Jumping de Bordeaux: Markus Ehning en Maestro!

Ou comment  Herr Ehning rend honneur à Monsieur d’Oriola

Pour ceux qui ont pu suivre ce Trophée bordelais dédié à Pierre Jonquères d’Oriola, le moins qu’on puisse dire, c’est que Markus Ehning nous a fait une démonstration de tout son art équestre! Dernier à s’élancer sur ce parcours jugé au chronomètre, Marcus Ehning savait  qu’il devait battre le temps de 56’84 détenu jusqu’alors par Simon Delestre. Le français, 6ème à s’élancer sur la piste, menait les débats et son parcours avec Whisper forçait les prises de risques de  ses poursuivants. Le premier à s’en rapprocher fut Marco Kutscher. Sur un tracé au plus juste, la fausse nonchalance de  Satisfaction menait le couple allemand à la seconde place en 57’10. Simon Delestre soufflait un grand coup mais savait que tant que le dernier n’est pas passé…Rien n’est gagné! D’autant plus quand celui-ci se nomme Markus Ehning. Dès le N°1 on comprenait que l’allemand n’était pas la pour un tour de chauffe! Menant Sabrina au plus juste, Ehning semblait dérouler un parcours d’entrainement! Toujours dans le même train, gardant contact et liant , mains et jambes en quasi symbiose, le parcours semblait s’effacer sous les sabots de Sabrina. Certes, il y eu bien  un petit « Hô oh » murmuré au creux de l’oreille de sa jument quand celle-ci, sous l’influence de son maître, confondait subitement son aisance avec une poussée d’ailes digne d’un aigle allemand!  Quand arrive la ligne d’arrivée le chrono indique un 54’54.  Du Cinq sur Cinq coté émission/réception entre Sabrina et Ehning. 

Simon Delestre soufflé!

Du coup  Simon Delestre se retrouve deuxième de cette épreuve. Sans doute un peu déçu, le français peut tout de même être fier de son résultat car la jument prouve encore sa progression. La victoire d’Ehning repoussant tout le monde d’un cran, Marco Kutscher concluait donc à la 3ème place. On notera encore la bonne prestation de ZZ Top vh Schaarbroek Z qui sous la selle de Kevin Staut prend la 7ème place .C’est d’ailleurs un autre cavalier français qui conclu le classement aux gains puisque Bosty prend la 12ème place avec Castle Forbes Myrtille Paulois .

La classe Ehning!

Quand Markus Ehning nous fait ce genre de parcours, arrive un moment ou l’on oubli les obstacles. Nos yeux sont captés par la position quasiment intangible du cavalier. On cherche à voir autant qu’à comprendre ce qu’il fait!  Oui je sais…Qu’ont-ils donc tous avec ce Markus Ehning? Il n’est pas ou plus N°1 mondial! J’entend cela, mais N°1 mondial de quoi? D’un classement aussi subjectif qu’un triple A dans une agence de notation économique? Certes, le leader actuel de la Ranking Liste (puisque c’est d’elle que l’on parle…) , Rolf Goran Bengtsson n’y est pas parvenu par hasard et ce n’est pas moi qui vais le contredire car il fait partie de mes cavaliers préférés ( mon cavalier préféré serait même plus juste…) . Ce que Markus Ehning nous prouve par ses parcours c’est qu’au delà des classements il y a la Classe! Celle qui fait dire aux anciens que rien ne vaut les bases,  aux  plus jeunes que l’avenir leur appartient et aux admirateurs, que l’art se détient autant qu’il s’obtient!

Peu importe le classement mondial si ce n’est qu’une question de chiffres. Par ces temps de compétitivité où les jalousies croisent souvent les plus basses intentions, de telles performances sont des moments de grâce qui plaident en faveur de notre sport !

N’est-ce  pas là l’essentiel?

Regardez la vidéo sur notre lien en page d’accueil.