L’interview de Kevin Staut Exclusif !

 

 Kevin Staut

sans détour!

Pour Kevin Staut cette année 2011 se termine  sur un bilan en demi-teinte mais non négligeable .

Aujourd’hui N° 6 mondial sur la ranking liste FEI, il demeure le N°1 des cavaliers français de saut d’obstacles.Abordant le début d’année par une victoire à Amsterdam avec Le Prestige St Lois deHus on était alors à l’affut de ses performances.

D’autant qu’en cette année de remise en jeu de son titre de champion d’Europe, Kevin Staut tenait alors la place de N°1 mondial depuis plus de 9 mois ! La gestation d’une pole position issue  d’un travail sans relâche et d’une détermination sans équivoque.

Régulièrement classé et accumulant les podiums, les succès se font attendre jusqu’à Monte Carlo où il remporte une épreuve du Global champions Tour avec Major de Coquerie. Les refus de Silvana à La Baule et de Kraque Boom à St Gall laissent apparaître les premiers signes d’une saison délicate ! Signes de fatigue où simple coup du sort ? Les doutes et les interrogations quant à la forme du champion résonnent déjà dans les couloirs des paddocks ! Il faut dire qu’avec un Kraque Boom en désamour de compétition et Le Prestige St Lois amoindri  par un virus pendant près de 6 mois, le peloton de tête en prenait un coup. Dans la foulée de sa victoire du GP de Genève la vaillante Silvana de Hus  complètera tout de même les podiums et notamment en Coupe des Nations à laquelle Kevin n’aura jamais renoncé! Déterminé et souvent en avance dans ses entreprises, son goût du challenge et de l’innovation ont influé bien des systèmes. De l’organisation de son écurie au choix des partenaires, en passant par le développement de l’image du jumping, Kevin Staut conclut son premier quinquennat chez les élites sur un bilan des plus remarquable.

Ses succès et sa médiatisation en ont fait une sorte de star dans le microcosme des sports équestres.Mais la notoriété amplifie aussi la résonance des déboires auxquels tout sportif de haut niveau peut être confronté à un moment de sa carrière.

Les cavaliers de saut d’obstacles le savent bien ! Le CSO est un sport individuel aux risques collectifs. Tant qu’on gagne tout va bien !

En annonçant tout récemment qu’il allait confier des chevaux à d’autres cavaliers, Xavier Marie, propriétaire du Haras de Hus et principal pourvoyeur de Kevin Staut , semait le doute quant à l’avenir de leurs partenariat.

Alors où en est Kevin Staut ?

En répondant longuement et sans détour à nos questions, Kevin Staut nous livre en exclusivité ses sentiments sur la situation actuelle et fait le point à un  moment crucial de sa carrière.  

Une longue interview ,  pleine d’objectivité , où le n°1 francais nous révèlle bien des sentiments mais aussi ses perspectives. Pour mieux suivre ses propos nous avons donc décidé de scinder cette interview en trois parties . A découvrir à la Une et en page interview.

Bonne lecture!

L’ITW de Kevin Staut / L’intégrale