Affaire de Doppage: L’IJRC réagit!

Pour des sanctions plus équitables !

L’IJRC (international jumping riders club) communique son avis,  suite à la décision du TAS (Tribunal arbitral du sport) de réduire de huit à deux mois la suspension originale d’Abdullah Waleed Al Sharbatly et de Khaled Abdulaziz Al Eid , dont les chevaux furent contrôlés positifs à des anti-inflammatoires non-stéroïdiens de type phénylbutazone et oxyphenbutazone!

Communiqué:

C’est avec surprise que l’IJRC, le Club des cavaliers internationaux de saut d’obstacles, prend note des décisions du juge unique du TAS concernant les deux cas mentionnés, qui divergent de façon significative de décisions antérieures sur des cas similaires, traités différemment et plus sévèrement.

Par ailleurs, ce jugement s’écarte de la décision du Tribunal de la FEI.

Nous nous attendons à ce que le jugement complet, avec l’argumentaire, soit rendu aussi rapidement que le juge unique a pris sa décision.

Suite à ce jugement, nous espérons que, dans le futur, le TAS fera tout pour prendre des mesures uniformes et équitables, assurant le principe d’égalité de traitement à tous les cavaliers.

C’est important pour la crédibilité du TAS, qui a une grande responsabilité en devant traiter tous les cas présentés de façon uniforme et équilibrée. La cour doit agir avec soin et précision, tout particulièrement dans une période comme celle-ci, où la FEI fait un gros effort pour soutenir le sport propre et son projet y relatif, qui doit être un point de référence pour le monde équestre.

Nous espérons que cette procédure accélérée sera adoptée systématiquement, pour ne pas avoir à attendre des mois avant de recevoir une audition, comme ce fut le cas!

Des délais de réponse rapides et un traitement équitable pour chacun sont essentiels pour la crédibilité de notre sport comme pour celle des corps judiciaires.

Le comité, au nom de l’IJRC

Source IJRC .