L’Ecole Nationale des Haras au Cinéma

« Comme un cavalier dans un bocal! »

Le Haras du Pin en toile de fond.

Véritablement captivé par les histoires de vies des anciens élèves avant de tomber sous le charme exceptionnel des lieux , Claude Lelouch va démarrer le tournage de son nouveau long métrage qui aura pour thème la saga d’un ancien élève de l’Ecole Nationale des Haras.

C’est accoudé à la même rambarde en bord de piste lors des Jeux Equestres Mondiaux de 2014 que Gilles Bertran de Balanda avait partagé un peu de sa connaissance sur l’histoire du haras du Pin et de son illustre école (dont il fut à l’occasion l’un des intervenants externes) au célèbre réalisateur alors convié en tant que spectateur à la finale des épreuves mondiales de concours complet.

Captivé par  l’histoire et voulant en savoir plus, Claude Lelouch s’est alors inspiré de ses rencontres avec Jean Pierre Cosnuau et Christian Boutolleau (anciens élèves puis enseignants de la célèbre école) pour écrire son scénario et ainsi retracer comme il aime à le faire, les tranches de vies de jeunes adolescents aussi passionnés que passionnants!

Des sélections drastiques pour l’admission à l’école, aux séances de formations, concours et autres examens, sans oublier les stages en externat, Claude Lelouch retrace ainsi trois années de la vie aussi intense que mouvementée d’Éric, un « P’tit Pin » au sein de sa promotion d’une école qui s’avèrera comme l’ultime option d’un jeune à la recherche de son avenir. Une véritable immersion dans un univers hippique aussi surprenant qu’audacieux, aussi rude qu’émouvant et où le maître cheval formera autant l’élève que l’homme en devenir.

Pour interpréter les personnages clés, Claude Lelouch s’est appuyé sur quelques ténors tels que  Thierry Lermitte (en directeur de l’école), Benoit Magimel (dans le rôle d’un enseignant aussi exigeant qu’apprécié), Raphael Personnaz, Pio Marmai en élèves accomplis, ou encore Jean Reno dans le rôle de « Tonton », l’exceptionnel maître d’école malheureusement disparu il y a quelques jours.

Côté pros et en habitués des lieux, Gilles Bertran de Balanda, Pierre de France, Karim Lagouag, mais aussi Mario Luraschi seront également de la partie!

L’essentiel du tournage devrait être bouclé d’ici la fin juin et le film  qui devrait s’intituler « comme un cavalier dans un bocal », devrait sortir en salle le 1er avril 2019.