fbpx

Fredricson s’impose à Cannes

LONGINES GLOBAL CHAMPIONS TOUR

GRAND PRIX DE LA VILLE DE CANNES  

Au premier plan avec Hansson WL, Peder Frdricson remporte  la palme d’or du Grand Prix de Cannes devant Harrie Smolders qui ne s’est pas contenté de jouer les figurants avec son puissant Emerald.

Très belle prestation aussi de Simon Delestre et de son virevoltant Hermes Ryan qui terminent  brillamment à la troisième place d’un podium bien arrosé.

S’il y des épreuves pour lesquelles on peut se demander ce que certains font là, les Grands Prix du Global laissent rarement place à l’à-peu-près et le  grand sport avait une nouvelle fois rendez-vous à quelques foulés de la Croisette.

Avec un plateau de concurrents des plus huppés auxquels quelques nouveaux espoirs ont su rajouter des moments de suspens bien relevés, le public se laissait emporter vers une nouvelle histoire.

Avec une bonne trentaine de partants, le scénario laissait entrevoir quelques rebondissements et les abandons  de John Whitaker ou de Kevin Staut, les parcours marqués d’embuches de Niels Bruynsles, Alberto Zorzi (12 pts) ou encore de Maikel Van der Vleuten,d’Olivier Robert et Edwina Tops Alexander ( 8pts), rajoutait encore du suspens!

Il y eut alors quelques grands moments de suspens, avec des parcours subjuguant auxquels le sans-faute aurait mérité de figurer au tableau d’affichage, mais dont l’ultime obstacle mettait à plat tout les espoirs.

Alexis Deroubaix on Timon d’Aure

Il en fut ainsi notamment pour  Alexis de Roubais qui menait une nouvelle fois au mieux son puissant Timon D’Aure sur ce délicat tracé. Hélas, à l’abord du dernier effort, la distance ne fut pas la bonne et ils ne purent éviter la faute qui les prive de barrage,au grand damne dePhilippe Guerdat qui aurait bien aimé voir le duo au barrage. Après leurs 3es place dans la grosse épreuve jeudi, Alexis de Roubais et Timon D’aure signent une nouvelle performance en terminant à la 9e place de très délicat grand prix.

Après ces quelques déboires, d’autres emboitaient le pas avec les sans fautes, à l’image de Ludger Beerbaum qui revient en piste au plus au niveau avec deux sans faute signés aisément avec Casello, ou encore avec Olivier Philippaerts qui sur un tempo tout aussi assuré termine à la 7e place avec le bien nommé Extra.

Ensuite, le public de connaisseurs appréciait les passages de Rolf Göran Bengtsson que l’on eut plaisir à revoir sur ce genre d’épreuve.

En selle sur son prometteur hosleteiner Oak Grove’s Carlyle, Bengtsson semble avoir trouver un bon remplaçant à son légendaire Casall et le suédois fit une démonstration de tout son talent pour signer deux sans fautes qui lui permettent de revenir aux avant-postes en s’octroyant la 5e place.

Du talent, il y en eut encore avec Simon Delestre qui prend la 3e place de grand prix bien relevé. Flirant avec les barres sur un tracé au cordeau, le champion lorrain menait Herlès Ryan au plus juste et ainsi redonner quelques belles couleurs à ses plus fidèles supporter au premier rang desquels son copropriétaire, Philippe Berthol ne manquait pas de savourer les performances.

Marqué de son brassard de leader de la Ranking Liste, Harrie Smolders prouvait une nouvelle fois que son titre n’était en rien dû au hasard en signant un nouveau sans faute avec Emerald.

Le néerlandais tentait le maximum pour décrocher une nouvelle victoire , mais avec près d’une demi-seconde de plus à l’arrivée il laisse la victoire à Peder Fredricson qui l’emporte avec sa brillante Hansson.

Au-delà d’un grand prix palpitant, cette belle épreuve en nocturne fut aussi l’occasion de revoir quelques grands champions en action. Et là, il n’y a pas à dire; voir de tels parcours avec une si belle équitation, avec des chevaux d’exception, c’est la grande classe. Du grand sport, comme on aimerait en revoir plus souvent…

Les résultats complets ICI.

 

 

 

 

Powered by WordPress | Designed by: suv | Thanks to toyota suv, infiniti suv and lexus suv