Finale SHF Fontainebleau:

Thallyne de La Pomme championne des 5 ans . ©PhotoPSV Jean Morel / HDC

Les bons crus des 5 ans.

Quelques soient les résultats du  bilan de cette Grande Semaine  de l’élevage à Fontainebleau, on peut dors et déjà souligner que quelques étalons auront su porter les fruits de leurs produits vers les plus hautes marches des podiums.

Des résultats qui marquent la bonne tenue des chefs de races comme Quidam de Revel ou Diamant de Semilly, mais aussi de certaines origines désormais bien reconnues, à l’image des étalons du Bois Margot , qui se retrouvent à l’indice des meilleurs aux podiums.

Si à l’instar d’Yvan Chauvin, la préférence nationale doit prendre les devants, c’est  un cheval belge qui remporte la finale des mâles et hongres de 5 ans. Hearbreaker Vd Achterhoe; tel est le nom du hongre gagnant, fils de l’étalon WBP Bentley VD Heffing, né sous les couleurs flamandes des écuries de Dirk de Pow. Bruno Rocuet en avait ensuite fait l’acquisition et donc mené à bien, sous la selle de Régis Bouguennec. 

Côté juments, le Haras des Coudrettes  se retrouve aux honneurs avec Thallyne de la Pomme, qui sous la maitrise de Julie Gadal , remporte le titre en élite. Thallyne de la Pomme est une fille de Parco et de Nymphe de la Pomme (Haras de Clarbec) par For Pleasur et remportait début aout le CIR de St Lô. Déjà bien remarquée l’an dernier, nul doute que cette jeune jument devrait porter les meilleurs fruits pour la famille Perron-Pette qui l’avait acquis sous la mère alors qu’elle n’avait que deux semaines. Un coup de coeur qui s’avère des plus prometteur …

Pour compléter le podium des pouliches, on ne manquera pas de souligner les performances de Thara du Ru (Argentinus et Quat’Sous HN) seconde sous la selle de Guillaume Blin Lebreton.

L’étalon Diamant de Semilly remet les couleurs du Selle Français (et des Levallois) sur les devants de la scène en classant deux de ses produits en élite. Ainsi Christophe Grangier qui prend la 3e place avec Typie , dont la génétique est sublimée par la mère, Bébé du Château, issue d’un croisement par Grand Veneur et Javotte D. On retrouve encore Diamant de Semilly en père de Tess d’Ermisserie , qui conclue la classe élite sous la selle de Jean Luc Dufour.

 Hervé Godignon disposait de tout son talent à l’évolution de l’un des fils de son ancien champion, Quidam de Revel, dénommé Twinne Set d’Authuit. Un Quidam de Revel  qui marque encore les podiums avec Tequidam Barcops ou encore Taxi Driver, 3e note des présentations.

Les modèles et allures  auront souligné les bons traits de Tsunami de Hus (Lard de Triomphe) bien performant sous la selle de Gilles Botton et qui avec un total de 2,625 s’impose devant un produit de l’élevage de Richard Levallois, Top Gun Semilly (Quaprice) mener au mieux par Jean-François Filatriau .

Des performances qui confortent encore les valeurs montantes des étalons du Bois Margot tout comme celle d’Idéal de la Loge, dont Trois Juin du Parc mettait en valeur toute l’aisance d’un modèle conforme à ses origines.

Les résultats complets ICI