Steve Guerdat N°1

Communiqué /Résultats

CSI5* Grimaud

© HUBSIDE JUMPING – Filippo Gabutti

Clap de fin pour l’HUBSIDE SPRING TOUR de Grimaud-Golfe de Saint-Tropez qui, deux semaines durant, a réuni les meilleurs cavaliers du monde sur la French Riviera. Cette semaine, le Haras des Grillons de Sadri Fegaier accueillait le premier CSI 5* outdoor européen (et le seul dans le monde). La hiérarchie mondiale est respectée puisque le meilleur cavalier de la planète depuis vingt-neuf mois s’impose dans le Grand Prix : le Suisse Steve Guerdat ajoute aujourd’hui une énième victoire à son exceptionnel palmarès, cinq semaines après l’arrivée de la plus belle de ses réussites : sa fille.

« Il s’agit de ma première victoire en tant que papa, elle a forcément une saveur particulière. J’imagine bien que ma fille n’a pas tout compris de ce qui se passait (sourire), mais ça me fait plaisir d’imaginer que j’ai remporté ce Grand Prix 5* pour elle, le jour où elle fête sa cinquième semaine. Dans le barrage, nous nous sommes rendu compte qu’Eduardo Alvarez Aznar, le premier à s’élancer, avait serré le chronomètre bien plus que ce que nous avions pu imaginer en regardant son tour sur l’écran. Je crois que ma reconnaissance à pied, de ce barrage, n’était pas la meilleure que j’ai faite puisqu’il y avait des foulées à enlever absolument partout : c’est pour cette raison que nous avons été pris au dépourvu  face au barrage et  au chronomètre d’Eduardo. J’ai essayé d’enlever des foulées mais je n’ai pas réussi (sourire), j’ai alors mis un bon coup d’accélérateur pour rentrer dans le double. Du coup, mon barrage peut ne pas avoir paru très harmonieux. Je suis en tout cas très heureux, le cheval a superbement sauté. Je ne pensais pas forcément que ça suffirait pour le barrage, mais si finalement. On a peut-être bénéficié des quatre points de Julien Epaillard. 
Tous mes chevaux n’ont pas fait grand chose l’année passée. Celui-ci a participé à deux ou  trois concours en 2020 ; il a recommencé en Espagne cette année, sur des petites épreuves et un Grand Prix 3* ; puis tout s’est de  nouveau  arrêté pour l’équitation européenne. C’est donc évidemment son premier concours de reprise et il est en pleine forme, bien dans sa tête. Le premier jour,  il était un peu frais, je craignais que ça ne suffise pas pour aujourd’hui , mais il a tout donné et était dans une forme comme il a rarement été. » 

Le premier CSI 5* outdoor de la saison en Europe !
Sur le parcours du chef de piste français Grégory Bodo, quarante-six couples parmi les meilleurs au monde prenaient le départ du Grand Prix de ce premier CSI 5* outdoor européen de la saison, le seul au monde ce week-end.

Pour l’occasion, Bodo avait introduit une nouveauté sur ce Grand
Prix HUBSIDE qui, pour la première fois, présentait une rivière, à la demande du clan français,dans l’objectif de parfaire la préparation des chevaux en vue des championnats à venir, Jeux
olympiques et championnat d’Europe. La rivière ne posera pas de problème majeur, à la différence du délicat triple vertical-vertical-oxer, sur lequel un nombre important de couples
laissera quelques plumes.
Premier sans-faute de ce premier tour, l’Espagnol Eduardo Alvarez Aznar, en selle sur son Legend, se prend à rêver du doublé après sa victoire dans le Grand Prix 4* de l’HUBSIDE
SPRING TOUR la semaine dernière. Un peu plus tôt dans la journée, le cavalier belge GrégoryWathelet sur Cocktail de Talma avait, lui, bel et bien signé ce doublé dans le Grand Prix 2. Avant la pause, seul deux cavaliers terminent ce premier tour sans-faute, et assurent ainsi les internautes d’un barrage : Brian Moggre, l’élève de l’Américaine Laura Kraut, se qualifie en effet lui aussi, aux commandes de Balou du Reventon, un étalon qui évoluait précédemment sous la selle de l’Irlandais Darragh Kenny, avec lequel il remportait notamment le Grand Prix 5 de
Chantilly, en 2019. Après la pause, trois champions olympiques parviennent à se qualifier pour le barrage : Laura Kraut, championne par équipes en 2008, la Française Pénélope Leprévost, en or avec l’équipe de France en 2016, et Steve Guerdat, actuel numéro 1 mondial et champion
olympique en individuel à Londres 2012, ont largement fait monter la pression sur les deux précédents qualifiés. Le Suédois Henrik von Eckermann, sur King Edward, le meilleur Français au classement mondial, Julien Epaillard, associé à Kosmo van hof Ter Boone, la Portugaise Luciana Diniz sur Vertigo du Désert, et un autre champion olympique, l’Ecossais Scott Brash sur Hello Senator, en or avec les Britanniques en 2012 et vainqueur de trois Grands Prix 4* de
l’HUBSIDE JUMPING depuis son lancement en avril 2019, complètent la start-list du barrage, qui se courra donc à neuf.

Texte selon communiqué : Blizko Communication

Page Facebook de l’HUBSIDE JUMPING : https://www.facebook.com/HUBSIDEJumping/

L’ensemble des épreuves est transmis en direct sur https://grandprix.tv/fr