JUMPINEWS.COM http://www.jumpinews.com All News of Jumping Thu, 21 Sep 2017 06:00:54 +0000 fr-FR hourly 1 http://www.jumpinews.com/wp-content/uploads/2014/07/cropped-DSCF3696-32x32.jpg JUMPINEWS.COM http://www.jumpinews.com 32 32 Agenda du week-end http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24583 Thu, 21 Sep 2017 05:51:55 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24583 Championnats du Monde  Jeunes Chevaux

LGCT CSI5/2* Rome

CSI3* Canteleu

CSI3* Vilamoura

CSI2* Darmstadt

 


 TV & Live Stream

LGCT Rome

FEI Championnats du Monde Jeunes Chevaux Lanaken

CSI*** Vilamoura

CSI** Darmstadt

 

]]>
Agenda & Live TV du week-end http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24576 Thu, 14 Sep 2017 19:28:01 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24576 CSI5* Lausanne 

CSI3* Donaueschingen

CSI3* Macon

CSI3* Bonheiden

Live TV:

Longines International Horse Show Lausanne 

 Internationales CSI Donaueschingen 

 

]]>
Résultats: Grand Slam Rolex http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24562 Mon, 11 Sep 2017 07:45:59 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24562  

Weishaupt s’impose à Calgary.

Après avoir remporté l’étape du Grand Slam Rolex d’Aix-la-Chapelle en 2016, Philipp Weishaupt et son gris LB Conval s’imposent  cette année dans le Grand Prix canadien à Spruce Meadows.

Le duo germanique est le seul à réaliser le double sans faute pour s’imposer devant Luciana Diniz avec Fit For Fun et McLain Ward, troisième avec HH Azur.

Outre la superbe victoire de Philipp Weishaupt, parmi les belles performances du jour on relèvera celle réalisée par Emilio Bicocchi et sa bonne Sassicaia Ares. Pour un petit 4pts en seconde manche, le duo transalpin se hisse à la 4e place du classement général, juste devant le chouchou du public, Éric Lamaze, 5e avec Fine Lady.

Vainqueur de l’étape allemande en juillet dernier, Grégory Wathelet se retrouve pénalisé de 8 points sur ce délicat parcours et c’est à la 29 place du classement que le Belge quitte le terrain avec son Eldora Van Het Vijver Hof.

Côté français, c’est Julien Gonin qui réalise la meilleure performance tricolore en s’octroyant la 9e place avec Soleil de Cornu CH.

Pour Philipp Weishaupt, cette victoire conforte la progression de son cheval qui n’aura pas manqué d’envergure sur cette grande piste de Spruce Meadows.

 » C’est impossible d’exprimer avec des mots ce que je ressens après ce succès. Je veux surtout remercier mon cheval LB Convall sans qui ce triomphe aurait été impossible. Sa qualité est prodigieuse ! »

Fort de cette brillante victoire, nul doute qu’il tentera d’enchainer un deuxième succès en vue du challenge du Grand Slam Rolex.

Suite à la prochaine étape au Palexpo lors du CHI de Genève en décembre.

Les résultats complets du Grand Prix de Spruce Meadows ICI.

 


 

Texte selon communiqué Rolex Grand Slam of Show Jumping/

© Photo: Pascal Renauldon


 

]]>
AGENDA DU WEEK-END http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24560 Thu, 07 Sep 2017 06:31:12 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24560 CSIO 5* GRAND SLAM CALGARY

CSI3* PADERBORN

CSI2* LIER

CSI2* MOORSELE

 

]]>
Equidia Life s’arrete! http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24551 Tue, 05 Sep 2017 14:56:36 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24551 La fin épique d’une belle aventure.

Le bruit s’amplifiait depuis quelques semaines et les réseaux sociaux n’ont pas manqué d’en faire l’écho, mais depuis aujourd’hui c’est officiel.

 

Le 31 décembre 2017 sera le dernier jour d’émission de la chaine française dédiée aux sports équestres !

Une triste fin pour une chaine pourtant novatrice et unique dans son domaine depuis sa création à l’automne 2011.

Six années de programmations diverses et variées avec des retransmissions en direct et en intégralité d’évènements majeurs tels que les Jeux Olympiques ou les Jeux Equestres Mondiaux dont ceux de Caen en 2014 resteront sans doute gravés au sommet du palmarès de la chaine.

Malgré bien des efforts et des tentatives d’innovations, la faiblesse des audiences et la réalité du secteur économique auront donc eu raison d’Equidia Life.

Si l’est souvent plus facile de critiquer après coup, nous avons décidé de laisser la parole (ou plus exactement les lignes) à Pascal Boutreau, journaliste et commentateur de la chaine qui nous a confié le lien avec son message. Vous retrouverez ce lien vers son texte en bas de page.

Son épitaphe pour Equidia Life est à la hauteur du personnage; sans amertume, lucide et optimiste.

Enfin, nous saluons aussi toute l’équipe (sans en nommer d’autres afin de n’oublier personne !) avec laquelle nous avons partagé de précieux moments de grand sport et une belle aventure aussi hippique qu’humaine.

