Finale de la Coupe des Nations Furusiyya FEI

LA FRANCE AU DÉFI

images-1

Grande gagnante de la première édition en 2014, la France tentera de briller à nouveau pour cette finale tant attendue de la Coupe des Nations Furusiyya FEI. S’il avoue que l’objectif de l’année fut les JEM, le sélectionneur Philippe Guerdat aura sans doute à cœur de mettre les couleurs tricolores une nouvelle fois en avant, même s’il ne peut aligner qu’un seul des couples vice-champions du Monde, en l’occurrence Simon Delestre et le puissant Qlassic Bois Margot, déjà membres du quatuor gagnant de l’an passé.

Figure de proue des championnats du monde, mais malheureusement dépourvue de ses meilleurs chevaux, Patrice Delaveau ne figure pas dans la sélection tricolore. Orient Express HDC apprécie un repos mérité après les JEM, Lacrimoso HDC reprend seulement la compétition au bout de cinq mois de convalescence et Carinjo HDC revient de Los Angeles avec une dorsalgie.

Un coup de poisse qui s’ajoute à la méforme de deux autres chevaux médaillés d’argent, Flora de Mariposa et Reveur de Hurtebise HDC. Mais les chevaux « de remplacement » ne manqueront pas d’envergure puisque Pénélope Leprevost s’engagera avec Nayana et Kevin Staut avec Estoy Aqui de Muze HDC.

Réserviste pour les JEM, Jerome Hurel intègre cette fois le carré final et pourra ainsi mettre en exergue ses talents partagés avec son bon Quartz Rouge.

L’équipe de France demeure donc parmi les prétendants, même s’ils auront fort à faire face à une concurrence des plus relevées avec en tête d’affiche les Pays-Bas qui aligneront les quatre couples champions du monde.

Médaillée en chocolat pour moins d’une barre à Caen, l’Allemagne remet le couvert avec la même équipe qu’aux mondiaux, mis à part un changement de monture pour Markus Ehning qui montera Plot Blue au lieu de Cornado.

Une stratégie que l’on retrouvera également du côté brésilien puisque Jean Maurice Bonneau reprend les mêmes couples avec là encore de bonnes chances de réussite.

Troisièmes des mondiaux, les États-Unis ne procèdent qu’à un seul changement. En lieu et place de Lucy Davis et son fameux Barron,  Lauren Hough et Ohlala se retrouvent ainsi aux côtés de Maclain Ward avec Rotchild, Kent Farrington avec Voyeur et Beezie Madden qui reprend les commandes de son fameux Cortes C.

Mais chacun devra se méfier, car les coupes des nations réservent souvent bien des surprises et la Belgique, la Grande-Bretagne ou encore l’Italie ( fraichement qualifiée pour la super league 2015) pourraient bien ve,ir jouer les troubles fêtes.

Autant dire que la compétition s’annonce des plus relevées et avec un million et demi de dotation à la clé, les fonds saoudiens Furusyyia ne manqueront pas de susciter les convoitises.

Début des épreuves par équipe aujourd’hui à 16 h 30

Programme et les résultats ICI