CSIW VERONE: Un GP délicat

Moya en jeune ténor!

Imposant de sérénité, Sergio Alvarez Moya remporte ce dimanche l’étape véronaise de la coupe du monde en signant le double sans faute parfait.

En selle sur le jeune Zipper (8ans), l’espagnol en méga forme, termine le barrage en un éclair et s’assure la qualification pour la finale.

 

 

Une victoire qui échappe de peu à l’Italie qui, grâce à la superbe prestation de Luca Moneta et son atypique SF Neptune Brecourt , termine à la seconde place.

La suédoise Malyn Baryard Johnson retrouve le podium en assurant son barrage avec H&M Tornech

Un barrage à 12 qui cache un peu les difficultés rencontrées par d’autres sur ce tracé particulièrement piégeant. Bien des 4pts auraient mérité le sans-faute, mais ainsi soit-il…

 

 

 

 

Les virtuoses en action!

 

Une mention spéciale pour Kevin Staut qui fut le seul tricolore rescapé pour le barrage. En selle sur Rêvuer de Hurtebise HDC, Kevin signait une très bonne première manche. Assurant le minimum tout en cherchant les meilleures trajectoires, le couple parvenait à maintenir le bon tempo jusqu’à l’ultime obstacle:- » j’ai trouvé Rêveur vraiment très en forme et au fil du barrage je sentais que ça pouvait le faire. En abordant l’ultime obstacle, la foulée était un peu belle et on se retrouve un rien trop près. il s’en est manqué de peu, mais je suis vraiment très satisfait, car je me sens de mieux en mieux avec Rêveur… »-

 

Un très bon résultat tout de même, car avec cette 9e place, Kevin Staut engrange suffisamment de points pour s’assurer d’ores et déjà la qualification pour la finale.

 

Markus Ehning et son bon Copain

Parmi les barragistes, on aura encore eu droit à une magnifique partition de Marcus Ehning. Comme une petite valse de Puccini, sur un tempo à trois temps d’une fluidité exceptionnelle, le maestro allemand nous emmenait sur une ballade avec son Copain Van de Broy. Mais le couple s’égarait un peu dans son interprétation pour un instant d’improvisation rompu par le bémol d’une barre un peu trop biaisée!

Une 6e place au final pour Ehning, précédée par Meredith Michaels Beerbaum, dont la carrure de sa Bella Donna ne permettait pas d’envisager mieux que l’assurance d’un sans-faute.

 

 

 

Côté suisse, les trois cavalières ne sont pas loin l’une de l’autre, mais avec une faute chacune, pas de barrage pour Janika Sprunger, Christina Liebherr et Clarissa Crotta.

Les résultats complets ICI