Exclusif: Michel Robert sous couleurs du Hus

Interview de Michel Robert.

Le bruit courait depuis quelques jours, mais cette fois c’est officiel. Michel Robert vient de nous annoncer, en exclusivité pour jumpinews, son partenariat avec le Haras de Hus.

Vous êtes donc le nouveau cavalier de CSO du Haras de Hus?

Michel Robert: – » Faisant suite au départ de Kevin Staut, Xavier Marie m’a proposé de poursuivre notre collaboration entamée il y a peu par la mise à disposition de Zeta de Hus. Je vais donc reprendre le flambeau et monter les chevaux de compétition du Haras de Hus. »

Une bonne nouvelle pour vous ?

M.R.: « Bien sûr. Depuis la vente de Kellemoi de Pépita, j’étais en manque de chevaux de ce niveau et cette collaboration peut m’apporter le potentiel nécessaire pour poursuivre. »

La vente de Kellemoi était elle indispensable ?

M.R.:-« Ce n’est jamais simple de se séparer de tels chevaux. Il arrive un moment ou la question économique prend le pas sur le sport et la passion. Je n’ai pas de sponsor et je dois entretenir mon écurie et toute la gestion des compétitions. Le système est ainsi et mon cas n’est pas unique. Il faut alors faire des choix de raison qui ne sont pas toujours ceux du cœur. »

Mais on pourrait penser qu’avec une carrière comme la vôtre, le sponsoring ne devrait plus être un problème?

M.R. :- » Tout dépend du système que l’on adopte. Aujourd’hui, le haut niveau coute de plus en plus cher ; j’avais besoin de quelqu’un pour m’épauler un peu c’est pourquoi j’ai accepté la proposition de Xavier Marie. Je pense qu’avec lui ça va être formidable. »

N’avez-vous pas craint de chagriner un tant soit peu d’ autres cavaliers, à commencer par Kevin Staut dont vous sembliez être proche ?

M.R. :-« La proposition vient de Xavier Marie. Je n’ai pas voulu venir marcher sur les plates-bandes de qui que ce soit. Quand à Kevin nous sommes aujourd’hui à nouveau en très bons termes. »

À nouveau ? Il y a donc tout même eu des heurts ?

M.R. :-« Pas de heurts, mais une certaine amertume de la part de Kevin et je le comprends très bien ! Mais c’est aussi là le point que je voulais résorber avant de poursuivre ma collaboration avec le Haras de Hus. Nous avons discuté de tout cela et aujourd’hui que les choses sont mises à plat tout est revu à la normale entre nous. C’est surtout la vente de Silvana qui l’a préoccupé ! Il a trouvé avec le Haras des Coudrettes un nouveau partenaire de choix qui va l’aider à poursuivre sa carrière. C’est un cavalier hors pair que le talent et la motivation mèneront encore longtemps vers de très beaux succès. »

Comment vont se passer les choses à présent, entre vous et le Haras de Hus ?

M.R. :- » C’est assez simple en fait. Il s’agit de faire évoluer les chevaux en compétitions, gérer les ventes de certains pour en racheter d’autres. Un système d’échange dont Xavier Marie tient à pérenniser le fonctionnement par cette rotation. »

Vous restez dans vos installations, ou mettez -vous cap sur Nantes ?

M.R. :-« Non, je reste dans mes installations. Nous avons des liaisons aériennes régulières entre Lyon et Nantes donc ce n’est pas un problème ».

Donc pas d’installation au Hus?

M.R. :-« Pas pour l’instant…en tous cas ! »

Xavier Marie évoquait une chance pour participer aux J.O. avec Zeta de Hus. Vous y croyez ?

M.R. :- » On a une toute, toute petite chance d’y participer… »

Il y a tout de même une sacrée concurrence à ces postes-là ?

M.R. :- » C’est évident. Il y a des piliers qui sont en place. Kevin Staut, Pénélope Leprevost, Olivier Guillon et Patrice Delaveau sont en bonne posture et il y en a d’autres qui peuvent également prétendre à un billet pour Londres. Après cela dépendra un peu de l’état de forme de chacun et des résultats d’ici là. Mais ce n’est pas l’enjeu primordial. On va faire nos épreuves et après on verra… »

Monsieur Marie évoquait dans ses précédents communiqués que la succession de Kevin pouvait venir d’un jeune espoir. Sans vouloir vous offenser, vous avez pris une cure de jouvence ?

M.R. :-« J’ai toujours vécu par passion pour ce sport. Chaque matin, je me lève relativement en forme et je retrouve avec bonheur mes chevaux. Tant que je pourrai monter à ce niveau, j’espère encore quelques années, je serai un homme heureux. Alors oui, cette nouvelle aventure avec le Haras de Hus m’a redonné un coup de jeunesse(rires). Savoir qu’aujourd’hui je ne suis plus seul pour tenir le cap financier est un sacré soulagement. Et puis le challenge, c’est aussi mon moteur. Le Bon Dieu m’accorde une nouvelle grâce et je lui en suis reconnaissant. »

 

En ce jour saint, une nouvelle ascension.

 

Affaire à suivre…

INFO JUMPINEWS.COM

 

Une réflexion sur « Exclusif: Michel Robert sous couleurs du Hus »

  1. je suis trés heureux pour michel robert un homme de cheval.tout le monde en parle c’est un champion il aime les challanges je pense la collaboration bien pour lui il a besoin de bon chevaux j’espere qu’il va réussir et qu’il va gagner beaucoup pour lui et pour l’équipe de france il nous a déja donner beaucoup il est formidable il donne aussi beaucoup pour que pénélope leprévost devienne la meilleure cavaliere du monde voila merci michel pour cela c’est super

Les commentaires sont fermés.