Grand Prix Maurice Lacroix Switzerland

Elian Baumann hisse les couleurs Schwizer au sommet !

 

_MG_4396

 

Salué comme il se doit par un public aussi nombreux que chaleureux, Elian Baumann, en selle sur le gris Baros, remporte le délicat GP Maurice Lacroix coté à 1,55 m. 

 Anna-Julia Kontio prend la seconde place avec Pacific des Essarts, talonnée de prêt par Rolf Göran Bengtsson qui complète le trio de tête avec Unita Ask.

Très beau grand prix ce dimanche au CSI*** d’Humlikon qui aura une nouvelle fois accueilli un plateau de cavaliers des plus capés puisque le champion du monde et d’Europe, Jeroen Dubbeldam était également de la partie.

Elian Baumann_MG_4083

De la quarantaine de partants, c’est donc le jeune (26 ans), mais non moins talentueux Elian Baumman qui s’impose au final avec Baros. Face à six autres barragistes, le jeune cavalier des écuries Pius Schwizer réussit l’exploit de s’imposer devant son maitre qui, en ultime partant, aura tenté le maximum pour venir reprendre l’avantage sur son élève. 

_MG_4185

Belle performance aussi pour la plus suisse des cavalières finlandaises, Anna-Julia Kontio qui, sous le regard attentif de son compagnon Martin Fuchs, prend la seconde place avec Pacific des Essarts.

En ouvreur au barrage, Thierry Goffinet n’aura pas démérité avec Artuur JH Z. le chrono était parmi le quatuor de tête, mais un 4 Pts sur l’ultime obstacle lui vaudra bien des regrets.

_MG_3915

Parmi les ténors, Jeroen Dubbeldam s’élançait en reprise après la pause avec Classic Man V. Ce bon fils de Cornet Obolensky attirait bien des regards sous la selle du fraichement couronné champion d’Europe, mais un 4pts allait mettre à plat tous les espoirs de les revoir au barrage.

_MG_3942

Autre capé européen ( Madrid 2011), Rolf Göran Bengtsson n’aura pas manqué d’assoir sa notoriété en signant le double sans faute pour finir à la troisième place avec Unita Ask.

Ensuite, ni Werner Muff avec son bondissant Polendre ou encore Janika Sprunger avec la puissante fille de Darco dénommée Geena, n’arriveront à prendre la main sur le chrono .

_MG_4107

Entrant en piste tout en observant avec satisfaction la performance de son disciple  avec l’un de ces chevaux, Pius Schwizer reprenait les rênes de son jeune hongre BWP, Giovanni van het Scheefkasteel (Darko) pour s’élancer à la poursuite du chrono. Un tempo bien relevé, des trajectoires au plus serré… On pensait alors le maître bien parti pour reprendre le pas sur son élève. Mais une faute en sortie de virage et c’est le visage d’Elian Baumann qui s’illumine, conscient de la performance accomplie.

_MG_4261Pius Schwizer esquissait un sourire complice pour saluer non sans une certaine fierté la victoire de l’un de ses plus fidèles cavaliers.

Après la victoire de Pius la semaine dernière à Treffen, cette victoire d’Elian Baumann signe encore une belle fin de dimanche pour l’écurie Pius Schwizer

Les résultats complets ICI.