J.O. Tokyo

Delmotte le brillant rescapé

Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch défendront les couleurs tricolores en finale. ©ScKoto

Ce mardi 3 Aout, les cavaliers de C.SO. se sont retrouvés en piste (face à des tribunes désertes) pour la première épreuve individuelle de jumping de ces jeux olympiques 2021.

Une pléiade de sans-faute parmi lesquels seul Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch parviennent à maintenir les couleurs tricolores pour la finale qui aura lieu ce mercredi. Mathieu Billot et Pénélope Leprevost écopent d’un refus sur le même obstacle, un tant soit peu regardant face au décor d’un impressionnant Sumotori.

Coté suisse, Steve Guerdat manque également sa chance de doublé olympique en prenant quatre points de pénalité avec Venard du Cerisy.

Parcours très ( trop…) soigné de Beat Mändli qui du fait prend un point de temps dépassé, mais sera tout de même encore en lice pour défendre les couleurs helvétiques aux côtés de Martin Fuchs, qui signe un sans-faute parfait avec Clooney.

Au classement de ce premier round, Ben Maher tient tête avec son dynamique Explosion, suivi de l’irlandais Darragh Kenny avec Cartello et l’époustouflante Ashlee Bond qui courant sous couleurs israéliennes réussit un sans faute des plus rapide avec Donatello.

Après Los Angeles en 84 et Séoul en 88, le québécois Mario Deslauriers n’a pas manqué l’occasion de rendre honneur à sa troisième sélection olympique en réalisant un très bon sans-faute avec Bardolina et demeure en lice pour une médaille.

Parmi les favoris, Peder Frédricson n’a pas manqué son entrée en jeu avec All In. Le duo suédois d’argent à Rio reste en embuscade à la dixième place juste derrière Scott Brash le 9e chrono de la partie avec Jefferson. En selle sur Indiana,sa ravissante compatriote Malin Baryard-Johnsson sera également présente au prochain round tout comme Henrik von Eckermann, bon sans faute avec King Edward.

Coté néerlandais, Maikel Van der Vleuten signe aussi une très bonne entame ( 4e avec Beauville Z) et Marc Houtzger n’a pas dit son dernier mot avec Dante.

La Belgique peut également s’enorgueillir des performances de ses trois cavaliers, puisque Wathelet, Guery et Bruynseels sont également qualifiés pour la finale individuelle!

Ce mercredi, tous les compteurs seront remis à zéro et il reste donc encore bien du monde pouvant prétendre à une une médaille et nul doute que la finale (au barème A, avec barrage) ne manquera pas de suspens.

De quoi donner un peu de plus de ferveur à cette étrange épopée nipponne.

Suite au prochain épisode, demain midi, heure française.

Liste des qualifiés et résultats complets en lien vers le site de J.O.