CSIW OSLO: Victoire de Dubbeldam

Une première surprenante !

En signant le double sans faute parfait avec BMC Utascha SFN, le hollandais Jeroen Dubbeldam remporte cet après-midi le  premier grand prix coupe du monde FEI de la saison.

Une première étape délicate et pleine de surprises, qui vit quelques favoris passer à la trappe, alors que d’autres se déjouaient avec une apparente facilité d’un parcours jugé délicat par certains.

Premier sans faute, Beat Mändli se retrouvait donc en position d’ouvreur du barrage. Rééditant le sans-faute, le cavalier suisse mettait alors la pression sur ses poursuivants en signant un superbe chrono. Privé de J.O. suite à une opération pour une torsion intestinale de son Oldenburg de 12 ans, Beat Mändli signe un retour en forme particulièrement brillant en prenant la seconde place devant Sergio Alvarez Moya en selle sur Carlo. L’espagnol n’a pas mis beaucoup de temps à s’accorder avec  son nouveau crack acquis auprès de Nick Skelton il y à peine un mois. 

Moya et Carlo prouvaient par leur aisance qu’un nouveau couple s’était formé. Des débuts plus que prometteurs et nul doute que l’on devrait les revoir rapidement au sommet d’autres podiums. Un week-end à Oslo particumièrement réussit pour Moya qui après sa seconde place dans le GP d’hier avec Carlo, remportait l’épreuve de ce dimanche matin avec Kisby.

Pour le champion Olympique Steve Guerdat, ce fut l’occasion de mettre Chips sur les hauteurs des GP coupe du monde. Une partition pas trop mal réussit puisque malgré une petite faute, le hongre gris de 9 ans prend la 14e place.

Côté français, ce n’est pas passé loin non plus. Kevin Staut et Silvana semblaient pourtant tenir leur place au barrage, se déjouant avec facilité des plus grosses difficultés, mais une touchette sur un obstacle en sortie de virage les en privera pour une 9e place au classement.

Quatre points, c’est également le score de Pénélope Leprevost et Mylord Carthago qui n’ont pas abordé au mieux le vertical N°3. Dommage, car la suite du parcours fut parfaite et le couple normand prend tout de même la 10e place !

Simon Delestre et Napoli du Ry (qui signait là son grand retour en compétition depuis les J.O) ont souffert (comme la majorité des fautifs de cette manche) de l’enchainement délicat de la diagonale en triple, placée en réception d’une barre de Spa bien relevée en sortie de tournant. 

Parmi les bonnes performances du jour, on releva celle du médaillé d’or par équipe, Scott Brash qui prend la 5e place avec Hello Sanctos, juste derrière Michael Van der Vleuten, 4e pour un 4pts au barrage avec VDL Groep Verdi.

Mention spéciale aussi pour le vainqueur de l’an dernier ,Pius Schwizer, qui prend la 7e place avec la toute jeune Powerplay ( 8 ans par  Casall x Limbus) prouvant ainsi que malgré la perte de Carlina( confié par son propriétaire à l’irlandais Trévor Coyle) le «petit» suisse d’Oensingen avait encore bien des ressources.

Les résultats complets ICI