Finale Coupe du Monde: Farrington Gagnant… Guerdat et Delaveau en tête

Delaveau en embuscade…

10 : Lacrimoso HDC : Delaveau Patrice : FRA : WCF-S

Comme chacun pouvait s’y attendre, cette deuxième épreuve de la finale de la coupe du monde de CSO n’a pas manqué de rebondissements. Un match dans le match, où l’américain Kent Farrington , auteur d’un splendide barrage avec son Voyeur, remporte l’épreuve devant Steve Guerdat, plus à l’ouvrage avec son Nino des Buissonnets.

L’olympique duo suisse reprend ainsi légèrement la tête du classement provisoire avec un petit point d’avance sur Patrice Delaveau, auteur d’un double sans faute parfait avec un Larcimoso HDC des grands jours.

Qui va à la chasse…

Leader après la chasse, Pius Schwizer (4pts au barrage avec Toulago) perd sa place, mais il reste largement dans le groupe des prétendants en pointant à la 6e place, à une barre de la tête . 

 Si Ludger Beerbaum commet aussi une faute au barrage avec sa grise Chiara (en lieu et place de son Chaman), l’allemand reste largement dans le coup, tout comme ses compatriotes, Daniel Deusser    ( Cornet d’Amour), Christian Ahlmann ( Aragon Z) et Marcus Ehning, qui semble aussi en avoir gardé sous le pied avec son fantastique Cornado NRW.  

Pas trop dans le coup lors de l’épreuve initiale, les États-Unis reprennent des couleurs dans cette épreuve. Par sa victoire, Kent Farrington remonte à la 10e place alors que sa légendaire compatriote,Beezie Madden ( gagnante de la finale 2013 ) réalise la meilleure performance américaine en prenant la 3e place de ce GP avec Simon, pointant ainsi à la 5e place du classement provisoire.

Sans faire de vagues, le hollandais Maikel Van der Vleuten reste également en embuscade avec son Verdi, suivit dans son ombre par le n°1 de la Ranking Liste FEI, Scott Brash, encore capable de renverser la situation

Coup de Chapeau.

IMG_4591Après deux jours de jumping de très haut niveau et sans oublier les épreuves de Dressage tout aussi valeureuses, nous tirons un grand coup de chapeau à toute l’équipe d’organisation de cette finale lyonnaise qui aura d’ores et déjà marqué de son empreinte cette édition française tant attendue.

Dans une ambiance feutrée par un éclairage savamment diffusé, la qualité des infrastructures est encore relevée par des pistes (paddock y compris) aussi grandes que parfaitement élaborées. De quoi amplement satisfaire le public pour des cavaliers venus en découdre dans ce carré de soie tissé habilement par une équipe aux mains d’or.

Avec des tribunes que l’on attend à leur comble, autant dire que l’ultime round de ce lundi de Pâques ne manquera pas de ferveur et qu’il va encore y avoir du grand sport à L’Eurexpo.

 Alors vivement lundi et joyeuses pâques!

IMG_4556

Résultats de l’étape 2 ICI

Classement provisoire ICI