NEWS: Le CSIO de Rome refait peau neuve

Retour sur l’herbe.

En ce doux automne romain, la Piazza di Siena est en pleine mutation.

Après avoir été entièrement sablée en 2007, la piste ovale du mythique CSIO de Rome va retrouver la verdure de sa pelouse à l’italienne.

Un choix lié à la volonté des dirigeants romains d’intégrer à nouveau au mieux le traditionnel concours hippique au magnifique cadre du parc de la Villa Borghese.

Nichée à quelques foulées de la Villa Médicis et au coeur de 80 hectares arborés de splendides pins parasols, la Piazza di Siena accueille annuellement depuis 1922 l’un des concours hippiques des plus prestigieux au monde. Placé sous l’égide de la FEI depuis 1926, le CSIO de Rome fut aussi le théâtre de quelques-unes des plus belles joutes équestres avec pour mémoire les J.O. de 1960 et les J.E.M. de 1998.

Point d’orgue avec le Grand Prix de la Ville de Rome, les coupes des nations de la Piazza di Sienna restent l’apanage des équipes italiennes qui détiennent le plus grand nombre de victoires (27) devant la France (qui en compte tout de même 19 dont 5 d’affilés en 1978/82) et plus loin l’Allemagne (10).

Renouvelé une dizaine de fois et après 80 ans de bon et loyaux services, le terrain en herbe fut remplacé en 2007 par une piste sablée. Suivant un peu la frénésie de la mode des nouveaux CSO qui augmentaient le nombre d’épreuves par week-end et sans doute aussi pour l’avantage lié à l’entretien des pistes, les organisateurs s’étaient laissés convaincre par l’utilité d’un tel revêtement. Certes, les quelques orages capricieux responsables de quelques déboires avaient aussi fait pencher la balance, mais ce gain de « productivité » le fut au détriment inavoué de la perte du charme absolue qu’offrait l’écrin de verdure de la Piazza di Siena.

Dix ans après, le côté miroité du sable blanc (pas non plus la panacée sous le soleil) va donc à nouveau rendre toute sa place au gazon romain.

Depuis plus d’un mois, les techniciens oeuvrent au désensablement et s’appliquent pour parfaire les fondations et le drainage nécessaire au bon développement de la pelouse.

Pour arriver au meilleur résultat, les architectes et paysagistes ont su prendre conseil auprès des professionnels dont le réputé du chef de piste international Uliano Vezziani. 

« J’ai débuté en tant que chef de piste à Piazza di Siena en 2000 alors qu’il y avait encore de l’herbe; c’ était extraordinaire! Les terrains de gazon de nouvelle génération ont d’excellentes caractéristiques techniques qui équivalent à des terrains synthétiques. Mais pour préserver au mieux le terrain, le programme des compétitions devra être étudié différemment. Lors de la dernière édition, on m’a demandé de comparer les études avec les techniciens du CONI qui ont préparé le projet pour le nouveau terrain. J’ai vraiment été impressionné par leur implication et leur professionnalisme. J’ai donc immédiatement été favorable pour leur apporter mon soutien. Je leur ai exposé les caractéristiques des meilleurs terrains en herbe du monde et les idées furent claires pour mettre en oeuvre ce qu’il y a de mieux. Cette implication pour un retour en herbe à la Piazza di Siena  est vraiment excitante. »

Une exaltation qui devrait encore croître d’ici quelques jours, quand tous les rouleaux d’herbe seront posés et que nous pourrons mesurer tout le bienfondé au printemps prochain, lors de la 86e édition du CSIO de Rome et qui sait, une nouvelle victoire italienne… 

 

 

©Texte Christian GERHARD / Itw d’après communiqué EQUI-EQUIPE. 
Powered by WordPress | Designed by: suv | Thanks to toyota suv, infiniti suv and lexus suv