Merci à vous tous et bonne route…

Christian GERHARD pour Jumpinews.com

 

Lien avec le texte de Pascal Boutreau ICI

 

]]>
Résultats: Bruxelles Stephex Masters http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24540 Mon, 04 Sep 2017 07:37:39 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24540

Niels Bruynseels double la mise !

Déjà vainqueur l’an dernier, Niels Bruynsells s’impose à nouveau sur ses terres en remportant le grand prix très convoité du Bruxelles Stephex Masters avec Gancia de Muze.  Le champion belge devance au final Simon Delestre en selle sur  Hermes Ryan et Leoplod Van Asten en compagnie de Beauty.

Un grand prix aussi relevé que fortement doté avec à la clé pour le vainqueur, les commandes d’une Audi A5 et une enveloppe de 45,000€! De quoi entretenir l’engin quelque temps.

En selle sur Gancia de Muze, Niels Bruynseels souffle donc la victoire à Simon Delestre et son excellent Hermes Ryan. Pour 82 centièmes de plus, le lorrain doit se contenter des 60,000€ dédiés à la seconde place. 

Sur un tempo plus assuré, Leopold Van Asten signe l’ultime double sans faute et prend la 3e place avec VDL Groep Beauty pour un chèque de 45,000€.

 Brillant cavalier de l’écurie organisatrice, Lorenzo De Luca signait le 3e meilleur chrono de la partie avec Halifax van het Kluizebos Gelding. Mais une faute relègue les meilleurs espoirs de la maison Stephex à la 4e place du classement.

Parmi les ténors barragistes, ces dames n’auront pas démérité et on relèvera les performances de Janne Friederike Meyer-Zimmermann qui prend la 5e place avec Goja, juste devant Beezie Madden, 6e avec Britling, Jonna Ekberg qui prend la 8e place avec Ténor du Gue. La Suissesse Janika Sprunger désormais basée en Belgique aura su tirer parti de son engagement puisqu’elle conclut à la 9e place du classement pour un 4 pts avec Bacardi VDL.

Les résultats complets ICI.

 

 

 

]]>
Résultats: Duguet s’impose en Suisse http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24529 Sun, 03 Sep 2017 16:01:34 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24529 Lerch Partner Grand Prix CSI***Humlikon

Romain Duguet double la mise.

Après s’être déjà imposé dans la grosse épreuve de vendredi soir, Romain Duguet remporte ce dimanche après-midi le disputé Grand Prix du CSI3* d’Humlikon.

Avec Sherazade du Gévaudan (Tinka’s Boy), le Bernois devance aisément au barrage l’italien Bruno Chimiri qui prend  la seconde place avec Tower Mouche.

Pour les Pays-Bas, Ben Schröder revient au classement avec Davino Q et complète ainsi le podium.

 

 

Des 44 engagés, ils ne furent que 8 à réussir le sans-faute pour se retrouver au barrage de ce Grand Prix coté à 1,55m. Des hauteurs à prendre avec d’autant plus de précision que la piste (au sol parfait) reste tout même l’une des plus petites du circuit helvétique, contraignant le chef de piste à bien des astuces pour préserver suspens et grand sport en fonction des forces en présence.

Outre le brillant trio de tête, deux autres cavaliers parviennent au double zéro dans cet ultime round. L’allemand Guerit Nieberg prend la 4e place avec Contagio et Marc Rohtlisberger qui termine 5e avec Cavaluna. Sur un bon tempo, mais scorant à 4pts, Paul Estermann termine 6e avec Lord Pepsi, juste devant Niklaus Rutschi, 7e avec Cardano CH.

Pour Romain Duguet, cette deuxième victoire à Humlikon confirme la bonne progression de sa jument qui s’est imposée avec brio dans cette épreuve aussi délicate que convoitée.

Une confirmation qui va encore consolider les bons espoirs de la famille Duguet en perspective de la prochaine saison.

Les résultats complets ICI.

 

 

 

]]>
Pius Schwizer Champion http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24502 Sun, 03 Sep 2017 11:45:38 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24502 Championnats de Suisse de CSO Élite.

En ultime partant, Pius Schwizer réussit à s’imposer avec son prometteur Balou Rubin devant Niklaus Schurtenberger qui revient en selle aux avant-postes avec Quasimodo.

Déjà bien en exergue tout au long de cette saison, la jeune fribourgeoise Rachel Baechler réussit à prendre la troisième place avec le bondissant Rubis Tame.

C’est dans le cadre du CSI3* d’Humlikon que se déroulaient en cette de fin de semaine les championnats des élites du CSO de Suisse 2017.

Judicieusement organisées, les traditionnelles installations zurichoises de Paul Freimuller recevaient ainsi du beau monde en piste et parmi les engagés dans ce championnat helvétique on relevait la présence de Martin Fuchs et Romain Duguet, fraichement médaillés aux championnats d’Europe.

Mais ils ne furent pas les seuls à attirer les attentions du très nombreux public présent et soigneusement abrité par des chapiteaux judicieusement agencés tout autour de la petite piste sablée.

Comme à l’accoutumée lors des championnats suisses, il y avait donc foule pour suivre avec attention les performances des ténors comme Paul Estermann, Edwin Smits, Alain Jufer, Walter Gabathuler Niklaus Rutschi, Fabio Crotta Daniel Etter et l’insatiable Pius Schwizer qui menait les débats après l’épreuve de vitesse disputée vendredi.

