En passant chez…Timothée Anciaume.

Nouveau départ pour Timothée Anciaume.

Cette semaine nous étions en vadrouille normande, entre la Manche et le Calvados. Une météo printanière nous poussait vers quelques détours et c’est ainsi qu’en repartant de Deauville, nous quittions l’A13 à hauteur de Rouen pour faire un détour chez Timothée Anciaume.

Changement de cadre! 

Situées à la sortie d’une petite bourgade au nom évoquant le saint patron des cavaliers, les nouvelles écuries de Timothée Anciaume sont en pleins travaux.  » Je vous avais prévenu! Faut mettre les bottes! » lâche Timothée d’un large sourire en  nous accueillant à cheval …pour ne pas changer!

Certes, on voit le chantier mais la météo des derniers jours a bien asséché les lieux. Ainsi découvrons-nous une grande écurie avec une trentaine de chevaux. « Cette partie existait déjà. Nous l’avons entièrement rénové en ne gardant que la structure. Nous avons ainsi refait le bardage, les boxes et rajouté des ouvertures. J’aime que les chevaux soient au calme mais aussi au claire. Avec ces nouvelles fenêtres nous avons rapporté de la lumière du jour et nous économisons sur l’électricité.  » Un atout gagnant quand on sait les frais d’une telle structure.

Plus loin, le bruit d’une pelleteuse vient quelques peu troubler la quiétude de ce havre vert. C’est le propriétaire des lieux, Jérôme Brion, qui est aux manettes.

« Il est du métier! Il a racheté le terrain et  le met à ma disposition; C’est un vrai passionné et un homme formidable. Un vrai bosseur aussi. Là, il est entrain de stabiliser les abords du futur manège. On vient de terminer le marcheur qui prend la place d’un ancien rond de longe. C’est un formidable outil pour l’exercice et le relâchement des chevaux. »

Des chevaux d’Avenir.

Coté chevaux, Timothée semble retrouver de  bons espoirs.

Après le départ de Jarnac, Lamm de Fetan et Litsam, il doit aujourd’hui faire face à la blessure d’ Olympique Libellule. Le prometteur étalon du Haras des M s’est fait une grosse entorse  et restera indisponible encore quelques mois.

Un nouveau coup dur pour Timothée qui se retrouve une nouvelle fois en manque de cheval pour les plus grosses épreuves » J‘ai de très bons chevaux mais pas encore suffisamment aguerris pour affronter les gros parcours des 4 ou 5*. Je vais donc continuer à les murir sur des épreuves de CSI 2 ou 3*.Il est vrai que ce n’est pas toujours simple mais je peux compter sur de très bons propriétaires qui m’ont maintenu leurs confiances comme le Haras des M et France Haras toujours à mes cotés et d’autres qui sont venus m’apporter leur soutient en me confiant leurs jeunes espoirs ».-

Parmi ses nombreux pensionnaires, citons Nedjma du Prairial (Shogun II) ,Opaline de la Trigalle ( Col Canto Ecolite) , Paddock du Plessis ( Kannan) Opheline de Gorgon (Espoir Brecéen)  ou des plus jeunes comme les prometteurs, Quarnac du Mesnil ( Jarnac) confié par le Team Equisup ou encore Ensor Van de Heffing ( Clinton) de l’élevage de Pleville. »J’ai aussi un jeune entier qui vient d’Alsace, Quilvaro de Lyr ( Calvaro) mis à disposition par la famille Meyer, des gens formidables!  » Rajoute Timothée tout en caressant  le chanfrein de l’étalon qui par son extension d’encolure, approuve la délicate attention de son cavalier.

 

 

Un esprit de famille!

Coté soutient, Timothée peut évidemment compter sur sa famille. La famille Anciaume c’est d’abord le papa, Patrick, instructeur réputé qui fit partie des meilleurs enseignants du pays. Un homme de cheval charismatique  et passionné dont l’esprit d’ouverture n’a d’égal  que son engouement pédagogique. C’est à ses cotés que Timothée s’est d’abord forgé.  » C’est comme ça depuis trois générations! « -Rajoute Patrick Anciaume venu jeter un œil au travaux. » J’ai moi-même débuté avec mon grand-père et croyez moi, à l’époque ça ne rigolait pas! » Et de nous raconter ses débuts en culotte courte et de ses mollets marqués par les bleus –«  C’est du passé…Tout cela a bien évolué depuis et tant mieux…Même si je regrette un peu que les nouvelles générations ne travaillent pas toujours avec la même assiduité. »

Timothée et Gilles de Balanda

 

 Une fierté partagée par sa maman, souvent caméra au poing, pour filmer les parcours et veiller à l’intendance. Aurélie, son épouse, c’est aussi l’âme soeur de Tim. Toute aussi passionnée, la jeune maman est également aux cotés de son mari cavalier pour la gestion, l’exercice et les soins aux chevaux. Aussi discrète qu’efficace, elle préserve l’intimité du couple tout en soutenant les efforts et les ambitions de son mari.

 

Les plaisirs partagés.

En quittant les installations du centre équestre des ses parents, Timothée souhaitait avant tout créer une nouvelle dynamique:

– » J’étais très bien là-bas mais j’avais besoin de créer mon propre espace. Nous avons tous nos idées et les projets forment l’avenir! Alors quand Jérôme Brion m’a proposé de le rejoindre, j’ai franchi le cap. C’est un projet d’envergure sur un domaine de 7 hectares. Il a déjà refait entièrement la carrière et coulé les fondations du manège. Ici, on est au calme et franchement quel bonheur de monter dans un cadre pareil » -Rajoute-t’il,  tout en nous indiquant la vue sur le village en contre-bas.

 

En changeant de lieu , Timothée Anciaume semble aussi avoir pris une autre dimension .  » Notre sport est tributaire des moyens mais c’est avant tout une histoire de passion. J’ai la chance d’avoir une famille et des amis qui me soutiennent. Il y a des moments plus difficiles que d’autres mais franchement …je ne vais pas me plaindre! Je vis ma passion avec les gens que j’aime et tout ce que je souhaite, c’est de partager se bonheur… »

Reconnu  comme l’un des meilleurs cavaliers internationaux français, Thimothée Anciaume est également largement apprécié pour son humilité et sa sympathie. 

S’il a changé de cadre et ne manque pas d’ambitions, force est de constater que  Timothée Anciaume a su préserver toutes ses qualités qui font de lui un homme de cheval… heureux !

C.G.

 

3 réflexions sur « En passant chez…Timothée Anciaume. »

  1. bravo Timothée et aurélie
    de tout coeur avec vous, et avec l’équipe
    on l’a vu c’est superbe

Les commentaires sont fermés.