvait engendrer le départ à l’étranger de la jument de tête de Kevin Staut.

Comme il nous le confiait récemment lors de notre interview exclusive (voir rubrique itw) , ses relations avec Xavier Marie  avaient changé de tournure depuis quelques mois. Le patron du Hus ne s’était d’ailleurs pas gêné d’annoncer des changements de cavaliers alors que son champion était en plein Global Tour à Abu Dhabi …  Kevin Staut gardait tout de même de bons espoirs puisque Xavier Marie lui avait confirmé  son soutien pour la partie sportive. Il semble que les choses aient changé! Depuis Genève des rumeurs laissaient entendre que Silvana serait à vendre et des offres émanaient alors de toutes parts. Coté tarif on entendait de tout et les sommes les plus folles donnaient déjà le ton de la discorde en vue d’une possible perte pour l’équipe de France! Il est vrai que l’on est plus habitué à voir ce genre de manœuvre en football qu’en sports équestres mais ne serait-ce  pas là un signe de plus que le sport de haut niveau soit sensible à l’argent? D’autant que d’ici quelques jours les candidatures olympiques seront bouclées … De là à penser que les Jo sont des jeux d’amateurs…Monsieur de Coubertin en resterait sans doute béat!

Au-delà de cette affaire, c’est aussi tout le système du sport de haut niveau équestre qui dévoile une nouvelle facette!

Nul n’est dupe. Pas d’argent; pas de chevaux et donc pas de grandes compétitions. Il en va du jumping comme dans bien d’autres disciplines. Que des investisseurs se passionnent pour les concours hippiques est un grand bien et la recherche du meilleur cheval ressemble de plus en plus à celle du bon butteur. Mais la différence est là. Un club de foot est  une entité unique formée par des investisseurs alors qu’en sports équestres ….ce ne sont que des individualités, ou presque!

Saluons alors cette initiative du Haras des Coudrettes, qui, dépassant les égos et autres ambitions personnelles, sut disposer la mise suffisante pour conserver un potentiel de médaille olympique pour la France.  

Chapeau aussi à Patrice Delaveau qui par son entremise et sa compassion, met un grand coup de pied aux derrières de tous les aprioris que l’on veut nous faire croire, quant aux difficultés d’ententes entre cavaliers!

Un vrai soulagement pour Kevin Staut en ces périodes troubles et sans doute quelques déceptions pour d’autres, qui auraient bien aimé sentir la grise Silvana évoluer sous leurs selles.

Nous ne sommes que le 22 décembre! Alors soyons attentif car il  reste encore 8 jours avant la fin du « mercato olympique » et d’ici là…