fbpx

News: Décès de Forlap

Triste début d’année pour Grégory Wathelet.

En annonçant le décès de Forlap, son cheval de coeur, Grégory Wathelet a du faire face à un véritable déchirement.

Malgré les meilleurs soins et l’attention portée suite à une fracture début décembre, Forlap a malheureusement dû être euthanasié.

Voici une copie de l’émouvant message postée par Grégory Wathelet sur son site internet.

  • Il y a des destins qui sont ainsi faits et que l’on ne peut pas contrôler !

Tu étais et tu resteras toujours une exception pour toutes les personnes qui ont eu la chance de te rencontrer…

Tu es arrivé dans ma vie au début de tes 7 ans, malgré ton caractère et ton tempérament bien trempé, tu as directement été quelqu’un de spécial pour moi. Que ce soit par tes attitudes qui ont fait que l’on ne peut que s’attacher à toi ou par tes résultats sportifs très précoces avec ta victoire au Championnat de Belgique des 7 ans.

Tu m’as ensuite offert l’année suivante (alors que tu n’avais que 8 ans) le titre de champion de Belgique senior et toujours au même âge tu remportais déjà un GP 5* à la Coruna. Début des 9 ans tu t’imposais comme la nouvelle future star avec ta 2e place dans le GP 5* Doha, 5e du GP CSIO de Lummen et surtout tes 2 doubles sans fautes sur 2 sorties en coupe des Nations à Lummen et à la Baule !

Il n’en fallait pas plus pour que nous ne puissions te garder ! Ce fut pour moi déjà une grande déchirure de te voir partir à l’âge de 9 ans.

Mon rêve avait toujours été que tu reviennes chez moi jusqu’au jour où cela est devenu réalité, quand Judith a décidé de me faire ce cadeau pour lequel je ne serais jamais assez reconnaissant. Je pensais alors que tu étais de retour pour le reste de ta vie et pour de longues années.

Mais c’était sans compter sur ce coup du sort qui en décidera autrement ! 1 an jour pour jour après ton arrivé et déjà tous ses résultats positifs, dont cette merveilleuse finale de coupe du monde, à Omaha, c’est le destin qui décidera de mettre une fin prématurée à tout cela.

Après cet accident, toute l’équipe a mis tout en œuvre pour te sauver et que tu puisses avoir une belle retraite anticipée. Mais une nouvelle fois alors que tu montrais encore ta force de caractère et ton intelligence incroyable pour te sortir de cette situation et réparer cette fracture, les 2 dernières semaines ont été plus difficiles pour toi avec plusieurs complications. Mais là encore, tu t’es battu comme jamais. Mais malheureusement ce dernier combat, tu n’as pu le gagner.

Le destin en a décidé autrement et c’est avec beaucoup de tristesse que nous avons dû prendre la décision de te laisser partir et ainsi d’abréger tes souffrances dans ce dernier combat qui était tout simplement perdu d’avance. Peut-être que tout simplement cela devait se terminer comme ça !

Aujourd’hui je suis tellement peiné et souffrant de ton départ que je dois encore réaliser que tu ne seras plus là. J’ai l’impression d’avoir perdu mon meilleur ami ou même un membre de ma famille !

Tu vas manquer à beaucoup de monde ici à l’écurie et même à l’extérieur. Mais pour moi tu seras toujours là quelque part dans mon cœur et dans mes pensées.

Je te souhaite bon vent dans ta prochaine vie. Merci pour tout ce que tu m’as offert. Forlap, je t’aime vraiment fort… tu me manques déjà tellement. –

Avec tout notre soutien à Grégory, son champion de cavalier, madame Judith Gölkel, sa dévouée propriétaire, son groom, les soigneurs  et à tous ceux qui l’on à un moment ou un autre, accompagné et choyé. 

Powered by WordPress | Designed by: suv | Thanks to toyota suv, infiniti suv and lexus suv