LGCT Champions League

Les « Miami Celtic’s » en tête!

©foto LGCT/St Grasso

Alors que certains s’offusquaient encore il y a quelques mois de la concurrence « déloyale » face à la classique Coupe des Nations FEI, les cofondateurs Jan Tops et Frank H. McCourt devaient sans doute jubiler au vu de l’engouement des élites engagées parmi les 19 équipes pour cette première étape de la Global Champions League 2018!

Au terme de deux manches mexicaines particulièrement disputées, c’est le duo irlandais « Miami Cetic’s » composé par Denis Lynch et Michael Duffy qui fini par s’imposer devant les « Paris Panters » de Wathelet et Darragh Kenny. 

Toujours innovants et prompts à mener leurs projets vers d’autres envergures, cette année Tops et McCourt ont encore optimisé les dotations et revu le programme pour favoriser les enjeux sportifs et dynamiser l’attrait des épreuves pour les grand public.

Certes, il faut encore se pencher un peu plus sur le détail du règlement(à lire ici) pour comprendre au mieux cette nouvelle formule de compétition par équipe dont on peut varier les compositions en fonction des déplacements ou des stratégies, mais avouons-le, même si les historiques coupes des nations  FEI ne doivent pas pour autant être rayées de la carte, cette « global champions league » a le mérite d’apporter un coup de frais aux épreuves de jumping internationales.

Première étape de l’année, Mexico n’aura pas manqué d’ajouter encore un peu plus de superbes à cet évènement, drainant près de 25,000 spectateurs autour de la magnifique piste en herbe du stade du Campo Marte.

À l’issue de deux manches aussi indécises que palpitantes, c’est finalement l’équipe des « Miami Celtic’s », composée des Irlandais Denis Lynch et Michael Duffy,  qui s’impose devant l’équipe des « Paris Panthers » menée par Grégory Wathelet et Darragh Kenny.

Prenant en compte les résultats de Marcus Ehning et Bertram Allen, le Valkenswaard United prend la 3e place du classement.

Les résultats complet ICI.