Samedi, en cette fin d’après-midi que la pluie avait décidé d’épargner, il furent encore quinze sur les trente partants à atteindre l’ultime tour de la finale. Avec une barre d’écart entre les 10 premiers, autant dire que rien n’était joué et chacun tentait alors de ravir le titre en soignant au mieux son parcours. Mais si certains partaient à la faute, d’autres prenaient du dépassement de temps en voulant trop assurer. 

En embuscade depuis le début des championnats avec son Rubis Tame (Diamant de Semilly), Rachel Baechler réussit un beau sans-faute dans l’ultime boucle,rajoutant ainsi un peu plus de pression aux deux ultimes partants.

Légèrement pénalisé par le chrono face au leader, Nicklaus Schurtneberger se devait de sortir un sans-faute et ce fut quasiment fait. Quasiment… Car sur le dernier obstacle, une mauvaise distance mène son Quasimodo à la faute sur le premier plan de l’oxer.

Ne restait à Pius Schwizer plus qu’à réaliser un nouveau sans faute pour s’octroyer le titre. Après un tour presque parfait et des sauts à hauteur des chandeliers, son Balou Rubin(Balou du Rouet) s’écartait un peu de la trajectoire du dernier obstacle et malgré les efforts de son cavalier, il touche la deuxième barre de l’oxer. Mais le temps vaut de l’or, car malgré cette ultime faute, le chrono canon permet à Pius Schwizer d’emporter le titre.

Navré pour cette faute, mais heureux pour son titre, Pius Schwizer rajoute ainsi un sacre de plus à son tableau d’honneur.

Parmi les classés on relèvera encore la belle performance d’Edwin Smits (champion de Suisse en 2015) qui prend la 4e place pour seize centièmes après un ultime sans faute avec Don Diego BZ. 

Juste derrière le Jurassien, Philipp Zuger redonne encore un peu de brio aux couleurs alémaniques en prenant la 5e place avec Casanova F devant son compatriote Andréas Ott, 6e avec Nanou. Frédérique Fabre Delbos prend la 7e place avec son valeureux Nirvana Basters, juste devant Martin Fuchs qui termine à la 8e place avec sa jeune et puissante Westphalienne dénommée Victoria (8ans par Vleut).

Un championnat de Suisse une nouvelle fois très serré puisque moins d’une barre sépare le second du 9e, Daniel Etter qui s’est (comme tant d’autres!) fait piéger sur l’ultime obstacle avec son bien nommé I’Am Samouraï. Faute de trop qui lui coute malheureusement le podium.

Alors que quelques goutes rafraichissaient à nouveau l’atmosphère, la remise des prix auréolait Pius Schwizer qui tout sourire, saluait le public en remerciant les organisateurs pour la qualité des terrains, les subtilités du chef de piste Guido Balsiger et la pugnacité de ses adversaires.

Dans un ultime tour de piste, les 15 finalistes saluaient encore le public, laissant ensuite seul Pius Schwizer savourer son titre, le second après celui obtenu en 2009 avec Ulysse. Un premier titre qui augurait alors une remontée jusqu’à la première place du classement mondial.

Alors, qui sait, ce nouveau titre serait-il un signe d’un retour au sommet international de Pius Schwizer?

Nul doute qu’au vu de sa motivation toujours intacte à 55 ans ( depuis le 13 aout) et des chevaux bien prometteurs qu’il a aujourd’hui sous la selle, Pius Schwizer pourrait bien refaire parler de lui au plus haut niveau!

Mais comme il nous l’a confié en sortie de piste:

 » Chaque chose en son temps et le temps viendra pour tout. Il faut savoir savourer chaque instant. Le présent est précieux et l’avenir n’est que demain. Alors à demain! »

 Rendez-vous pour la suite avec le Grand Prix de ce CSI*** d’Humlikon qui à n’en pas douter, nous réservera encore bien des surprises ce dimanche après-midi! 

Les résultats complets ICI.

 

© Texte et photos /Chris. GERHARD /Jumpinews.com

©Reproductions interdites.

]]>
Décès: Dirk Hafemeister n’est plus http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24497 Sat, 02 Sep 2017 05:01:14 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24497 Le champion olympique est décédé brutalement à l’âge de 59 ans.

Nous venons d’apprendre la disparition soudaine du cavalier international Dirk Hafemeister.

 

Le 31 aout, le champion allemand s’est éteint brutalement des suites d’un infarctus. 

Cavalier fétiche de Paul Schockemöhle, Dirk Hafemeister glana de nombreux grands prix et en 1988 il  fit partie de l’équipe germanique en or des J.O. de Séoul  avec sa fameuse Orchidée. En 1994 avec Priamos, il fut encore de la Mannschaft victorieuse aux championnats du monde à la Haye.

Marié et père de deux filles il résidait depuis la fin de sa carrière sportive du coté de Francfort. Toujours au plus près des chevaux, Dirk Hafemeister se consacrait notamment au coaching privé. Sa disparition brutale attriste toute la communauté équestre.

