Suisse: Urs Grünig démissionne

Urs  grunig

« Une décision personnelle murement réfléchie »

C’est au cours de la conférence de presse du CSIW de Zurich que le chef d’équipe suisse Urs Grünig a fait l’annonce de son retrait à la tête de l’équipe nationale élite.

Un choix personnel, lié à des obligations professionnelles et familiales, auxquelles il ne pouvait plus assurer toute sa disponibilité.

C’est Andy Kistler, son assistant, qui assurera l’intérim d’ici au mois de mai, date à laquelle le changement officiel sera effectif.

 C’est non sans une certaine émotion dans la voix, qu’Urs Grünig nous a confié sa décision:

C’est une décision qui m’a pesé énormément, car j’avais de très bonnes relations avec tout le monde, mais ma mission était trop prenante vis à vie de ma vie privée et professionnelle.

Cette mission je l’avais accepté  en ayant toujours eu le souci d’y apporter le maximum. Aujourd’hui, mon emploi du temps est trop juste pour continuer à accomplir tout cela sereinement et je préfère laisser les commandes à quelqu’un de plus disponible. Mais avant de partir, j’espère pouvoir encore conclure la saison d’hiver par de bons résultats à la finale de la coupe du monde à Lyon.

Après quatre années passées à la tête de l’équipe suisse,Urs Grünig tire une conclusion très positive de son mandat. «Nous avons atteint tous les objectifs que nous nous étions fixés . Dans la première année, nous sommes remontés en première division et avons augmenté le quota de nos participations internationales.

 Aux Jeux de Londres, nous avons juste manqué de peu le podium . Le point culminant fut évidemment l’or olympique de Steve Guerdat. Il était entouré d’une excellente équipe, mais il fut à l’excellence de son art.Dans les nombreux CSIO, chacun s’est donné à fond, aussi bien en première qu’en seconde league, avec des victoires et des podiums qui nous permirent de  gagner le groupe de qualification de la zone Europe. Aux Championnats d’Europe au Danemark, nous avons manqué d’un brin de réussite et avons raté de peu un classement par équipe. Ces championnats étaient vraiment serrés.

 Les résultats positifs comprennent également les podiums de Steve Guerdat et Pius Schwizer à la finale de la Coupe du Monde en 2012 et la place d’honneur de Steve Guerdat de l’année dernière. Mais , je le répète, l’important,c’est  l’équipe et je pense que de ce point de vue là, nous avons bien progressé vis à vie des autres nations.

 La bonne communication, interne et externe, est un élément important pour la cohésion et la sérénité dans l’équipe. Je souhaite que cela perdure et je tiens encore à remercier tous ceux qui m’ont fait confiance et dire un grand bravo aux cavalières et cavaliers suisses qui n’ont de cesse de défendre au mieux les couleurs de notre beau pays. J’espère que nous aurons encore deux  ou trois qualifiés pour la finale à Lyon… Ce serait vraiment bien ! »

 Urs Grünig aura marqué de son empreinte la progression vers les plus hauts sommets de l’équipe internationale suisse . Nul doute qu’il en conservera bien des amitiés.

 

IMG_3319

Info jumpinews.com