Coupe des Nations à Rotterdam

Les Anglais gagnent encore

1-uk

Une nouvelle performance britannique dans une bataille au sommet lors de cette 5e étape européenne de la Coupe des Nations Furusiyya.

Pour la troisième fois cette saison, après La Baule et Rome, les Anglais s’imposent à Rotterdam face à leurs adversaires directs dans cette chasse aux points en vue de la qualification pour la finale à Barcelone.

La France est deuxième, les Suédois troisièmes et les Allemands (qui menaient à l’issue de la première manche) rétrogradent péniblement au pied du podium.

La chef d’équipe britannique, Di Lampard, aura sans doute eu quelques suées froides, car les Français ( deuxième à un point des Allemands à l’issue de la première manche) reprenaient brillamment les avant-postes par les sans-faute d’Aymeric de Ponnat et Armitages Boy, suivi de Patrice Delaveau et Lacrimoso HDC qui signent le doublé .

Mais comme un petit coup de  » Waterloo », la France perd la bataille suite à la déconvenue de Bosty qui essuie un nouveau refus de Pégase du Mûrier. Vraiment dommage, car la première manche laissait augurer un retour en confiance pour le champion d’Europe qui menait son gris au sans faute et quand on voit la qualité des sauts, il y a vraiment de quoi avoir des regrets. 

La pression reposait alors sur les grandes épaules de Jérôme Hurel qui n’avait pris qu’un point de temps en première manche avec Quartz Rouge. Hélas, une faute et un point de temps dépassé à l’arriver et les espoirs s’envolent.

Le sourire revenait alors sur le visage des angalis, car malgré les 5 points de Michael Whitaker avec son gris étalon Cassionat, les trois sans-faute alignés par les Britanniques au second round (dont un doublé signé Joe Clee et Utamaro D’Écaussinnes) les hissent à nouveau au sommet du podium.

Également engagée dans la chasse aux points, la Suède fait une bonne performance en s’emparant de la 6e place sur un total de 10 pts.

Déception du côté des Allemands qui ne réussirent pas à maintenir le cap des sans faute engrangés en première manche et avec un total de 12 points, ils doivent se contenter de la 4e place.

Sans doute encore plus amères, les hollandais totalisent treize points et terminent à la 5e place de cette étape à domicile. Seul Gerco Schroder tire le double sans faute avec Glock’S Cognac Champblanc.

Parmi les autres concurrents, on relèvera les performances de Daniel Deusser qui signe le seul double sans-faute germanique avec Cornet d’Amour ou encore celles du suédois Peder Fredriccson et son H&M All In,  sans faute sur les barres et justes pénalisés d’un point de temps.

Côté suisse, cette étape comptait pour du beurre.  Si ce ne fut pas le grand jour pour Niklaus Rutschi et son pourtant bien nommé Windsor ( 17 pts), Steve Guerdat et Paul Estermann scorent à 9 pts avec respectivement Concetto Son et Castlefield Eclipse.

Alors la révélation helvétique du jour émane sans doute de Pius Schwizer.

Engageant pour la première fois le jeune Giovanni van Het Scheefkasteel (BWP de 9 ans par Darco) celui-ci révélait là toute la puissance de son alezan.

Certes, une faute de jeunesse vient un peu entacher le résultat du premier tour, mais la seconde manche fut encore plus impressionnante d’aisance et le petit point de temps dépassé n’affectera en rien la satisfaction de Pius Schwizer qui sortait de piste avec un large sourire qui en disait long…

Encore un renfort de premier choix qui doit aussi satisfaire le chef d’équipe Andy Kistler qui voit sa troupe terminer gentiment à la 6e place. Rendez-vous à Falsterbo pour la prochaine étape cruciale pour les suisses.

Pour la France, ce fut la dernière étape qualificative et cette seconde place devrait consolider sa place en finale espagnole au mois de septembre.

D’ici là, Philippe Guerdat aura d’autres stratégies à élaborer avec les championnats d’Europe dans le viseur.

Reste à savoir qui sera dans le chargeur des élites sélectionnées …

Les résultats complets ICI.