CSIW Bordeaux: Ehning remporte le GP Coupe du Monde

Ehning & Cornado © jumpinews.com

Un Grand Cru !

 Alors que le public s’enflammait déjà suite au sans-faute de Bosty et sa complice Myrtille, Marcus Ehning et son extraordinaire Cornado NRW viennent souffler la victoire aux champions d’Europe.

Très belle performance aussi pour Pius Schwizer qui après sa victoire à Zurich, revient au podium avec une 3e place sur son excellent Toulago.

Avant dernière étape qualificative pour la finale, le GP du CSIW de Bordeaux a une nouvelle fois toutes ses promesses en offrant aux spectateurs une séquence de très haut niveau. Un grand cru avec un podium qui se tient dans la même seconde et dont les centièmes auront joué les arbitres pour les ténors du grand soir. Des 37 engagés, 12 se retrouvaient au barrage pour en découdre sur un nouveau tracé subtil du chef de piste Uliano Vezziani. Outre le sans-faute sur les huit obstacles relevés de ce dernier round, il fallait encore aller chercher les meilleures trajectoires pour parvenir au meilleur chrono. Patrice Delaveau se sachant d’ores et déjà qualifié pour la finale (en tête du classement), le normand jouait le jeu à fond et il signe à nouveau le meilleur chrono avec Carinjo HDC, mais un petit 4 Pts les ramène à la 8e place au classement de ce grand prix.

Pius & Toulago Pouce © jumpinews.comPius Schwizer menait ensuite les débats, conduisant une nouvelle fois son Oldenburg Toulago au sans-faute sur un tempo bien relevé.  De quoi confirmer à ceux qui en douteraient  encore que le suisse a de la relève. 

Myrtille Paulis & RY Bost ©jumpinews.com

Encore à la quête de précieux points pour se qualifier, Bosty emboitait dans la foulée, menant Castel Forbes Myrtille Paulois dans un barrage époustouflant. Sans faute et avec 17 centièmes de moins que le suisse, les champions d’Europe avaient assuré l’essentiel.

 

Le public pensait alors saluer le gagnant, mais c’était sans compter sur son poursuivant. Et comment ne pas croire aux capacités de Marcus Ehning? Certes, son Cornado n’est pas encore aussi célèbre que ses prédécesseurs sous la selle du prodige allemand, mais quand on connait son talent, mieux vaut ne pas oublier qu’il est encore là. 

M. Ehning & Cornado © collection Jumpinews
M. Ehning & Cornado © collection Jumpinews

Sans problème sur les hauteurs, Cornado se montrait tout aussi impressionnant sur ses trajectoires. Ressentant son étalon bien à l’aise, Marcus Ehning parachevait son opus sur un meilleur chrono. 

En ultime concurrent, Cameron Hanley préférait assurer le sans-faute avec Antello Z et l’irlandais concluait ainsi sereinement à la 7e place.

Fit For Fun luciana Diniz © jumpinews.com

Parmi les autres barragistes ont relèvera encore le bel essor de Fit For Fun sous la selle de Luciana Diniz. Après une première manche de toute beauté, la sémillante alezane (signée For Pleasure) commet une légère faute au barrage, mais au vu de ses qualités, nul doute que la Portugaise détient là encore un élément de choix.

Coté français, Julien Epaillard réalise également un très bon premier tour avec Cristallo A LM. Un sans faute qui ramène le duo normand au barrage qu’ils conclurent à la 12e place pour un 4pts pas bien méchant. Là encore, de bons espoirs sont permis et ces premiers résultats de l’année pourraient bien résonner à nouveau au plus haut sommet dans les prochains temps.

Si Kevin Staut sort à 4 Pts du premier tour avec Oh d’Éole , sa situation au classement provisoire lui épargnait toute pression supplémentaire . Certes, il aurait sans doute préféré rejoindre ses trois autres compatriotes au barrage, mais il s’agit aussi de construire un duo et nul doute que cette étape bordelaise aura permis d’en consolider certains fondamentaux.

Pour d’autres tricolores, le sans faute était primordiale. En fautant sur le second obstacle du parcours avec Nayana, Pénélope Leprevost devait déjà être bien renfrognée, car un classement parmi les premiers lui aurait sans doute permis d’entrevoir la finale. Reste à savoir si la Normande fera encore l’effort d’aller à Göteborg pour tenter le tout pour le tout…

 Pour Simon Delestre, tout reste possible, car malgré sa 24e place dans ce GP bordelais (4pts avec Classic Bois Margot), le lorrain pointe ce soir à la 18e place du classement provisoire. Il semblerait qu’un ultime tour en Suède pourrait s’avérer décisif…

S’il peut être satisfait de la qualification de Bosty pour la finale (rejoignant ainsi Delaveau et Staut), le sélectionneur Philippe Guerdat doit sans doute se dire qu’il y a encore moyen de rajouter un mousquetaire à l’escouade lyonnaise.

Affaire à suivre…

les résultats du GP coupe du Monde ICI

Le classement coupe du monde ICI

©Photos: Collection jumpinews.com