-« Au-delà du cavalier d’exception, Dirk était un homme bon et juste, d’une grande sympathie, toujours avenant et disponible en cas de besoin. Je viens de perdre un ami et j’ai beaucoup de peine »- confiait hier Paul Schockemöhle à la presse allemande.

Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et ses proches.

C.G. pour jumpinews.com

]]>
Gilles Bertran de Balanda http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24432 Thu, 31 Aug 2017 20:39:27 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24432 Son point de vue sur les championnats .

Toujours aussi impliqué dans le sport de haut niveau auquel il contribue au quotidien via son académie équestre et les stages de perfectionnement qu’il dispense de par l’Europe, Gilles Bertran de Balanda nous a confié son point de vue sur les résultats des championnats d’Europe de Göteborg.


Un coup de coeur pour les championnats.

De toutes les compétitions, j’avoue avoir une prédilection, un vrai coup de coeur pour les championnats, qu’ils soient nationaux, européens ou mondiaux. C’est un challenge qui ne laisse que peu de place à l’à-peu-près et qui demande une véritable préparation en amont.

Chaque étape apporte son lot de suspens et de surprises, mais une fois encore, nous avons eu droit à de belles épreuves avec un chef de piste (le néerlandais Louis Konickx — NDLR) qui a su élaborer des parcours au plus juste, alliant technicité et subtilités, sur des cotes à la hauteur des forces en présence.

  De gauche à droite: Harrie Smolders /Peder Fredricson /Cian O’Connor

Je n’étais pas sur place et il est évident qu’à la télévision, on n’a pas le même ressenti qu’en bord de piste, mais la vision et l’analyse des parcours y sont souvent plus aisées, d’autant plus qu’on peut les revisionner.

 Partisan du renouveau.

En cette année 2017 que l’on peut qualifier de transition entre Rio et les prochains J.O. (2020 à Tokyo/NDLR), beaucoup de chefs d’équipes en ont profité pour apporter de nouveaux éléments à leur groupe.

C’est une très bonne chose, car même si les enjeux restent à la hauteur de l’événement, ces périodes permettent d’initier au sein d’un groupe confirmé des cavaliers moins aguerris à ce genre d’épreuve. Si l’on veut évoluer, il faut bien un moment permettre à la relève de s’exprimer et je suis un fervent partisan de ce genre d’initiative.

Certes, les choix sont délicats et les sélectionneurs n’ont pas toujours la tâche aisée, car on ne satisfait jamais tout le monde, les places étant limitées. Mais qui ne risque rien …

Le coup de maître de Rodrigo Pessoa

Les résultats par équipe ont apporté leurs lots de surprises, même si vu les groupes, on pouvait s’attendre notamment à de bons résultats des Irlandais.

Leur victoire, c’est aussi la réussite de Rodrigo Pessoa qui a su apporter son savoir-faire, alliant la rigueur aux méthodes de travail, tout en  favorisant la complicité entre coéquipiers. En gagnant le titre d’entrée de jeu, il a réussi un coup de maître. Et en toute humilité. Car je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais pas de Rodrigo en gros plan à la télé lors des parcours de ses équipiers ni de personnages plus ou moins qualifiés en la matière, qui se tiennent au plus près en gesticulant pour bien faire voir qu’ils sont là ! Rien de tout cela. Juste lui et ses cavaliers.

Il a beau être une star dans le métier, Rodrigo Pessoa a su préserver une certaine intimité au groupe pour limiter la pression et ainsi mieux appréhender ces championnats. Ce qui ne l’a pas empêché d’apprécier ensuite pleinement la victoire lors d’un vrai moment de bonheur partagé!

La Suède n’a pas démérité!

Devant son public, l’équipe suédoise était forcément plus soumise à cette pression. On en a senti quelques-uns plus fébriles et c’est normal. S’il a connu un parcours de chasse délicat, Henrik Von Eckermann remettait les choses en ordre en coupe des nations. Ensuite, la maitrise de Peder Fredricson permet de rattraper les déconvenues de Malyn Baryard-Johnson et de Douglas Lindelöw. Ils ont eu de la chance dans leur malheur, mais avec les résultats de la première manche, leur médaille d’argent n’est pas déméritée.

 

Coup de chapeau aux Suisses!

      

Quant à la Suisse? Chapeau bas ! Elle a manqué d’un brin de réussite, mais on a vraiment senti que chaque cavalier voulait faire de son mieux pour ramener une médaille. Dans le lot, Martin Fuchs s’est vraiment surpassé avec Clooney. Il manque sa fin de compétition et il méritait mieux, mais l’abnégation est sans doute une qualité qui prévaut en Suisse. Son père, Thomas Fuchs en est un bel exemple!

Vraiment dommage pour Staut!

 

Côté français, on a eu droit au chaud et au froid. Kevin Staut a fait du très bon boulot sur les deux premiers tours.Malheureusement, sa faute sur le troisième obstacle de la seconde manche l’a mis en difficulté avec Rêveur et ils terminent loin de la place qu’ils méritaient. C’est vraiment dommage, car je pense que Kevin Staut avait sa place sur le podium.

Pour Roger-Yves Bost, ce fut plus délicat et je n’ai pas tous les éléments pour comprendre ce qui n’a pas collé. Après une chasse somme toute correcte, il entame difficilement la coupe en sortant avec deux fautes et du temps.

