Nick Skelton & Big Star Champions Olympiques

De l’Or au bout des larmes!

CC3A9328Magnifique sacre olympique pour Nick Skelton et son bien nommé Big Star qui remportent la médaille d’or de ces J.O de Rio. La première pour le Royaume-Uni !

Ultime sans-faute des cinq barragistes, le suédois Peder Fredericson est médaillé d’argent avec All In.

En tête depuis le début de la compétition avec sa malicieuse Fine Lady, Éric Lamaze commet une petite faute et doit se contenter de la médaille de bronze.

 

Pour Nick Skelton, cette victoire résonne comme une revanche pour les finalistes de Londres 2012, revenant au sommet olympique après bien des déboires !

Car depuis les J.O de Londres en 2012 , la médaille d’or par équipe et la 5e place en finale en individuel, la route a été longue pour le 309e cavalier au classement mondial actuel.

 

Big Star &Nick Skelton vainqueur du GP Rolex d'Aix la Chapelle

Un Big Star blessé, soigné, mais à nouveau blessé après un retour en piste l’an dernier à Aix-la-Chapelle. Mais Nick Skelton n’en est pas à sa première résurrection, lui à qui les médecins avaient formellement interdit de remonter à cheval après une chute en concours il y a seize ans et qui lui avait causée des fractures aux cervicales !

Cette fois, c’est son cheval qui souffrait d’une lésion et la rémission s’annonçait des plus délicates. Le temps aura porté ses fruits et c’est en plein regain de forme que le duo britannique abordait ces jeux brésiliens.

Certes, bien malins ceux qui auront pronostiqué leur victoire (même si certains rêves prémonitoires se sont révélés exacts !) et avec les palmarès des concurrents encore en lice , Skelton et son Big Star n’avaient sans doute pas les meilleures faveurs du public. Mais cette fois l’histoire se termine avec des larmes en or olympique pour le duo britannique qui remporte la première médaille d’or en épreuve individuelle de Saut d’Obstacles pour le compte de Sa Majesté.

Partis en ouvreur au barrage, Nick Skelton n’a pas lésiné avec un Big Star des plus bondissants et en signant un nouveau sans faute en 42,82 s, ils mettaient la pression sur leurs poursuivants.

Ce fut le cas dans la foulée pour Steve Guerdat qui faute malheureusement sur le n° 1 avec Nino des Buissonnets et  pour Kent Farrington qui faute également sur le premier obstacle et rajoute une barre en fin de parcours avec Voyeur.

Seul couple à égaler le sans-faute,  Peder Frédericson et All In prennent la médaille d’argent en ayant fait preuve d’une entente parfaite tout au long de ces jeux.

Dernier à s’élancer après avoir accumulé les sans-fautes, les canadiens Éric Lamaze et Fine Lady doivent se contenter de la médaille de bronze pour une faute sur cet ultime round.

Côté français, la seconde manche se termine un peu en bout de souffle, mais avec une médaille d’or par équipe, Roger-Yves Bost, Kevin Staut et Philippe Rozier peuvent être fiers de leurs Jeux Olympiques !

Une finale haute en couleur qui n’aura pas dérogé à son lot de surprises.

Certes, côté Suisse cette médaille en chocolat de Steve Guerdat aura un gout amer, mais le Jurassien a encore montré que son Nino était à la hauteur ! Deux finales olympiques d’affilée ! C’est déjà fabuleux. Et que dire de Martin Fuchs qui du haut de ses 24 ans termine 9e de ces J.O avec Clooney.Les espoirs suisses promettent encore de beaux jours, mais  l’on peut regretter l’absence de Janika Sprunger qui avait toute sa place dans cette finale avec Bonne Chance. Des regrets aussi pour Romain Duguet et Quorida du Tréhot qui n’auront pas réussi à conclure au mieux, mais nul doute qu’après un bon repos mérité, on les retrouvera en bonne place dans les prochaines grosses échéances.

Parmi les belles performances, il y eut aussi le manque de réussite et l’on relèvera qu’avec un point de temps dépassé, le multi médaillé Jeroen Dubbeldam passe d’un rien à côté d’un nouvel exploit avec Zenith en terminant à la 7e place du classement général.

La révélation de ces jeux vient sans doute de l’Argentin Matias Albarracin qui avec son puissant Cannavaro prend la 8e place de ces J.O  ( comme aux Jeux panaméricains de l’an dernier !) pour un total de 2 points ! Bravo Senior!

Big Star, Big Champion!

_MG_8925 copie

À 59 ans, Nick Skelton atteint l’un de ses rêves avec son Big Star à qui l’homme de cheval n’a pas manqué de dédier la victoire en lui accrochant la médaille d’or à l’encolure.

Bravo aux champions olympiques et grands coups de chapeau à tous ceux qui nous ont fait palpiter tout au long de ces épreuves de concours olympique.

Les résultats complets ICI