Pius Schwizer Champion de Suisse 2019

Un troisième titre et les éloges pour Martin Fuchs.

En signant l’unique triple sans faute de cette finale avec son Balou Rubin R, Pius Schwizer s’offre un nouveau titre de champion de Suisse Elite.

Totalisant 5,07 points, Marc Röthlisberger signe un ultime sans faute et prend la deuxième place avec Agatha d’Ecaussinnes devant Roland Grimm qui, bien que 25e à l’issue de la manche de qualification, conclut brillamment à la 3e place avec Captain .

Avant-dernier à s’élancer dans cet ultime round , Bryan Balsiger pouvait encore espérer doubler la mise après son titre obtenu l’an dernier sur cette même piste avec Clouzot de Lassus. Cette année, c’est avec AK’S Courage que le neuchâtelois prenait part aux championnats.Même si une barre le séparait du leader, tous les espoirs lui étaient encore permis.

Malheureusement, une faute sur le dernier obstacle le rétrograde à la 6e place, rajoutant ainsi encore un peu de marge vers le titre à Pius Schwizer qui n’en demandait pas tant!

Malgré ses 8 points, Flavien Oberson réussit à conclure sans faute son ultime parcours avec Daniel III, réalisant ainsi le meilleur classement romand en s’octroyant la 4e place pour une médaille en chocolat… Suisse; bien entendu!

Pour Pius Schwizer (qui remportait son premier titre national il y a 10 ans à Berne avec son fameux Ulysse), ce nouveau sacre résonne un peu comme un rappel aux bons souvenirs avec Rubin R, puisqu’ils s’imposaient tous deux à Humlikon lors des championnats 2017.

Cette fois encore, le duo d’élite n’a pas fait dans la demi-mesure, survolant l’épreuve en accumulant les sans-fautes. Mais le champion n’en a pas moins salué ses rivaux, profitant aussi de la remise des prix pour rendre un vibrant hommage à Martin Fuchs, 5e de cette finale avec Chica B Z.

Ce nouveau titre me fait vraiment plaisir, d’autant que s’imposer dans le championnat suisse n’est jamais facile. Cette année fut particulièrement bien relevée et Balou Rubin s’est avéré en pleine forme pour cette échéance. Bien que toujours respectueux des chevaux, les parcours tracés par Guido Balsiger étaient exigeants et il n’y eut pas de cadeaux. C’est pourquoi je suis vraiment fier de Balou et ce n’est pas tous les jours qu’on s’impose devant un champion d’Europe. Je veux profiter de ce moment pour encore féliciter Martin Fuchs qui, à peine rentré de ces victorieux championnats d’Europe, n’a pas manqué de prendre part à ce challenge national. Il est vraiment digne de ce nouveau sacre et je tiens vraiment, du fond du coeur, à lui exprimer toute ma reconnaissance et mon amitié. Certes, il est bien entouré avec une famille aussi dévouée, mais si Martin réussit à faire partie des tout meilleurs mondiaux, c’est aussi par ce qu’il a toujours été un bosseur, sachant d’où il vient et où il va. Sa présence à nos côtés est un vrai signe de respect et d’humilité. Je n’ai qu’un mot à rajouter. Bravo! »

Il est vrai que par les temps qui courent, laisser la priorité à des championnats nationaux face à l’appel aux gains d’autres épreuves internationales bien plus huppées est un vrai signe de caractère. Celui de vrais et beaux champions.

À ce titre, Martin Fuchs et Pius Schwizer font la paire et ce ne sont pas Marc Röthlisberger ou Roland Grimm qui les contrediront.

Les résultats des championnats de Suisse 2019 ICI

©Texte et Photos: C.G by jumpinews.com