Photographie Eric KNOLL. Longines FEI European Championships Gothenburg 2017. Team Competition Round 1.Roger Yves Bost (FRA) riding Sangria du Coty Mais une fois encore, il a su sortir le grand jeu et son ultime tour tient de l’exploit. Du grand art ! Du très grand Bosty. J’en ai eu des frissons! Dommage que cela n’ait pas suffi pour redresser l’équipe. 

Pour ses premiers championnats d’Europe, Mathieu Billot s’en sort honorablement en concluant sur un bon parcours en seconde manche avec Shiva d’Amaury.

Quant à Pénélope Leprevost, je ne sais pas trop ce qui s’est passé avec Vagabond de la Pomme… Là aussi, je n’ai pas tous les éléments et je me garderai bien de toute discorde. Elle a manqué ses championnats, voilà tout.

Mais cela ne remet pas en cause son talent et vous savez, par le passé d’autres pointures ont connu bien des malheurs et pourtant l’équipe a brillé.

Pour exemple, l’Irlande gagne cette année sans Bertram Allen comme l’Allemagne remportait le titre à Mannheim en 2007 sans Marcus Ehning, malheureux comme jamais avec la délicate Küchengirl.

Cette année, il fut  avec Philipp Weishaupt et son puissant LB Convall, l’un des piliers de l’équipe qu’ils réussissent à hisser à la 5e place. En embuscade, Ehning était encore dans le coup pour conclure dimanche sur une 6e place en individuel avec Prêt à Tout.

 

Andy Kistler peut être fier de ses Suisses!

Outre la belle performance de Martin Fuchs, la Suisse s’attendait sans doute à mieux avec Steve Guerdat et Romain Duguet, mais là aussi, un brin de malchance et les espoirs s’évanouissent. Reste que pour ses premiers championnats et malgré son manque d’expérience avec son cheval à ce niveau, Nadja Peter Steiner n’a pas démérité non plus. Les Suisses ont vraiment un bel état d’esprit et malgré quelques contre-performances, leur chef d’équipe Andy Kistler peut en être fier.

Ceux qui doivent avoir le plus de regrets, ce sont sans doute les Belges, car, franchement, je les voyais bien sur le podium. Quand en première manche vous êtes les seuls à aligner quatre sans-faute et que vous manquez la troisième marche pour moins d’un point…C’est vraiment frustrant! En individuel, Peter Devos (5e) n’est pas loin non plus du trio de tête avec son bon Espoir.

Fredricson: La Grande Classe!

Photographie Eric KNOLL. Longines FEI European Championships Gothenburg 2017. Finale IndividuellePeder Fredricson (SWE) riding H&M All In

Un podium auquel Peder Fredricson a su porter toute sa classe. Un cavalier aussi discret qu’efficace, aussi élégant que travailleur et toujours à l’écoute de ses chevaux.

Après sa médaille d’argent aux J.O de Rio avec All In, il est passé par les plus sombres moments quand son cheval est tombé gravement malade l’hiver dernier.

 L’histoire aurait pu très mal se terminer ! Elle finit de la plus belle manière avec un titre européen qui résonne comme une consécration, pour ne pas dire une résurrection tant la performance est hors du commun.

Cette victoire, Fredricson et son cheval sont allés la chercher au bout d’un ultime round au cours duquel leurs adversaires avec encore su relever le suspens.

 

Cian O’ Connor pouvait s’imposer

J’avoue, j’aurai bien misé sur une victoire de Cian O’Connor, car avec son expérience dans ce genre d’épreuve et les moyens de son extraordinaire Good Luck, le duo irlandais pouvait s’imposer.

Photographie Eric KNOLL. Longines FEI European Championships Gothenburg 2017. Team Competition Round 1.Cian O'Connor (IRL) riding Good Luck

Mais Harrie Smolders n’a rien lâché non plus et son Don VHP Z aligne encore un sans-faute de haute précision. Le titre lui échappe d’un demi-point, c’est dire le niveau. Franchement, il y a eu du grand sport dans cette finale et c’est tout l’attrait de ce genre de compétition. Tout est possible, jusqu’au bout.

Je reste attentif !

Je reste aussi attentif à l’évolution des règlements qui mettraient en péril ce genre d’épreuves. Comme le démontrent les résultats, des équipes à trois cavaliers auraient pu complètement chambouler le classement. Imaginez une équipe d’Irlande avec Bertram Allen dans le lot, ou la prise en compte du résultat de Malyn Baryard Johnson…Favoriser l’entrée de cavaliers de nations dites « émergentes » je suis pour. Mais pas au détriment du sport et encore moins du bien-être des chevaux. Réduire les équipes pour faire entrer des nations qui n’auraient pas le niveau de ces épreuves n’a pas de sens. Il faut réfléchir à un système d’ouverture permettant à des talents internationaux de s’exprimer, mais non pas sans passer par des qualifications qui permettent de confirmer le niveau d’équitation nécessaire.

