Finale Coupe du Monde Omaha

MacLain Ward s’impose en maître!

Leader depuis le premier jour de compétition avec sa bondissante HH Azur, MacLain Ward remporte la finale de la Coupe du Monde à Omaha devant le Suisse Romain Duguet et le suédois Henrik Von Eckermann.

Sur ses terres, l’américain est le seul à boucler sans faute ces trois jours d’épreuves pour s’imposer en maitre devant son public.

Tout aussi impressionnant de par ses résultats, Romain Duguet place les couleurs suisses à la deuxième marche du podium en réalisant le double sans-faute en finale avec Twentytwo des Biches.

Également double sans-faute dans cette ultime manche, le suédois Henrik Von Eckermann complète brillamment le podium avec Marylou.

Si la victoire de MacLain Ward est amplement méritée, il n’en demeure pas moins qu’avec les performances de ses adversaires, cette finale lui aura valu quelques sueurs froides. Mais le New-Yorkais aura su contenir la pression et après un titre dévoyé alors qu’il lui tendait les bras lors de la finale de 2010 (éliminé la veille de la finale pour une scabreuse histoire d’hypersensibilité de son cheval…), il peut désormais savourer sa victoire avec fierté.

La Suisse au sommet!

De la fierté, la Suisse peut aussi en afficher avec les splendides performances de ses trois cavaliers. 

Tout d’abord, grand coup de chapeau à Romain Duguet qui n’aura commis qu’une petite faute sur l’ensemble des épreuves en ayant superbement monté sa Twentytwoo des Biches, dont la musique sur certaines barres n’aura porté qu’une petite fausse note. En avant-dernier à s’élancer sur la piste du Century Link, Romain Duguet aura encore su maitriser au mieux la pression pour conclure sur un nouveau sans-faute son ultime parcours et ainsi rajouter du suspens au dernier round de l’américain.

Coup de chapeau aussi à Martin Fuchs et son bondissant Clooney qui manquent d’un rien la troisième place après avoir écopé de quatre points en première manche de cette finale conclue sur un sans-faute. 

Bravo aussi à Steve Guerdat qui malgré quelques déboires, prend la huitième place du classement en concluant sur un sans-faute parfait avec sa sulfureuse, mais non moins exceptionnelle Bianca .

Kevin Staut encore le meilleur tricolore

Côté français, après les accumulations de points les jours précédents, les espoirs étaient maigres. Si tout le monde s’accorde pour louer grâce à Éric Navet qui effectue un bon retour au sommet après dix ans d’absence à ce niveau de compétition, c’est encore Kevin Staut qui réalise la meilleure performance tricolore. Certes, avec 16 points dans la besace avant cette dernière journée, le champion olympique n’avait que peu d’espoirs de parvenir au podium. Mais en alignant deux sans-faute avec Rêveur de Hurtebise HDC, Kevin Staut démontrait encore toute sa grande classe, servant une équitation parfaite à son brillant alezan.

Pour Simon Delestre, cette finale manque encore d’un brin de réussite et peut-être de fraicheur pour Chiadino qui commet deux fautes en seconde manche.

Pas de Chance pour Wathelet. Que du Bonheur pour Klatte!

Manque de réussite également pour le Belge Grégory Wathelet qui tenait jusqu’alors une place au podium, mais qui pour une faute par manche dans cette ultime session, doit se contenter de la 7e place avec Forlap.

Parmi les performances de cette finale, on se doit de relever celle du jeune allemand Guido Klatte qui  signe la meilleure partition germanique en s’octroyant la sixième place sur un ultime sans faute avec son Qinghai.

Très bonne prestation aussi de Sergio Alvarez Moya qui avec son intrépide Arrayan hisse les couleurs espagnoles à la 5e place du classement final.

Cette finale se conclut donc sur une belle victoire américaine dont MacLain Ward aura su porter au sommet les couleurs de la bannière étoilée.

Le classement de la Finale Coupe du Monde

Les résultats complets ICI

 

 

 

Powered by WordPress | Designed by: suv | Thanks to toyota suv, infiniti suv and lexus suv