Rolf Goran Bengtsson sans La Silla

Fin de partenariat et retraite pour Ninja!

Le N°1 suédois, Rolf Goran Bengtsson , vient d’annoncer la fin de son partenariat avec le mexicain Alfonso Romo et la retraite de Ninja La Silla.

Plus connu sous le nom de son élevage de La Silla, Alfonso Romo vient donc de mettre un terme à un partenariat de près de 10 ans avec le champion d’Europe et médaillé d’argent aux J.O 2008.

« Une fin en très bons termes » précise le suédois qui tient encore à souligner tout le bien qu’il pense de ses années passées.  » Nous allons continuer à nous voir et Alfonso m’a aussi assuré qu’il y aurait sans doute d’autres chevaux à venir. Mais pour l’instant, il souhaite renforcer les cavaliers mexicains et permettre à son pays d’accéder au meilleur rang mondial.

À noter également que les étalons Casall et Carusso La Silla resteront à sa disposition:- » ils sont toujours en concession avec les éleveurs de l’holstein et j’espère bien les faires briller encore au plus haut niveau. Cette année sera importante avec la finale coupe du monde ( sur ses terres à Göteborg fin avril) et les championnats d’Europe cet été à Herning (Danemark en aout).

C’est d’ailleurs à Göteborg qu’auront lieu les adieux au public de Ninja La Silla. Ce hongre hollandais, fils de Guidam et d’Olympica par Lys de Darmen fut à l’origine de bien des succès. Le nom de sa mère fut-il un présage? Ninja L.S. remportait en tout cas la médaille d’Argent des J.O de Pékin en 2008, après un ultime duel face aux non moins célèbres Hickstead et son canadien de cavalier, Eric Lamaze.

En 2011 à Madrid, Bengtsson et Ninja réussissent le double sans faute parfait pour remporter le titre de champions d’Europe.

Une fin de carrière marquée par un coup du sort. Lors de son déplacement au Global Champions Tour de Doha, Ninja contracte un virus qui lui vaudra pas moins de cinq mois d’arrêt en convalescence.

Rolf tentera un ultime retour en vue des JO londoniens, mais Ninja a du mal à récupérer et la sagesse de son cavalier lui vaudra de prendre raison pour lui offrir une retraite méritée.

Ninja fut sans aucun doute le vecteur qui fit croitre le partenariat entre Alfonso Romo et Rolf Göran Bengtsson.

Une page se tourne, mais une belle histoire s’est inscrite.

« Ce n’est pas juste un cheval de grand prix exceptionnel, c’est un ami . Il va me manquer, mais il sera bien mieux dans les pâturages de Monterrey. »