fbpx

Décès de Rod Kholer

Directeur de Révolution Sports Marketing, le londonien Rod Kohler vient de nous quitter à l’âge de 48 ans, victime de ce satané cancer!

Un départ douloureux et aussi injuste que bien trop prématuré pour son épouse et ses trois filles, ses proches, mais aussi tout le milieu des sports équestres internationaux qui perd l’un de ses plus brillants et sympathiques représentants.

Nous avisant de la triste nouvelle, nous avons demandé à Magali Dubois Vaucher qui l’a longtemps côtoyé, notamment au sein du développement des sports équestres chez Rolex, d’évoquer avec nous sa mémoire :

 

– Ce que vous me demandez là n’est pas facile, car comme bon nombre de ceux qui ont eu plaisir à le côtoyer, je suis sous le choc de la triste nouvelle.

Rod était un homme bon et généreux, aussi brillant que simple dans ses relations, toujours prêt à relever les défis .

Mais Rod n’est plus. Des mots si difficiles à intégrer, à accepter. Quelques mots qui provoquent instantanément une vague d’émotion, de grand chagrin et d’incompréhension. Rod n’est plus. Malgré tout son courage, la maladie l’a vaincu.

Rod l’invincible, travailleur acharné, gentleman, plein d’humour, de compassion et de joie de vivre, nous quitte bien trop tôt. Comme pour malheureusement bien d’autres, il nous laisse avec cette question… Pourquoi ? Et pourquoi lui ? Il était trop jeune, très sportif, tellement plein de vie… De tous ceux que j’ai eu plaisir à côtoyer dans ce milieu, Rod était l’une des meilleures personnes qui soient.Rod laisse derrière lui, une femme, trois filles, de très nombreux amis fidèles. La grande famille de l’équitation est en deuil.

Je me souviens de notre première rencontre, c’était à la finale de la Coupe du Monde 2008 à Göteborg. Bien que déjà très passionné, il était alors certainement loin de se douter que le monde des sports équestres occuperait bientôt une grande part de sa vie.

 Rod était Directeur de Revolution Sports Marketing & Entertainment, la société qu’il a créée en 2005 avec son ami Merrick Haydon. Issu de grandes écoles, il avait réussi à joindre sa passion des sports à une activité professionnelle à laquelle il sut apporter son savoir-faire et sa personnalité.

J’ai appris à le connaitre lorsque j’officiais en tant que manager du sponsoring international chez Rolex en charge des sports équestres. Rod et Merrick étaient venus me rencontrer pendant la Rolex FEI World Cup Final de 2008 à Göteborg. Ils fourmillaient d’idées pour nous aider à promouvoir notre partenariat. Leur présentation était superbe, judicieusement étudiée. Vraiment séduite par leur travail et leur complicité, je les ai alors présentés au directeur du sponsoring. Ils ont impressionné toute l’équipe et sont montés à bord de l’aventure Rolex FEI World Cup. Ils nous ont accompagnés sur le Global Champions Tour, sur la World Cup, les championnats Européens et les Championnats du Monde.

 Rod était un partenaire professionnel fantastique. Hyper pro, toujours à l’écoute avec le sens du détail. Malgré les objectifs élevés, il arrivait toujours à nous surprendre en dépassant encore le cap. Il était peu habitué aux sports équestres, mais il a très vite compris leur fonctionnement.

 Une anecdote particulièrement drôle me revient en mémoire : Nous étions à Stuttgart et venions d’assister aux Adieux de Satchmo, le cheval de tête d’Isabell Werth. Rod a demandé à Philip, un ami commun, ce qu’il allait advenir de Satchmo à présent que sa carrière de dressage était derrière lui. Le plus sérieusement du monde, Philip lui a répondu que Ludger Beerbaum l’avait acheté pour en faire un cheval de saut!  Rod est ensuite venu me parler en me disant que c’était incroyable de pouvoir enchainer les deux carrières. 

C’était il y a quelques années, mais en y repensant, j’en ris encore…

Rod, peu rancunier, a malgré tout saisi la première occasion de jouer lui aussi un tour à Philip pendant la finale coupe du monde à Genève en 2010. Rod fit semblant d’être en panique et fit croire à Philip que Rodrigo Pessoa et Eric Lamaze (deux Témoignages Rolex) étaient allés jouer au Casino à Monte-Carlo et qu’ils étaient bloqués en raison de l’éruption du volcan islandais! Du coup, ils allaient louper la première manche de la Rolex FEI World Cup!!! Philip a poussé un soupir de soulagement lorsqu’il vit Rodrigo à cheval au paddock…

 Bien qu’ayant évolué vers d’autres horizons, nous n’avons jamais perdu contact. J’ai été dévastée d’apprendre qu’il était atteint d’un cancer du pancréas, sans doute l’une des formes des plus redoutables de cette terrible maladie! Comme beaucoup, je suis effondrée et mes meilleures pensées s’adressent d’abord à son épouse et ses trois filles et bien sûr à toute l’équipe de Révolution Sport.

Merci de lui avoir consacré ces quelques lignes. Il mérite très largement l’affection que la grande famille équestre lui porte. Son talent et sa personnalité vont terriblement nous manquer… 

 

Nous remercions encore chaleureusement Magalie Dubois Vaucher qui, malgré le chagrin, nous a livré cet hommage émouvant.

Avec toutes nos condoléances à sa famille et ses proches, nous joignons également nos meilleurs souvenirs de nos sympathiques rencontres avec Rod.

Pour Jumpinews.

Christian GERHARD

 

 

©photos: Collection privée.

 

 

 

 

 

Powered by WordPress | Designed by: suv | Thanks to toyota suv, infiniti suv and lexus suv