Coupe des Nations

g1 ©jumpinews.com, Philippe Guerdat,

La France exclue à Rome et Dublin

Même si les étapes italiennes et irlandaises ne faisaient pas partie de ses manches sélectives, la Fédération Française d’Équitation vient d’enregistrer une fin de non-recevoir en réponse à ses demandes pour participer aux coupes des nations de Rome et Dublin.

Une déception pour le sélectionneur Philippe Guerdat qui avoue son amertume.

« — Même si ces étapes n’étaient pas capitales pour notre sélection, je suis très déçu, car nous avons joué le jeu en envoyant toujours de bonnes équipes dans ces concours où la France a souvent eu de bons résultats.

La France a quand même remporté la coupe l’an passé et elle est médaillée d’argent aux Jeux mondiaux! J’ai tout fait pour que nous soyons invités, mais je n’y suis pas parvenu. C’est navrant, mais c’est comme ça. Il faut faire avec… ».

Une frustration qui outre la privation de mettre en piste d’autres cavaliers tricolores reflète aussi l’ambiguïté d’un système de sélection liée à la « nouvelle » formule des coupes des nations mise en place il y a deux ans.

Avec dix pays en lice, mais seulement 8 équipes maximum par étape, les deux nations restantes sont donc soumises au bon gré des organisateurs.

Visiblement, l’Irlande et l’Italie n’ont pas cru bon de laisser une place aux Français.

Ces décisions sont sans doute navrantes pour la France, mais bon… Il en faut pour tout le monde et peut-être que le mérite n’a pas grand place dans ces choix sans doute motivés par d’autres intérêts, propres à chaque organisateur.

Et puis même s’il est dénommé « romain », le calendrier ne manque pas de compétitions et l’herbe est presque aussi verte ailleurs qu’à Dublin…

Pour rappel, la France jouera ses qualifications sur les pistes en gazon de Lummen, La Baule, St Gall et le sable hollandais de Rotterdam.