Si dans des nations moins aguerries en coupe des nations on a pu apprécier certains couples comme Emma Augier de Moussac avec sa Diva, ou António Matos Almeida avec son jeune étalon Epicor da Gandarinha, on a aussi eu droit à quelques parcours scabreux de cavaliers dont on se demande comment ils sont arrivés là et dont je tairai le nom pour ne pas être désobligeant. Ce n’est pas le but. C’est juste un constat. Je pense qu’il faut rester vigilant à l’avenir de nos compétitions, savoir garder le cheval au centre de l’intérêt de notre sport tout en favorisant la diversité pour convenir à un plus large public. Mais sans pour autant laisser croire que c’est facile.

 

Certes l’aisance des champions laisse à penser que le cheval fait tout et cette illusion est d’ailleurs le meilleur signe de la qualité d’un cavalier.

Rolf Goran Bengtsson & Ninja Ls/ Champions d’Europe Madrid 2011

Mais aujourd’hui, comme hier et, espérons -le, comme demain, rien ne remplacera les heures d’entrainement, le travail au quotidien pour obtenir dans l’effort mesuré, la complicité fondamentale qui vous mène aux meilleurs résultats avec votre cheval. Les vrais champions sont de ceux-là !

En tout cas, pour ceux qui perdurent… Mais notre sport est sans doute le plus bel exemple de longévité possible pour un sportif de haut niveau.Certes, il faut autant de passion que d’abnégation. Pour y parvenir, les moyens financiers sont sans doute essentiels pour perdurer, mais seul le temps que vous y consacrerez sera votre allier pour vous aider dans vos efforts. C’est souvent long et pas toujours payant aux premiers coups.

Alors, dans cette époque ou tout va très vite, voir trop vite, il faut apprendre à retrouver certaines valeurs et se donner du temps pour bien faire. Remettre chaque jour le cœur à l’ouvrage quelques fois dans la contrainte d’une certaine répétition et l’ingratitude de certaines tâches, pour ensuite parvenir dans la douceur, le calme et l’exactitude, au résultat sublimé par une victoire qui n’est pas forcément la première marche au podium.

Kevin Staut et Kraque Boom Bois Margot. Champions d’Europe Windsor 2009. © Collection jumpinews

C’est ce que j’essaie encore de faire, mais aussi d’inculquer, à ceux, jeunes ou moins jeunes, qui ont pris conscience de tout cela et qui me rejoignent à l’académie ou qui me demandent conseil.  Toutes générations confondues, il y a encore de vrais cavaliers, de ceux qui en veulent et qui chaque matin remettent le pied à l’étrier en s’efforçant de bien faire. Pour différentes raisons (argent, chevaux, famille) certains arrivent à percer plus vite que d’autres. Mais le talent ne s’achète pas, il se perfectionne. Il n’a pour coût que les litres de sueur que l’on voudra bien verser.

Mais croyez-moi, pour ceux qui en veulent vraiment, ça en vaut la peine. Vivre de sa passion ce n’est pas facile, mais ça n’a pas de prix ! C’est une vraie chance quand on peut le faire ! Demandez donc à tous ces champions qui se lèvent tous les matins pour rejoindre leurs chevaux…

Malgré tous les efforts que cela implique, ils n’échangeraient leur place pour rien au monde.

Je conclurai en disant qu’on a eu droit à de beaux championnats, ponctués par de belles séquences d’émotions telles que le sport de haut niveau peut nous les procurer avec des cavaliers et des chevaux d’exception. Des champions confirmés qui ont su défendre leur place et des espoirs à l’avenir bien prometteur que je suivrai avec attention.

Alors, suite au prochain épisode…

Gilles Bertran de Balanda

 

Propos recueillis par Ch. GERHARD pour Jumpinews.com

© Copyright photos Championnats d’Europe Göteborg by Éric Knoll/ Images Inn photographies.

© foto collection by Chris GERHARD for jumpinews.com

Tous droits réservés.

Copies et reproduction (texte et photos) interdites.

]]>
Agenda Live Stream/TV http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24424 Thu, 31 Aug 2017 06:54:46 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24424

 Diffusions en direct.

 

CSI5/3/2* Bruxelles/ Stephex Masters

CSI4* Bridgehampton

CSI3* Humlikon / Championnats de Suisse.

CSI3* Baltica Tour

CSI2* Roosendaal

]]>
Agenda du Week-end. http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24415 Thu, 31 Aug 2017 06:40:29 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24415 CSI5* Bruxelles Stephex Master

CSIo5* Gijon

CSI4* Bridgehampton

CSI3* Humlikon (Swiss Championnats)

CSI3* Samorin

CSI2* Roosendaal

CSI2* Obkalbeck

 

]]>
Championnats d’Europe Göteborg http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24390 Sun, 27 Aug 2017 17:44:27 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24390 Peder Fredricson en or sur ses terres .

Étincelant depuis le premier parcours de ces championnats avec son valeureux H & M All In, le suédois Peder Fredricson décroche brillamment le titre européen individuel de CSO 2017.

Meilleur cavalier néerlandais, Harrie Smolders et le puissant Don VHP Z sont médaillés d’Argent.

L’irlandais Cian O’Connor et son bondissant Good Luck terminent décrochent le bronze.

Alors qu’il détenait la seconde place au classement provisoire, Martin Fuchs manque cette finale pour deux fautes commises par un Clooney particulièrement facétieux. Sans doute frustré, le jeune suisse termine 12e, mais sa contribution fut essentielle à l’obtention de la médaille de bronze par équipe.

