Oh d’Eole pour Wathelet

Oh d'Eole, © jumpinews.com

Après bien des pérégrinations, Oh D’Éole (Kannan) rejoint les écuries belges de Grégory Wathelet.

Nouveau gage de confiance de Xavier Marie qui lui a déjà confié l’évolution de Conrad de Hus, le champion belge récupère donc une jument de haut rang.

Reprise de performances et commercialisation devraient en être les objectifs.

Rachetée en 2012 à François Mathy par le Haras de Hus, Oh d’Éole n’en finit donc pas de voyager. La fille de Kannan et d’Éole des Bruyères ( Papillon Rouge), née en Normandie chez Patricia et Patrick Bizot,  fit ses premières épreuves SHF sous la selle de Yoann Levot puis de Pénélope Leprevost avant de rejoindre les écuries de François Mathy.

De Belgique, elle prit un vol via l’Atlantique pour  la selle de MacLain Ward avec lequel elle remportait plusieurs grosses épreuves. Privé de compétitions suite à l’immobilisation de son cavalier américain, Oh d’Éole retournait dans les écuries belges pour évoluer sous les couleurs allemandes de Marc Bettinger. Un couple des plus performants, qui fit alors sensation en remportant de magnifiques épreuves lors des CSI d’Ebreichsdorf et de Nieuwpoort Haven avant de terminer par un sacre au championnat d’Allemagne.

Suite à son rachat par le Haras de Hus, elle fut alors confiée aux mains du nouveau cavalier maison,  Michel Robert. À peine un an plus tard, suite à la retraite sportive de ce dernier et en vue de sa commercialisation, Xavier Marie confiait Oh d’Éole à son ancien partenaire sportif, Kevin Staut . Un objectif non atteint qui incitait son propriétaire à la rapatrier à nouveau dans son haras de Loire Atlantique.

C’est donc « finalement » Grégory Wathelet qui bénéficie une nouvelle fois des faveurs de Xavier Marie pour commercialiser la jument qui sera de la partie ce week-end pour un retour en piste dans les « petites » épreuves du CHI de Genève.