La Belgique s’impose à Rome

Coupe des Nations Longines FEI Furusyya.

IMG_5389

Belle victoire pour l’équipe belge qui en remportant la coupe des nations de Rome, s’impose pour la première fois de son histoire sur le terrain de la Plaza di Siena.

Avec un total de 8 Pts, la Belgique devance d’un petit point les Hollandais qui n’auront pas démérité.

Pour leur première coupe de l’année, les Allemands prennent la 3e place au podium sur un total de 12 Pts avec le seul double sans fautes signé Ludger Beerbaum et sa grise Chiara.

Après un zéro faute au premier tour avec son puissant  Liberty Son,Marco Kutscher termine avec un 4pts. Si l’efficacité d’Hansi Dreher alliée au dynamisme d’Embassy II leur permet de s’en tirer avec 4pts par manche, Daniel Deusser aura eu plus de misères au second tour avec le jeune Fyloe V. Claeyssenhof. Sans faute en première manche, le champion d’Allemagne termine laborieusement son second tour sur un total de 16pts.

 

Bruynseels et Van Paesschen au top.

La Belgique s’impose donc sur le fil, car avec le total à 9 points des Hollandais,  il  fallut attendre le passage du 4e cavalier,en l’occurrence Nicola Phillipaerts, pour connaitre le dénouement. S’il commet encore une faute avec Forever D Arco Ter Linden, Nicola Phillipaerts sut garder le cap pour apporter la victoire à ses coéquipiers . Un fils qui sauve aussi la mise de son père de cavalier, Ludo Philippaerts, qui après une première manche à 4pts, en accumulera 24 au second tour avec Challenge V. Begijnakker.

Les honneurs reviennent  sans équivoque à Niels Bruynseels et Pommeau du Heup  ainsi qu’à ConstantVan Paesschen et Citizenguard Toscan de Sainte qui réalisent  les doubles sans faute parfaits. Bravo!

Les Hollandais manquent donc de peu la victoire, mais on aura pu apprécier l’efficacité des différents parcours des cavaliers aux vestes orange.

Après un 1er tour à 4pts avec Zenith Sfn ,Jeroen Dubbeldam terminait sur un sans faute. Idem pour Maikel Van der Vleuten qui ramène Verdi au score vierge en seconde manche. Pénalisé au chrono en première manche,Juhr Vrielling eut un peu plus de peine au second tour et conclut à 9 Pts avec Bubalu.

Dernier à s’élancer pour l’équipe, Gerco Schroder menait une nouvelle fois London au sans-faute. Mais sans doute légèrement empreint d’un excès de confiance, le duo olympique faute sur l’ultime obstacle. Une faute qui donnait donc la possibilité aux Belges de s’emparer de la coupe, ce que Nicola Philippaerts s’empressa de faire avec un brin de réussite. Mais il en faut aussi un peu…

Mauvais tour pour les Anglais.

Comme souvent, la coupe des nations réserve bien des surprises et les épreuves en deux manches rajoutent encore un peu plus de pression aux leaders. Il en fut ainsi des Britanniques qui après avoir tenu la tête du classement à l’issue du premier round sur un total à zéro, se retrouvent à la 5e place du classement final avec un score de 20 Pts. Une équipe sans doute plombée par les scores très lourds de Joe Clee qui ne cumule pas moins de 37 Pts sur ses deux tours avec Diablesse de Muze. Les trois autres britanniques étaient sans fautes à l’issue du premier tour et si Ben Maher réalise la meilleure performance en totalisant 4 Pts avec sa grise Cella, Michael Whitaker ave Vinking puis Scott Brash avec Hello Sanctos en rajoute huit chacun. Comme quoi, rien n’est jamais gagné…

Pénélope comme une fleur.

Côté français, Pénélope Leprevost à une nouvelle fois tenue le haut de l’affiche en réalisant l’unique double sans faute tricolore.

Si elle avoue actuellement surfer sur la vague du succès, c’est comme un papillon sur une fleur que Pénéloppe Leprevost réussit à nouveau le doublé. Après les succès à Lummen et La Baule en compagnie de Dame Blanche, c’est avec la bien nommée  Flora de Mariposa (9 ans par For Pleasure), que la première cavalière française réitère ses performances. Un vrai bonheur à voir.

Pour son parcours initiatique à ce niveau, For Joy Van’T Zorgvliet Hdc eut moins de réussite avec un premier tour à 12 Pts. Kevin Staut remettait ensuite les bouchées doubles pour conclure le second round sur un petit 4pts.

Pas de chance non plus pour Simon Delestre qui après une entame à 9 Pts avec un Qlassic Bois Margot un peu trop émotif, revenait au mieux en seconde manche. Mais là encore un 4pts vient un peu ternir le tableau du score.

On attendait beaucoup du retour en piste de Patrice Delaveau avec Orient Express HDC. Beaucoup et peut-être un peu de trop. Certes, son entrée en compétition lors du CSI de Madrid était bien prometteuse, mais aujourd’hui la symbiose n’était pas au rendez-vous. Par deux fois le couple normand fautait sur le premier obstacle et après une première manche à 8 Pts, on se disait que le second tour allait un peu calmer les ardeurs de l’étalon des Coudrettes. Mais Orient Express restait visiblement aussi chaud et le climat orageux n’arrangeait sans doute rien à l’affaire. Trois fautes de plus dans la musette tricolore qui avec un total de 25 Pts, termine à la 6e place de cette coupe romaine.

Coup de poker signé Guerdat.

Malgré la course aux points pour la qualification, cette coupe des nations fut sans doute aussi une épreuve teste pour Philippe Guerdat. En faisant tourner  son effectif et en alignant de nouveaux couples, l’entraineur des bleus aura sans doute aussi surpris par son audace. Si ce coup-là était passé, on l’aurait sans doute félicité pour son audace. Il y eut moins de réussites que celles escomptées, mais nul doute que les résultats du jour serviront aussi pour les prochaines échéances.

Avec un total de 245 points, la France tient pratiquement déjà son billet pour la finale barcelonaise et comme le disait Philippe Guerdat avant La Baule, avec les JEM en perspective,la priorité de l’année n’était pas là. Alors, disons que c’est déjà une bonne chose de fait.

L’équipe suisse n’était pas engagée à Rome, mais la prochaine étape à ST Gall (le week-end prochain) s’annonce décisive pour le clan helvète qui après Lummen et La Baule pointe à la3 e place et aimerait sans doute aussi y finaliser sa qualification.

En croisant les doigts pour que la météo soit plus favorable que l’an dernier…

Suite au prochain épisode.

Les résultats de la coupe de nations de Rome ICI

Le classement général provisoire ICI

2 réflexions sur « La Belgique s’impose à Rome »

  1. Bonjour, je viens vous signaler la fauter dans le nom de Constant. C’est Van Paesschen.

    Bien à vous.

Les commentaires sont fermés.