Pius Schwizer garde le cap!

Les championnats d’Europe en objectif.

Pius Schwizer & Toulago/ Aachen 2014Nouveaux chevaux, nouveaux propriétaires, nouveaux cavaliers au sein de son écurie qui se métamorphose au fil des mois… Pius Schwizer se renforce de toutes parts et s’il lui arrive d’affronter des tempêtes, il est de ceux qui ne lâchent pas la barre.

Tel un capitaine au long cours, pouvant s’appuyer sur le soutien de ses partenaires et la confiance du sélectionneur Andy Kistler, Pius Schwizer aborde donc cette nouvelle saison en étant plus motivé que jamais, avec en point de mire les championnats d’Europe à Aix La Chapelle.

En moins de dix ans, Pius Schwizer a réussi une progression phénoménale, passant du rang discret des terrains de concours helvétiques  à celui de l’élite du jumping international.

Pius Schwizer & Toulago /CSIW Zurich 2014 © jumpinews.com

Une ascension qui ne doit pas grand-chose au hasard et encore moins à l’opportunisme. Comme aime à le rappeler Armin Ubelhart (son premier et fidèle mentor), c’est à force de travail et de persévérance que Pius Schwizer s’est forgé une place au sein de l’élite mondiale dont il est aujourd’hui l’un des cavaliers les plus prisés.

Depuis quelques mois, les écuries se remplissent de nouveaux venus, voire du retour de certains chevaux ayant déjà brillé sous la selle du cavalier d’Oensingen.

IMG_6280Ainsi, après Armani The Gun CH, Anisette de Lassus, PSG Opus, PSG Junior, Caretina de Joter, Giovanni vh Scheefkasteel et les retours des chevaux d’Eurosasia dont Dundee, Electric Z et Antello Z, Pius Schwizer se voit encore confier deux nouvelles montures à savoir Voice de Longchamps et Larkhill Cruiser. (Voir article lié)

« 2014 n’a pas été simple. J’ai eu de très bons résultats en concours, mais j’ai échoué aux JEM et le départ de certains chevaux n’a pas facilité les choses. Mais je ne peux pas rester là, à attendre que ça revienne. J’ai récupéré de nombreux chevaux depuis la fin de l’année dernière et cela va me permettre de tourner au mieux cette saison. Après une bonne période de repos, Toulago revient au top, mais je pourrai désormais le soulager en m’appuyant sur de nouveaux chevaux de grand prix. Malgré sa jeunesse, Caretina est très prometteuse et les autres cracks ne demandent qu’a y aller! C’est vraiment top de pouvoir se dire qu’il y a de la relève. 

Le calendrier est de plus en plus chargé et si je veux être parmi les meilleurs, il me faut pouvoir participer aux plus grandes épreuves. Cela ne peut pas se faire juste avec un ou deux chevaux. Ce sport est très sélectif et demande beaucoup d’investissement, tant humain que financier.

J’ai aussi un super groupe autour de moi. Des propriétaires et des sponsors de confiance, mais aussi une belle équipe de cavaliers. Des jeunes comme il devient rare d’en trouver; motivés, appliqués et consciencieux, tout en restant “normal” ! Ici, personne n’a la grosse tête. Chacun sait d’où il vient et si je peux les aider à aller plus loin, ce sera ma plus grande fierté.

C’est un esprit d’entreprise. Avec toutes ces compétitions, je suis le plus souvent en déplacement. Il m’est donc primordial de pouvoir compter sur ces personnes qui s’impliquent au quotidien pour faire tourner la boutique.

11005764_10203811008184284_232647853_nIl y a évidemment aussi Florence (sa compagne dévouée -ndlr) qui monte en compétition, mais qui s’occupe aussi de toute la gestion administrative, de la planification des concours de notre Team, de la communication et de la commercialisation de notre gamme de produits pour le sport.Bref, elle est aussi bien occupée!

Tout le monde se donne à fond dans cette équipe. Cela me permet de me consacrer à l’essentiel. »

 

Un état d’esprit qui lui vaut toute la reconnaissance du sélectionneur national, Andy Kislter.

Andy Kistler /CHIO Aachen 2014 © jumpinews.com–  Pius est un homme fascinant! Au-delà de son mental de sportif de haut niveau, c’est un véritable manager. J’ai de par mon ancienne activité professionnelle (dirigeant au sein le la filiale suisse de Kiberly- Clark -ndlr) une certaine expérience des talents humains et indéniablement, Pius est un très grand manager. Il est doté d’une énergie positive incroyable et malgré son emploi du temps hyper chargé , il trouve toujours un moment pour répondre à chacun. Il aurait fait un très bon capitaine d’industrie, mais sa réussite dans son domaine est des plus admirables. Il n’aime pas les fourbes et son franc parlé est à la hauteur des exigences qu’il s’impose. Je l’apprécie vraiment beaucoup et outre ses talents sportifs, son implication au sein de l’équipe suisse m’est précieuse. Je suis aussi très content qu’il est accepté de prendre la jeune Émilie Stampfli au sein de son écurie. Elle est l’un des meilleurs espoirs féminins de la jeune génération et va ainsi pouvoir progresser vers le plus haut niveau. –

 

Pour Pius Schwizer, l’implication aux côtés des plus jeunes est aussi une véritable source de dynamique.

– Je n’ai pas eu un parcours facile et il m’a fallu bien des efforts pour parvenir à ce niveau. Mais j’ai aussi eu la chance de pouvoir compter sur quelques rares personnes comme Armin Ubelhard ( marchand suisse et propriétaire des terrains d’Oensingen) qui ont su me faire confiance. Émilie a du talent et c’est une battante, mais ce milieu n’est pas simple. Je vais essayer de l’aider au mieux. –

IMG_3418Cette confiance, Pius Schwizer l’a aussi porté au jeune cavalier français Arnaud Martin, arrivé il y a deux ans chez Pius par l’intermédiaire d’un autre alsacien, Mickael Schliklin qui fit également en son temps ses armes aux côtés du champion suisse.

– J’apprécie beaucoup Arnaud. Il travaille consciencieusement, mais reste toujours simple et de bonne humeur. Il monte très bien et ses bons résultats au dernier CSI d’Ebreichsdorf confirment sa progression. Je suis fier de lui. 

 

Pour l’heure, Pius Schwizer s’en vole déjà pour Göteborg avec l’intention de pouvoir y décrocher une place en finale de la coupe du monde.

-«  si je peux me qualifier pour Las Vegas, ce sera parfait. Mais si ça ne suffit pas, ce n’est pas grave. La saison ne fait que débuter et les Championnats d’Europe restent mon objectif majeur pour 2015. Mais d’ici là, il y a du boulot…Alors en avant! »

_MG_8008

Le cap est fixé et autant dire que Pius Schwizer tient bon la barre.

Alors, bon vent Capitaine!

 

C.G. pour jumpinews.com