CSI5* Bâle

Martin Fuchs décroche le Grand Prix.

Ça y est! « Enfin! » -dirait même un Helvète! Grâce à la victoire de Martin Fuchs avec Clooney, un cavalier suisse remporte pour la première fois le GP du CSI5* de Bâle

Une victoire disputée entre compatriotes puisque Werner Muff prend la seconde place en signant également un double sans faute avec Daimler, prenant par la même occasion les clés de la petite berline promise au vainqueur du challenge du meilleur cavalier du concours

Seul rescapé sans faute de l’escadrille française, Simon Delestre se hisse à la troisième place en réalisant deux bons parcours avec Chesall.

Ils ne furent que cinq à réaliser le sans faute, dont trois suisses (avec Niklaus Rutschi premier à y parvenir) et c’est donc avec en plus de quinté les dix meilleurs 4 Pts qu’allait se disputer le dernier round.

Toujours à l’oeuvre dans ce genre de défi,  Hansi Dreher releva parfaitement le challenge avec son prometteur Berlinda (38’52s).

Vainqueur de l’édition 2017, Niels Bruinsells tentait également le maximum pour rattraper son erreur du premier tour avec Gancia de Muze, mais malgré le meilleur chrono de la partie, le Belge doit cette fois se contenter de la 4e place.

Côté français, Kevin Staut termine 11eavec Silver Deux de Virton HDC (4/4pts) et  Julien Epaillard est 14eavec Toupie de la Roque (4/8 Pts).

Simon Delestre signait un second sans faute avec Chesall, prenant ainsi brièvement la tête sur un chrono de 41’91s.

Dans la foulée, Werner Muff prit les devants en plaçant son Daimler au cordeau jusqu’à franchir la ligne d’arrivée en 39’64s.

En ultime partant, Martin Fuchs menait son gris Clooney sur les meilleures trajectoires tout en coupant au plus court. Le Zurichois réussit l’exploit d’un nouveau sans faute en rabattant le chrono de près d’une seconde sur son compatriote !

Superbe performance du jeune suisse qui en remportant ce délicat grand prix empoche la coquette somme de 100.000CHF.

On relèvera encore parmi les classés les performances d’Edwina Tops (6e avec California), celle de Jerôme Guerry 7e avec Grand Cru Van de Rozenberg) et la présence des suisses Alain Juffer (8e avec Casall), Niklaus Rutschi (9e avec Cardano CH) et Pius Schwizer qui prend la 13e place avec About A Dream.

Les résultats complets du Grand Prix de Bâle ICI.