Les Britanniques champions d’Europe

Scott Save the Queen!

Malgré la pression de leurs poursuivants, les Britanniques n’auront pas failli et remportent la médaille d’or par équipe de ces championnats d’Europe à Herning.

Une victoire de haute lutte, menée jusqu’au dernier round par Scott Brash, face à des Allemands et des Suédois endiablés qui réussissent un retour en force pour s’adjuger respectivement les médailles d’argent et de bronze.

Médaille en chocolat amer pour la France qui termine au pied du podium et grosse déception pour la Suisse qui passe de la seconde à la 5e place.

Mais avec des écarts réduits aux dixièmes de points, tout cela s’est vraiment joué dans le mouchoir de poche d’un troll ..

 

Non mais Hello!

Scoot Brash: L’ultime recours !

Pour connaitre l’équipe gagnante, il fallut attendre le tour de Scott Brash dont la marge de manoeuvre n’était guère plus que d’une barre . En ouvreur,Ben Maher réussissait un nouveau parcours sans faute mais Michael Whitaker sortait à 5pts avec son Viking. La pression montait d’un cran avec l’entrée en piste de William Funnel , d’autant plus que sa contre performance de la veille avec un Billy Congo à 12pts ne rassurait pas grand monde. Mais tout rentrait dans l’ordre aujourd’hui et Funnel remettait les pendules à l’heure de Big Ben pour un sans faute de haute volée.

Déjà médaillé d’or par équipe à Londres, Scott Brash engageait son Hello Sanctos avec détermination pour un ultime tour décisif. Fautif en milieu de parcours, il allait encore user les nerfs de ses partenaires et des spectateurs, cette fois un peu plus nombreux en ce mercredi soir. Les autres équipes restaient aux aguets, mais à  l’arrivée , le jeune britannique soufflait la victoire aux Allemands (vainqueurs par équipe en 2011 à Madrid devant la France et …les Anglais) . 

 

 

Et dire qu’on les auraient presque oubliés!

Tant que l’épreuve n’est pas terminée, il faut se méfier des cavaliers allemands. Mais il faut dire qu’ils y sont allés à pas de loup, restant toujours dans le coup, en laissant Daniel Deusser mener la marche aux sans fautes avec son Cornet d’Amour. C’est d’ailleurs le couple vainqueur de l’épreuve du jour avec une dotation allouée pour l’occasion par « l’oncle Paul » (Schockemöhle). Certes, pour Otto Nagel et sa Corradina ces championnats sonnent un peu la fin d’une époque, car avec un total de 12,49 Pts, les résultats sont loin des espérances. Mais en pointant à la 25e place, ils restent encore tout juste sur la liste des finalistes. Après sa déception liée au 4pts d’hier,Christian Ahlmann signe un tour d’école avec Codex One, retrouvant du coup un sourire enjoué pour la remise des prix.

 

Quant à Ludger Beerbaum, il  sut une nouvelle fois sortir le grand jeu pour assoir le sans faute salvateur avec sa jeune et non moins talentueuse Chiarra 

 

La surprise suédoise!

En s’offrant la 3e place au podium, la Suède crée la bonne surprise du jour .  Henrik Von Eckermann signe un tour à 4pts avec Gotha, mais ses trois autres coéquipiers alignent les sans faute. Un grand coup de chapeau à Angelica Augustsson qui après ses troublants déboires dans la chasse(erreur de parcours!) sortait à quatre points hier pour terminer sur un tour parfait aujourd’hui avec son tumultueux Mic Mac du Tillard .

 

Egalement sans faute, Jens Fredricson retrouvait les commandes de son Lunatic qui n’a visiblement pas apprécié la pleine lune d’hier, mais d’un point de vue individuel, l’affaire est pliée pour eux.

Par contre tout est encore possible pour R.G.Bengtsson qui reste dans le trio de tête avec son Casall Ask, une nouvelle fois au top et le champion en titre semble bien déterminé pour tenter un doublé.

La Suisse manque le coche!

Pour les suisses, les regrets seront sans doute plus amers. Deuxièmes hier, tous les espoirs étaient permis. Malheureusement, les 4pts se succédaient et si Janika Sprunger sortait à nouveau sans faute sur les barres avec Palloubet d’Halong, un point de temps dépassé venait ternir son plaisir et celui du coach Urs Grünig qui sentait le podium s’échapper… Même si leur destin ne tenait plus dans leurs mains, il restait encore aux suisses  le passage de Steve Guerdat pour mettre la pression sur leurs adversaires . Hélas, l’olympique jurassien ne put empêcher une faute de Nino des Buissonnets sur la rivière et avec elle les espoirs suisses tombaient à l’eau.

 

Kevin Staut et Silvana en déveine!

 

Silvana et Kevin Staut médaillés d’argent par équipe à Madrid en 2009…
Herning ne leur aura pas réussi, mais nul doute qu’on les reverras bientôt au top!

Cette eau que redoutaient sans doute encore Kevin Staut et Silvana HDC ne fut pourtant pas leur problème du jour. Dernière cartouche pour un podium tricolore, le duo bleu-gris maintenait tous les espoirs français en haleine…Jusqu’à cette faute en milieu de parcours, puis une autre sur l’ultime obstacle et une ligne d’arrivée franchie hors du temps imparti.

Dureté du sport, mais surtout pas de honte à avoir. Silvana était cette fois sans doute un peu en dessous de ses moyens, mais elle a donné jusqu’alors tant de bons résultats avec son champion de cavalier, qu’il serait aujourd’hui injuste de leur jeter l’opprobre.

 

 

Bosty en embuscade et Delaveau à l’affût! 

Pour les autres tricolores, la partie reste ouverte. Avec un total de 12,32Pts, Aymeric De Ponnat et son Armitages Boy seront encore dans les 25 finalistes pour samedi. Certes le sans faute aura encore fait défaut ce soir, mais une belle performance dans l’ensemble pour ce « jeune couple » encore peu aguerri à ce niveau d’épreuves et qui étrennait là leur première sélection en championnat .

Pour Patrice Delaveau (huitième au classement provisoire) tout reste encore possible et au vu de la forme d’Orient Express HDC (encore auteur d’un superbe sans faute aujourd’hui) le duo normand pourrait bien venir jouer les troubles fête dans la finale.

Quant à Bosty et la Castel Forbes Myrtille Paulois (remontés d’un cran à la seconde place du provisoire), c’est du grand art avec un nouveau sans faute à vous faire taper le pied dans une fesse à chaque obstacle! 

Connaissant Bosty, nul doute que sa détermination n’en est que plus grande. Reste à savoir si la jument tiendra la distance. Au vu des résultats, on peut raisonnablement croire à une place au podium. Reste à savoir laquelle ?

Mais là, c’est une autre histoire et au lieu de nous lancer dans la science-fiction, nous attendrons ( certes, impatiemment!) de voir la finale avec deux manches qui s’annoncent une nouvelle fois pleines de suspens.

 

 Les résultats de l’épreuve ICI

Les résultats par équipe ICI

Le classement individuel ICI