Steve Guerdat s’impose chez lui!

Grand Slam Rolex de Genève.

STEVE GUERDAT ROLEX GS GENEVE 2015 © jumpinews.com IMG_7743 (1)

 

Pour cette première étape de la saison 2015/2016 du Grand Slam Rolex, Steve Guerdat et Nino des Buissonnets s’imposent devant leur public genevois.

Un public des plus fidèles qui n’aura pas manqué de saluer chaleureusement son duo préféré à chaque entrée ou sortie de piste.

Mais tout aussi sportivement, les applaudissements nourris ont aussi rendu grâce à Simon Delestre et Qlassic Bois Margot qui prennent la seconde place pour trois petits centièmes d’écart.

Simon Delestre et Qlassic Bois Margot au Top!

 

_MG_7606Une deuxième place qui sonne presque comme une victoire tant le duo tricolore était au sommet de son art! Pas une fois, Qlassic ne semblait à l’effort et en grand maître, Simon Delestre signait le double sans faute.

IMG_7628

 

Il s’en fallut de peu pour qu’ils l’emportent et ces trois petits centièmes de seconde leurs coutent la victoire.

 

Mais pas le plaisir d’une satisfaction aussi méritée que partagée avec le sélectionneur Philippe Guerdat et les propriétaires Rodolphe et Laetitia Bonnet tout aussi comblés par cette nouvelle performance.

 

 

 

Retour au sommet pour Eric Lamaze

_MG_7520Retour en forme également pour Éric Lamaze qui prend la troisième place de ce challenge en signant deux somptueux parcours sans faute avec Fine Lady 5.

Vainqueur du Top Ten, Kent Farrington prend cette fois la 4e place avec Voyeur, mais nul doute qu’avec ces nouveaux bons résultats, le duo américain va prendre de précieux points au niveau de la ranking liste mondiale.

Également sans faute au barrage, Emmanuele Gaudiano, Rolf Goran Bengtsson, Luciana Diniz  et Pedro Venis suivent ensuite respectivement l’ordre au classement.

 

Des tricolores à la peine!

_MG_7486Parmi les déçus du jour, les cavaliers français auront manqué de réussite. Après la chute fortuite et impressionnante de Philippe Rozier (heureusement sans gravité) et l’erreur dans une distance de Patrice Delaveau avec Lacrimoso HDC, c’est Bosty qui  s’est retrouvé planté au barrage.

Alors que le Francilien entamait son dernier tournant , le gris et délicat Pégase du Murier lui signifiait un refus. Vraiment dommage, car avec leur aisance sur le premier tour, on aurait bien vu ces deux là en haut du classement final.

Un brin de réussite qui manquait également à Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa tout comme à Kevin Staut et For Joy van´T Zorgvliet HDC. Deux couples bien sur la hauteur mais qui écopent d’une barre pour une touchette au premier tour. Vraiment dommage.

La belle revanche de Steve et Nino.

_MG_7547Avec un retour au top niveau de Nino des Buissonnets (injustement suspendu de toute compétition par la FEI pendant près de cinq mois…), Steve Guerdat aura ainsi pris une belle revanche sur le mauvais coup du sort infligé par la FEI après La Baule et prend ainsi la tête du classement de cette nouvelle trilogie du Grand Slam. Vraiment dommage de n’avoir pu voir le duo olympique aux derniers championnats d’Europe, mais heureusement, par leur troisième place au podium d’ Aix la Chapelle,ses partenaires d’alors lui permettront sans doute d’en être à Rio !

Les suisses au sommet!

La victoire du jour s’est tout de même jouée sur le fil, car Simon Delestre a bien failli ravir la vedette au duo suisse avec le puissant Qlassic Bois Margot. Cette demie foulée d’écart en dit long sur le niveau de ce Grand Prix dont l’essentiel des plus grands couples mondiaux s’est une nouvelle fois retrouvé en lice au Palexpo.

Un concours dont on ne peut se lasser et dont les organisateurs auront une nouvelle fois su mettre en exergue toute la splendeur du sport de haut niveau.

Par ces temps aux humeurs bien chagrinées par la sombre actualité mondiale, cette parenthèse hippique genevoise, couronnée par une victoire suisse étincelante, aura au moins apporté un peu de baume au cœur des nombreux et fidèles supporters helvétiques.

Janika Sprunger, Aris CMS, _MG_7534Sans oublier les performances de la Bâloise, Janika Sprunger qui, après avoir remporté la Coupe de Genève avec bonne Chance, s’octroie encore une 12e place dans ce Grand Prix pour un petit quatre points au barrage avec Aris CMS.

De quoi satisfaire le chef d’équipe Andy Kistler qui outre les performances de ses ténors, aura sans doute aussi apprécié les performances de ses jeunes espoirs tout au long de cette belle cinquante- cinquième édition du CHI de Genève.

Les résultats ICI