fbpx

Résultats J.E.M: Une cavalière en or

Simone Blum championne du monde

Pour la première fois de l’histoire des Jeux Equestres Mondiaux (pas des championnats du monde…), une cavalière, Simone Blum, remporte la médaille d’or en saut d’obstacles

Un exploit d’autant plus admirable que la jeune Allemande et sa bondissante jument Alice (dont elle est propriétaire), n’auront fait tomber aucune barre durant les 5 épreuves de ces championnats.

Sans doute dépité par la subite contre performance par équipe, la Suisse peut s’enorgueillir des performances signées par Martin Fuchs qui décroche la médaille d’argent et de Steve Guerdat qui de la 9e place remonte à la troisième marche du podium.

Double sans faute sur les barres dans cette finale et malgré un peu de temps dépassé, Martin Fuchs et son gris Clooney  terminent en beauté à la seconde place, évinçant ainsi l’Autrichien Max Kuhner qui en prenant 9 points dans cette ultime phase, termine à la 6e place avec Chardonnay.

L’autre belle remontée suisse est à mettre au compte de l’olympique Steve Guerdat. Neuvième au départ de la première manche de cette finale, le Jurassien mène sa trépidante Bianca au double sans faute parfait. Une performance qu’il est d’ailleurs le seul à réaliser puisque tous ses adversaires ont au moins pris des pénalités au chrono !

Malgré la pression que l’on peut imaginer avec un tel enjeu, Simone Blum réussit du haut de ses 28 ans à maitriser parfaitement sa jument qui réalise un nouveau sans faute sur les barres. Forte de son avance au classement, le petit point de temps dépassé ne gâchera en rien le plaisir de cette sémillante cavalière qui sortait de piste pour savourer sa victoire en embrassant sa complice jument.

Fairplay, le public lui fit une ovation bien méritée, même s’il avait sans doute préféré pour le moins une place au podium pour MacLain Ward et Clinta. Mais avec une barre en première manche et un point de temps dépassé dans la seconde, le New-Yorkais échoue au pied du podium.

Parmi les autres belles performances de ces J.E.M., on soulignera encore la 5e place du colombien Carlos Enrique Lopez Lizarazo avec Admara, la 7e place de Lorenzo De Luca qui menait un moment les débats avec Irenice Horta ou encore de Fredrik Jönsson qui place les couleurs suédoises au 8e rang avec Cold Play. En terminant douzième, Roman Willis rajoute encore un peu de superbe au groupe australien qui décroche au passage sa qualification pour les J.O de Tokyo.

Coté français, malgré de grosses déceptions, Philippe Guerdat peut être fier d’Alexis Deroubaix et Timon d’Aure qui réalisent un superbe championnat en s’octroyant une très honorable 9e place au classement final.

Au vu des différents évènements tendancieux, les débats et les polémiques vont sans doute s’animer dans les prochains temps, tant au niveau de l’organisation, des sélections, voir même de la pérennité de ces championnats qui n’auront guère attiré l’audience espérée et pour causes…

Mais ces J.E.M de Tryon auront  au moins eu le mérite de se conclure en apothéose par une victoire aussi étincelante que méritée pour Simone Blum et sa fidèle Alice.

Si l’on rajoute à cette performance allemande, celle de sa jeune compatriote Laura Klaphake qui, du haut de ses 24 ans, devance son illustre ainé Marcus Ehning, preuve en est que l’Allemagne sait pour le moins renouveler ses effectifs avec brio.

Nul doute que se podium aura déjoué bien des pronostics, mais le bonheur d’y être fut croqué à pleines dents!

 

Voir les résultats complets des J.E.M. 

Powered by WordPress | Designed by: suv | Thanks to toyota suv, infiniti suv and lexus suv