Finale Coupe du Monde S’Hertogenbosch: Jours J!

Schwizer, Guerdat, Staut, Rich…

Qui des 25 cavaliers engagés sera sacré vainqueur de la coupe du monde FEI 2012? Allez savoir! Un vrai suspens comme dans les meilleurs thrillers !

Certes, vu le cumul des points,  il y en a pour qui cela semble plié, mais pour d’autres, tout reste possible.

La visite vétérinaire n’a pas créer de soucis majeures, même si quelques rumeurs (mais là, on trouve toujours des esprits malicieux…) faisaient états de certaines incertitudes pour certains cracks. Si il y a un point ou la FEI est vigilante, c’est bien sur les contrôles vétérinaires ; et là pas de doute possible. Ceux qui prendront le départ cet après-midi seront en parfait état pour affronter le Grand Prix final.

Comment ça marche?

Passé ces quelques questions physiologiques primordiales, abordons le coté règlement.L’ordre de départ sera à l’inverse du classement établi selon le nouveau règlement de la FEI qui (pour faire simple, car franchement ce n’est pas évident à première vue) rétribuait chaque cavalier d’un nombre de points en fonctions de leurs résultats depuis jeudi. Suivant un certain coefficient (en fonction des parcours réalisés sans faute, une barre et ainsi de suite), ces points mènent donc à un résultat pour l’ordre de départ avec un score établit.  Ainsi , les Etats Unis ouvriront le bal avec Kent Farrington qui totalise 19 pts alors que Pius Schwizer partira en dernier avec un score à zéro. La bonne opération de ces calculs donne 3pts à Kevin Staut qui  pointe en embuscade juste derrière l’américain Rich Fellers (3ème) et Steve Guerdat (2ème) qui partiront avec un petit point dans l’escarcelle. Derrière le français on peut encore compter sur Rik Hemeryck, Eric Lamaze, Philippe Weishaupt qui sont à une barre de Pius Schwizer.

Entre les deux, mon cœur balance!

Personnellement, le franco-suisse que je suis, aura bien du mal à trancher ! Si j’apprécie au plus haut point  Kevin Staut dont je fus l’un des premiers à écrire les lignes des meilleurs espoirs depuis sa genèse alsacienne, que redire à Pius Schwizer qui aura montré à certains autres oiseaux de mauvais augure, qu’il a su  performer avec ses différentes montures et que Carlina est loin d’être usée.

Oui, je sais il y a  aussi Steve Guerdat  ou encore plus loin Rolf Bengtsson voir l’autre tricolore, Patrice Delaveau,   qui mériteraient aussi  de décrocher la coupe ! Mais comme le disait si bien Clint Eastwood dans un fameux inspecteur Harry,  –« Le mérite n’a rien à voir là-dedans ! ».

Suisse, France, Etats Unis, Canada, Belgique,Allemagne, Suède…

Pius Schwizer est dans le viseur mais il y a au moins sept mercenaires qui voudront lui régler son compte !

Voir le classement

Voir la liste de départ du GP

Schwizer en leader mais dans le viseur!