Parmi les classés, on relèvera la performance d’Alberto Zorzi qui en collaboration avec le Cornetto K de l’écurie Onasis, place les couleurs italiennes au 4e rang.

En accord avec son bon Espoir, le grand belge Pieter Devos conclu magnifiquement au 5e rang , à quelques centièmes devant l’illustre germanique, Marcus Ehning qui dans un ultime parcours de toute beauté avec Prêt à Tout, conclut honorablement à la 6e place.

Pas toujours en veine dans ces championnats, la Belgique place encore ses couleurs au 7e rang grâce à la belle performance de Niels Bruynsells et Cas de Liberté qui totalisent 9,84 Pts sur l’ensemble des épreuves.

Repris dans l’équipe après l’abandon d’Olivier Philippaerts (qui s’était blessé à l’épaule en voulant stopper Legend of Love-H& M lors de la Warm-Up) son compatriote Jérôme Guerry n’aura pas démérité en concluant sur une 11e place.

Comme Martin Fuchs, l’allemand Philipp Weishaupt n’aura pas été en verve ce dimanche, planté on ne sait trop pourquoi par l’étalon LB Convall qui en accumulant les facéties fautives, termine son ultime parcours avec 16 points dans la gibecière. 

C’est donc avec plus ou moins de réussite que les douze cavaliers encore en lice auront dû affronter ce dernier round, mais malgré ces coups du sort, d’aucuns ne sauraient remettre en doute le mérite au vainqueur qui, malgré une petite faute dans l’entrée de la dernière combinaison, aura su maintenir la sérénité nécessaire pour franchir la ligne d’arrivée sans plus d’encombre.

Une performance d’autant plus remarquable que le vice champion olympique a bien failli perdre son partenaire de cheval des suites de graves problèmes intestinaux l’hiver dernier.

Un podium de battants.

Si la victoire de Peder Fredricson est belle, ses poursuivants au podium n’en sont pas moins valeureux.

Seul rescapé d’une équipe qui est passée à côté de ces championnats, Harrie Smolders aura su redonner du brio aux couleurs néerlandaises en remontant de la 9e place qu’il détenait vendredi soir à la médaille d’argent qu’il partage avec brio avec son impressionnant Don VHP Z. Pénalisé de 4,52 Pts à l’issue de la chasse, le duo orangé prenait un point de temps lors de la 1re manche par équipe pour ne plus accuser aucune erreur lors des trois derniers parcours.

Une performance qui démontre une nouvelle fois toute la compétitivité de ce couple qui brille au sommet mondial cette saison.

Quant à Cian O’Connor, la médaille de bronze donne encore un peu plus de brillant à l’or qu’il décrochait vendredi soir avec ses partenaires en équipe. Blessé aux adducteurs au printemps, le pugnace irlandais s’est refait une santé pour revenir au top pour ces championnats. En selle sur son impressionnant Good Luck, Cian O’Connor aura donc aussi bien servi les intérêts de son équipe (en signant le double sans faute) que son propre avantage en atteignant la finale en embuscade au 4e rang.

Sans faute à l’issue de la première manche, Cian O’Connor et Good Luck étaient sans doute les plus redoutés pour détrôner le leader suédois. Mais après un gros saut sur la barre de spa, le duo vert commet une faute qui laisse plus de 5 points de marge à Peder Fredricson.

L’entrée en piste du favori remettait le public sous tension. Une entame de parcours parfaite laissait entrevoir la victoire, mais une faute en entrée de la dernière combinaison fit frissonner les tribunes.

Lors des ultimes sauts, le silence fut d’or, mais le calme fut rompu dès la ligne d’arrivée que le suédois franchissait les bras au ciel, savourant d’un sourire l’instant de rédemption.

Puis, plongeant sur son encolure, l’aussi blond que bon cavalier embrassait son amour de cheval. Réalisant son exploit et comme pour encore mieux partager son bonheur, il indiquait alors d’un geste gladiateur toute la valeur de son fidèle partenaire.

 

Reflétant un ultime rayon de soleil, l’or du vainqueur fit encore scintiller de bonheur les nombreux et fidèles supporters qui par l’onde d’une « ola » bien méritée, confirmaient que sur ses terres, la victoire est encore plus belle.

 

Les résultats complets ICI.

 

 

 

 

]]>
Résultats: Göteborg http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24382 Fri, 25 Aug 2017 22:31:06 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24382 L’Irlande championne d’Europe.

C’est à l’issue d’une seconde manche pleine de rebondissements que l’Irlande réussit à décrocher le titre de championne d’Europe par équipe devant la Suède et la Suisse.

En alignant trois sans faute, Shane Sweetnam avec Chaquy Z, Denis Lynch avec All Star et Cian O’Connor avec Good Luck masquent l’absence de Bertram Allen qui avait préféré renoncer à cette seconde manche après ses déconvenues de la veille avec Hector van d’Abdijhoeve.

En tête du classement provisoire après le bon parcours d’Henrik von Eckermann , la Suède est passée par le pire (abandon de Malin Baryard-Johnsson et neuf points de Douglas Lindelöw) pour revenir au meilleur grâce au nouveau sans faute de Peder Fredericson et son H & M Lovin qui maintient ainsi son équipe au deuxième rang sur le podium.

