Coupe des Nations à Rome: Victoire de l’Ukraine

Une coupe au barrage !

Suffisamment rare pour être souligné, c’est à l’issue d’un ultime tour face à l’Allemagne et la France, que l’Ukraine remporte la Coupe des Nations FEI Furusiyya à Rome.

Une première victoire assurée par Cassio Rivetti et Temple Road qui en ultime barragiste pouvait se permettre le luxe d’assurer le sans-faute.

 

Alors que l’Allemagne semblait s’octroyer la victoire, tout fut remis en jeu sur une faute de Ludger Beerbaum et son Chaman qui remettait son équipe à égalité de points avec la France et l’Ukraine.

Restait encore à parvenir au sans-faute pour les derniers cavaliers de ces deux nations.

La France assure à trois !

Gros coup au moral pour Bosty qui se retrouve éliminé des deux manches suite aux refus récalcitrants de Nippon D’Elle sur la ligne signée Longines.

Du coup ses partenaires devaient assurer au maximum pour maintenir les chances françaises d’accumuler encore quelques précieux points en vue de la finale. Eh bien, le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils l’on fait !

 Simon Delestre s’était engagé avec Qlassic Bois Margot (fils de l’Arc de Triomphe) qui effectuait là sa première coupe des nations. S’il est évident que le sans-faute aurait été préférable, on ne peut pas reprocher grand-chose à leur prestation. Un pied dans l’eau au premier tour et une touchette sur un vertical bien délicat en seconde manche, mais une prestation somme toute remarquable pour ce jeune étalon de 9 ans.

  Kevin Staut et Silvana HDC  ( qui revenait en piste après un mois de repos suite à la finale coupe du monde) signent  le double sans faute. Idem pour son partenaire d’écurie, Patrice Delaveau qui remettait encore le couvert pour un tour au barrage.

Rivetti assure et Krasyuk s’impose!

Après le 4 Pts rapide de Ludger Beerbaum, Delaveau n’avait pas trop le choix et se devait de chercher le bon tempo. Malheureusement un 4 Pts au passage réservait les meilleurs espoirs aux Ukrainiens qui n’avaient plus qu’à…Assurer !

Cassio Rivetti tenait donc la victoire au bout des sabots et prenait tout son temps pour y parvenir. Ce qu’il fit tout juste avec 3 Pts de temps dépassé ! C’était chaud !

Dans ce succès ukrainien, on soulignera encore les prestations de Katharina Offel (4/0) avec Pour le Poussage, d’Ulrich Kirchhof (4/4) avec Verdi et surtout le double sans faute d’Oleg Krasyuk avec Nobilis, l’ex-monture de Caroline Nicolas . Une performance qui lui vaut le trophée de meilleur cavalier de la Coupe des Nations de Rome décerné par Furusiyya.

Une victoire qui rapporte aussi des points puisque l’équipe d’Alexander Onyschenko s’était engagée dans ce sens en vue de la qualification pour la finale.

À l’issue de cette deuxième étape, la France est en tête du classement provisoire devant la Grande-Bretagne et l’Ukraine. 

Si cela est de bon augure, rien n’est encore joué puisque l’Allemagne, La Suède  et la Hollande ( ah si elle avait su pour La Baule…) n’ont encore pas joué leurs qualificatives.

Eh oui! C’est un peu compliqué tout ça…Mais ça va venir !

La suite à St Gall, dès la semaine prochaine !

Hop Suisse !

Les résultats ICI

 

2 réflexions sur « Coupe des Nations à Rome: Victoire de l’Ukraine »

  1. Remarquable performance des trois cavaliers français qui malgré leur gros handicap ont réussit à se qualifier pour le barrage,toutes les pénalités de l’équipe ayant été comptabilisées.Espérons que Nippon d’Elle retrouvera son niveau et sa fiabilité très rapidement.

Les commentaires sont fermés.