Hans Gunter Winkler

Aix-La-Chapelle rend hommage au maître des lieux!

Ce mercredi après-midi, la Soers Arena d’Aix-La-Chapelle rendait  un vibrant hommage à son illustre cavalier, Hans Günter Winkler, décédé le 9 juillet dernier à l’âge de 91 ans.

Une commémoration digne des plus grands, remplie d’émotion, tant dans les tribunes, où siégeait notamment sa fille, que dans la voix du speaker, puis du chef d’équipe Otto Becker qui témoignait alors toute sa reconnaissance à son ami et champion récemment disparu.

Chaque année, depuis sa retraite sportive en 1986, Hans Gunter Winkler ne manquait pas son plaisir de revenir en spectateur à Aix-La -Chapelle, haut lieu des sports équestres qui fut le bastion de son couronnement mondial lors des championnats du monde de 1955.

L’année suivante, malgré une blessure à la cuisse, il s’octroyait les médailles d’or en individuel et par équipe lors des J.O de Stockholm avec sa bondissante et dévouée Halla, jument avec laquelle il remportait encore l’or par équipe aux J.O de Rome en 1960.

À ses titres olympiques, H.G. Winkler rajoutait encore ceux de champion d’Allemagne, d’Europe et du monde avec la complicité de ses chevaux tels qu’Orient, Fidelitas, Sonnenglanz, Torphy ou encore Romanus.

Un palmarès tonitruant auquel son adversaire français, Pierre Jonquères D’Oriola ( de 6 ans son ainé), fut l’un des rares à pouvoir contrecarrer les performances.

Mais au-delà des succès internationaux, H.G. Winkler fut aussi l’un des artisans de la structure du C.S.O. de la Mannshaft, à laquelle il sut apporter tout son soutien, tant au niveau sportif que médiatique.

Loin des mondanités, sa simplicité n’avait d’égale que sa détermination à rendre populaire les sports équestres dont il devint ainsi le premier ambassadeur.

Une stature et un engouement qui dès lors firent de lui une véritable légende parmi les sportifs allemands, au même titre que le furent plus tard Franz Beckenbauer en foot, ou encore Michael Schumacher en F1.

Fidèle au CHIO d’Aix La Chapelle depuis plus de 60 ans, Hans Gunter Winkler fut à chaque fois salué chaleureusement de sa présence, tant par les cavaliers que par le public qui s’émouvait encore de le voir lors de la fameuse remise du  » Trophée Halla » rendant honneur au cheval le plus valeureux du concours.

Nul doute que dimanche soir, la traditionnelle cérémonie de clôture dégagera encore un brin d’émotion supplémentaire et qu’en mémoire du champion disparu, les petits mouchoirs blancs s’agiteront encore plus intensément pour rendre un dernier hommage au légendaire Hans Günter Winkler.

Un grand nom des sports équestres qui restera pour le moins à jamais gravé en mémoire dans ces lieux.  

C.G.