Longines CSI5* Basel 2018

Par ici le programme!

Pour présenter la neuvième édition, les organisateurs du Longines CSI5* Basel 2018 ont une nouvelle fois mis les petits plats dans les grands pour accueillir au mieux leurs invités dans le grand salon du Grand Hotel Trois Rois.

Une neuvième édition qui s’annonce encore des plus relevées avec la présence annoncée de l’essentiel de l’élite mondiale du jumping. De quoi bien faire patienter tous les férus du genre, en attendant l’entrée de concours bâlois au planning de la coupe du monde pour 2019.

L’essentiel des cavaliers du top 50 mondial est d’ores et déjà annoncé et mis à part les élites américaines et quelques exceptions européennes qui seront de la partie au circuit à Wellington en Floride, les spectateurs auront encore droit à du grand sport avec un splendide plateau de concurrents.

Les élites suisses seront forcément présentes, mais Bâle peut une nouvelle fois s’enorgueillir d’avoir déjà reçu les engagements de 30 des 40 meilleurs cavaliers de la ranking liste FEI, avec entre autres stars, le champion d’Europe 2017 Peder Fredricson ou les médaillés d’or et olympiques français Roger-Yves Bost, Pénélope Leprevost, Philippe Rozier et Kevin Staut ainsi que Simon Delestre. Également de la partie, le vice champion du monde Patrice Delaveau marquera ainsi sont retour en cinq étoiles aux côtés de ses partenaires. 

Fidèle au CSI de Bâle, la délégation germanique ne manquera pas d’envergure avec Marcus Ehning, Daniel Deusser, Christian Ahlmann, Ludger Beerbaum ou encore Hans Dieter Dreher, qui en voisin depuis Weil am Rhein pourra une nouvelle fois compter sur sa horde de supporters.

Les Britanniques Brash, Whitaker et Maher sont également annoncés tout comme les redoutables belges Grégory Wathelet et Niels Bruynseels, vainqueur du Grand Prix de Bâle 2017.

Une liste prometteuse qui devrait attirer le public en nombre puisque les organisateurs annoncent déjà un surcroit d’engouement tant au niveau des réservations en ligne (lien en bas de page) qu’au niveau des espaces V.I.P. qui affichent déjà complet !

Autour du président Willy Burgin, les invités de marque tels que le chef d’équipe suisse Andy Kistler et l’international Werner Muff en ont profité pour faire l’éloge du concours bâlois qui entrera dans le circuit Coupe du Monde pour son dixième anniversaire en 2019. Apportant tout son soutien au concours bâlois, Andy Kistler salue la haute qualité de l’organisation avec cette ambiance typique du St Jacob, mêlant à l’aisance des lieux, la proximité des concurrents avec un public toujours plus nombreux. Après une revue d’effectif et un point sur les résultats de la saison, le coach de l’équipe helvétique remet l’accent sur la qualité du programme sportif du CSI de Bâle et en profite pour pointer du doigt les troubles occasionnés par la concurrence du circuit du Global Champions Tour:

 » Il est primordial de faire respecter les règles du jeu à chaque organisateur et je trouve anormal que le circuit du Global ne soit pas soumis aux mêmes conditions que les autres compétitions de CSO. La règle des 60/20/20 (voir article lié) permet de maintenir un certain équilibre dans les engagements en concours. Ce partage dans les attributions, laisse au moins encore la porte ouverte au sport de haut niveau pour des cavaliers qui, bien que confirmés ou en devenir, n’ont pas le classement ou les moyens financiers suffisants pour se payer un droit d’accès à ces épreuves qui comptent pourtant pour la Ranking ! C’est paradoxal.

Cela va à l’encontre du sport qui prône les valeurs de l’effort et du talent dans la justesse de la compétition. J’espère que la prochaine assemblée de la FEI permettra de remettre les pendules à l’heure, mais je reste inquiet, surtout quand je vois que le circuit du global enregistre 20 étapes en 2018 et que d’un autre côté, certains grands classiques n’arrivent pas à se maintenir. Il faut que le sport de haut niveau l’emporte sur le show-business, c’est à mon avis une question de survie pour perdurer avec un statut olympique. « 

Un souci auquel le concours bâlois remédie par l’eau du Rhin au moulin des meilleurs espoirs, avec au programme des matinées des épreuves réservées aux amateurs. Le succès des précédentes éditions porte à dix le nombre des nations qui y prendront part cette année. Au terme des six épreuves qualificatives, les finalistes se retrouveront pour le Grand Prix du samedi après-midi doté de plus de 20,000 €.

« Depuis 2009, j’ai tenu à ce que nous ayons en parallèle au CSI des épreuves pour les amateurs. Pouvoir concourir dans les mêmes espaces que les touts grands, c’est pour moi l’une des meilleures façons de stimuler les plus jeunes tout en leur permettant d’affronter des adversaires d’autres nations. Je suis assez fier de son succès et l’amateur tour se conclura cette année par un Grand Prix avec 25,000 CHF à la clé ! C’est sans doute le G.P. plus doté de sa catégorie, mais il n’y pas de raison que les amateurs qui forment l’essentiel des licenciés n’aient pas aussi droit à leur part du gâteau ! » rajoute d’un sourire qui en dit long le président Willy Burgin.

Pour l’heure et attendant sa rentrée dans le planning coupe du monde, l’édition du Longines CSI Basel 2018 maintient le cap au sommet des concours indoor les mieux dotés au monde, avec un budget de près de 3 millions d’euros dont pas moins de 600,000 € de dotation pour les 17 épreuves au programme.

  Avec ses quelque 300,000 euros de prime, le Grand Prix Longines sera évidemment le point d’orgue de ces quatre jours de compétitions qui auront lieu du 11 au 14 janvier prochain au St Jacob Halle.

Un hall encore pour moitié en travaux et qui privera la tenue de quelques stands, mais dont on pourra déjà apprécier quelques aménagements avec un nouvel accès d’entrée de piste des cavaliers.

Du côté des attractions, le public pourra en outre se mettre en rythme avec l’orchestre du Pontoon Bridge et apprécier les évolutions aériennes de l’acrobate Jason Brügger (artiste formé au Cirque de Montréal et lauréat de l’émission suisse de « Incroyable talent ») qui se produira en fin de chaque soirée ainsi que le dimanche avant le GP. 

 En cette mi-novembre, le programme du CSI de Bâle propose un véritable menu de fête et nul doute qu’en début d’année, après quelques agapes, le public aura plaisir à retrouver l’essentiel de l’élite mondiale au St Jacob et ainsi savourer de grands moments de sports équestres.

 

Réservations des Billets sur ticketcorner.ch

 

 

 

Powered by WordPress | Designed by: suv | Thanks to toyota suv, infiniti suv and lexus suv