Longines Athina Onassis Horse Show St Tropez

Fredricson double la mise!

Après sa victoire dans la Global Champions League, en tant que membre des Valkenswaard United, le cavalier suédois récidive et s’impose dans le Grand Prix du Longines Global Champions Tour de Ramatuelle/Saint-Tropez, associé à son formidable Catch me Not S. Ensemble, les deux s’étaient déjà imposés dans l’épreuve majeure de vendredi. Un bon week-end azuréen en somme pour le Suédois…

Trente-trois partants parmi les couples les plus en forme du monde, des obstacles aux cotes olympiques qui culminent à 1,60m, treize obstacles pour seize efforts : le public de la septième édition du Longines Athina Onassis Horse Show de Ramatuelle/Saint-Tropez, hôte de la troisième étape des Global Champions League et du Longines Global Champions
Tour, pouvait s’attendre à du très grand sport ce samedi, à quelques mètres de la mythique plage de Pampelonne. Pas manqué ! S

Sur le parcours du chef de piste français Grégory Bodo, les sans-faute dans le premier tour se sont fait attendre… pour mieux laisser place à un barrage de toute splendeur avec les meilleurs, simplement les meilleurs ! Six cavaliers parviennent à se qualifier, de quoi offrir un spectacle de premier rang !

Premiers à s’élancer dans ce barrage à six, le Néerlandais Harrie Smolders sur Monaco et le Belge Pieter Devos sur Claire
Z sortent de piste en ayant chacun renversé une barre. A leur suite, deux Suédois, Peder Fredricson et Henrik von Eckerman, vont se livrer bataille, en signant tous les deux le double sans-faute. Avantage au premier qui, aux commandes de Catch me Not S, termine avec près d’une seconde d’avance sur le second, associé à King Edward. La victoire allait elle être suédoise ou française ? Derniers à s’élancer, les Tricolores Nicolas Delmotte sur Urvoso du Roch et Simon Delestre sur Hermès Ryan ne parviendront pas à détrôner les Scandinaves, qui terminent ainsi aux deux premières places. Le Lorrain Delestre monte tout de même sur la troisième marche du podium, probablement déçu d’avoir renversé
le dernier obstacle du parcours, mais tellement fier de son exceptionnel Hermès Ryan, toujours aussi performant à seize ans.


Info selon communiqué © Blizko Communication

©photos: LGCT

Les résultats complets ICI