Alors qu’elle pouvait espérer l’or, la Suisse doit se contenter du bronze, mais malgré leurs quelques erreurs, Nadja Peter Steiner, Romain Duguet et Steve Guerdat n’ont pas démérité. Quant à Martin Fuchs, le benjamin de l’équipe, il signe tout simplement la meilleure performance helvétique en alignant un nouveau sans faute, remontant par la même occasion à la seconde place du classement provisoire.

Côté français, après un bon tour de Mathieu Billot qui termine avec 2 points de temps dépassé avec Shiva d’Amaury, la désillusion s’est abattue sur Kevin Staut qui en fautant par trois fois avec Reveur de Hurtebise HDC, laisse s’envoler toute chance de médaille. Pour l’équipe, un brin d’espoir reluisait par les efforts vertigineux de Bosty pour arracher un sans-faute avec Sangria du Coty, mais les 5 points encaissés par Pénélope Leprevost et Vagabond de la Pomme réduisaient à néant le sursaut d’orgueil du champion d’Europe francilien. 

La France termine ces championnats à la 7e place par équipe. Au classement individuel Roger-Yves Bost est 21e, Kevin Staut 23e, Mathieu Billot 28e et Pénélope Leprevost 31e.

Au sommet du classement, Peder Fredericson culmine sans faute devant Martin Fuchs qui totalise 2,03 points.

Ensuite les Irlandais Shane Sweetname et Cian O’Connor se tiennent à 15 centièmes, juste devant Alberto Zorzi, grand rescapé de la squadra italienne.

Parmi les bonnes prestations de cette seconde manche, on relèvera aussi la bonne performance de l’Israélienne Danielle Goldstein qui se maintient dans le top 10 en s’octroyant la 7e place entre Pieter Devos (6e) et Marcus Ehning (7e).

Mais rien n’est joué, car moins de 7 points séparent le premier du 11e, en l’occurrence Sergio Alvarez Moya et son puissant Arrayan.

Rendez-vous dimanche après-midi pour la suite et la fin de ces championnats d’Europe suédois.

Les résultats complets ICI

]]>
Résultats: Championnats d’Europe CSO Göteborg http://www.jumpinews.com/actualite-equestres/24373 Thu, 24 Aug 2017 16:52:20 +0000 http://www.jumpinews.com/?p=24373 Première manche de la Coupe des Nations.

La Suède en tête !

En cette deuxième journée d’épreuve des championnats d’Europe à Göteborg, la première manche de la coupe des nations aura rebattu les cartes en propulsant la Suède en tête du classement provisoire, grâce notamment au double sans faute de Peder Fredericson et H&M Lovin qui se maintiennent ainsi en tête du classement provisoire individuel.

La Suisse glisse d’un rang en passant à la seconde place, avec un Martin Fuchs qui n’aura rien lâché pour sortir le sans faute avec son capricieux Clooney, mais sans doute un peu chagrinée par la faute et le point de temps dépassé de Steve Guerdat avec Bianca.

Ensuite, Belges et irlandais  se partagent la 3e place au provisoire, avec une mention spéciale à Belgique qui par les performances de Pieter Devos (Espoir), Niels Bruynseels (Cas de Liberté), Jérôme Guerry (Grand Cru van de Rozenberg) et Gregory Wathelet ( Coree) est la seule nation à aligner 4 sans faute dans cette manche. 

Belle performance aussi coté irlandais, car le résultat est d’autant plus mérité qu’avec l’élimination de Bertram Allen catapulté hors de sa selle par son gris Hector van d’Abdijhoeve, le résultat s’est fait sur l’addition des scores de Shane Sweetnam (0 avec Chaquy Z), Denis Lynch (4pts sur le dernier avec All Star) et Cian O’Connor (0 avec Good Luck).

La France dégringole, mais Staut tient bon!

Côté français, seul Kevin Staut a encore su tirer son épingle du jeu en signant un nouveau sans faute de grande efficacité avec Reveur de Hurtebise HDC. Avant lui et malgré son application, Mathieu Billot avait terminé à 9 pts avec Shiva d’Amaury. Ensuite, les supporters tricolores s’attendaient à tout sauf aux 9 points de Bosty avec Sangria du Coty  et encore moins au refus devant la rivière de Vagabond de la Pomme qui avait pourtant bien franchi ce même obstacle la veille! Encore 9 points dans l’escarcelle de Pénélope Leprevost qui comme Bosty et Billot, peut sans doute oublier une place au podium de ces championnats d’Europe.

 

Avec un total de 24,78 pts, l’équipe de France termine 8e de cette première manche, derrière l’Espagne (7e avec 23,85pts), l’Allemagne (6e avec 15,52pts) et l’Italie qui fait une très belle remontée (5e avec 15,25pts), grâce aux bons sans-faute d’Alberto Zorzi (Cornetto K) et Lorenzo de Luca ( Armitages Boy) qui rééquilibrent les  2pts de temps de Luca Marziani (Tokyo du Soleil) et la petite faute d’Emilio Bicocchi avec Sassicaia Ares.

Les résultats complets ICI.

 

]]>