La famille Guerdat endeuillée

Serge Guerdat ©copyright Christian GERHARD- reproduction interdite- Djumpco sarl 2015Monsieur Serge Guerdat s’en est allé.

Paisiblement accompagné de ses proches qu’il aimait tant, Serge Guerdat s’est éteint dans la nuit de dimanche à lundi.

À 85 ans, il n’avait de cesse d’apprécier les performances de ses descendants dont son petit-fils Steve lui aura sans doute apporté l’une des ses plus grandes fiertés en décrochant la médaille d’or aux J.O. de Londres.

 

Réputé marchand de chevaux, Serge Guerdat fut d’abord un artisan-orfèvre jurassien de talent. Une minutie du travail, mais un gourmand de la vie qui ne s’embarrassait que rarement des contraintes, savourant au mieux les plaisirs partagés avec sa famille et ses amis.

Sa passion pour les chevaux l’a mené à changer de cap pour s’investir dans le commerce et construire l’écurie St Hubert à Bassecourt, lui permettant aussi de fournir au passage les montures adéquates à l’un de ses fils.

Apparemment plus enclin à la compétition que son frère Michel (le plus fervent supporter de Steve), Philippe Guerdat eut ainsi la possibilité de mettre en exergue ses talents de cavalier pour accomplir une carrière au sommet du jumping international.

Une habileté qu’il sut transformer en fin pédagogue pour être reconnu aujourd’hui comme l’un des plus talentueux entraineurs du monde du CSO.

Une première réussite pour le patriarche qu’il allait réitérer en glissant le pied à l’étrier de ses deux petits enfants, Yannick et Steve.

Là encore l’un des deux prit l’ascendant sur l’autre et si les talents équestres de Steve lui consacrent déjà le plus brillant palmarès des cavaliers suisses, Serge Guerdat ne manquait pas d’affection pour l’ingénieux Yannick dont il  partageait la bonhomie tout en appréciant sa réussite professionnelle.

IMG_1071 2

À l’aube d’un nouveau printemps, Serge Guerdat s’en est allé rejoindre l’autre côté du paddock, laissant bien du chagrin à ses proches, mais nul doute qu’avec le temps, les plus beaux souvenirs d’une vie bien remplie sauront estomper les peines.

À nos sincères condoléances, nous souhaiterions associer nos meilleures pensées à sa famille et ses amis avec une attention particulière à son confrère alsacien, Pierre Baldeck, avec lequel Serge Guerdat avait su partager une réelle amitié depuis près de cinquante ans.

©copyright Christian GERHARD/ Tous droits réservés Djumpco SARL 2015.

 

Grand proche de la famille Guerdat, nous ne saurions oublier Alban Poudret, directeur sportif du CHI de Genève, dont nous vous invitons à lire son affectueux hommage rédigé sur le site de son mensuel hippique via le lien suivant:

  » le cavalier romand « – 

 

Les obsèques de monsieur Serge Guerdat auront lieu ce mercredi 11 mars à 14 h 00 en l’église de Bassecourt dans le canton du Jura.

C.G.

 

 

Une réflexion sur « La famille Guerdat endeuillée »

Les commentaires sont fermés.