CSI Neuendorf: Les espoirs prometteurs en Grand Prix!

Et une de Pius!

Décidément Pius Schwizer ne s’est pas laissé déstabiliser. Retenu (suite à un désistement de dernière minute) pour un Grand Prix auquel il n’était pas qualifié, Pius Schwizer partait en ouvreur du Grand Prix de Neuendorf.

 Un parcours délicatement dosé avec des cotes au maximum du règlement, mais sans jamais compromettre l’intégrité physique des chevaux. Pour ce fait, le chef de piste, Marc Etter, recevait d’ailleurs l’approbation unanime des cavaliers pour la qualité des parcours montés depuis jeudi matin.

Coté météo, cela ne s’arrangeait pas beaucoup, même s’il y eu une légère accalmie en début d’après-midi! Mais les 60 engagés de ce Grand Prix, n’étaient plus à quelques gouttes près.

De beaux parcours et quelques surprises : L’abandon d’Albert Zoer  qui préférait calmer le jeu suite au refus de Woklahoma, les éliminations de Pilar Cordon et d’un des favoris, Tobias Meyer qui encaissait les fautes sur les trois premiers obstacles. Une déception de plus pour les spectateurs qui se voyaient aussi priver de la présence au barrage de Steve Guerdat pour une petite touchette de Jalisca Solier.

Pour les jeunes montures de Jason Smith, Fabien Acide, Jeroen Dubbeldam, ou encore Nicole Schwizer les efforts commençaient à se faire ressentir alors que pour d’autres, cette jeunesse menait aux succès.

Ainsi donc, Pius Schwizer qui remporte l’épreuve en signant le double sans faute parfait avec la jeune Coolgirl, une petite grise de 8 ans fille de Polydor :-«  C’est son premier Grand Prix à ce niveau et elle s’en sort remarquablement. C’est une jument qui n’a pratiquement pas fait de concours puisqu’avant son arrivée dans nos écuries en milieu d’année dernière, elle n’avait qu’une carrière de poulinière ! Elle n’a que 8 ans …Si elle continue comme ça ?…. »-

  De bons espoirs que doit aussi espérer Eugénie Angot qui prend une très belle seconde place sur le podium. Cette performance, la française la réalise avec Davendi S (Kashmir Vt Schuttershof) que l’on a pu voir évoluer la saison passée sous la selle de Cédric Angot et qu’Eugénie a repris en fin d’année pour le CSI de Porto.

 

 

A la troisième place, on retrouve une autre cavalière de talent, Janika Sprunger. Là aussi la qualité n’attend pas les  années puisque du haut de ses 25 ans, la suissesse menait son Palloubet D’Halong  (Baloubet du Rouet) vers un nouveau podium.

 

Une performance qui relègue l’un des autres favoris, Hans Dieter Dreher à la 4ème place, pour une faute au barrage de Magnus Roméo. L’étalon vedette du Haras de Grenzland devance son ancien cavalier, Beat Mandli, 5ème avec Watch Me (Kojak).

 

Pas de barrage pour Steve Guerdat cette année...

Les résultats complets ici.