Coupe des Nations à St Gall: Victoire à l’Anglaise.

Laura Renwick porte la victoire Britannique
©FEI

De la coupe à la lie !

Au bout de deux heures de compétition sous une pluie battante et après une erreur de jugement finalement révoquée, la Britannique Laura Renwick s’impose au barrage pour offrir à son équipe l’étape suisse de la Coupe des Nations Furusiyya FEI.

 

Mais que ce fut difficile !

Il faut dire que les organisateurs du CSIO de St Gall n’ont vraiment pas eu de chance avec la météo cette année. Après l’accalmie d’hier,  ce sont des trombes d’eau qui se sont abattues aujourd’hui sur le Gründemoss . Du coup, le terrain ressemblait plus au bocage normand qu’à une prairie de l’Appenzeller ! Sauf peut-être pour les trous…

L’Allemagne forfait !

Pour sa première Coupe des Nations en tant que chef de piste, Gérard Lachat n’eut sans doute pas la tâche facile pour monter dans de telles conditions, un parcours suffisamment technique sans pour autant atteindre à l’intégrité des couples en lice. À cette gageure se rajoutait encore l’abandon collectif des cavaliers allemands. Ayant pourtant choisi St Gall pour sa première étape qualificative, les conditions furent apparemment trop risquées pour l’équipe allemande qui préférait déclarer forfait .

Ne restaient alors plus que trois équipes (Suisse, Pays-Bas et Irlande) pour la chasse aux points qualificatifs.

À la faveur du tirage au sort, le pays hôte ouvrait le bal sur un très bon sans-faute de Pius Schwizer avec son jeune Picsou du Chêne. Au tour suivant, Janika Sprunger eut moins de réussite avec Up Town Boy, visiblement peu à l’aise sur un terrain lourd. Malgré une barre pour chacun, Paul Estermann et Steve Guerdat préservaient encore les chances helvétiques.

Alors que les Pays-Bas accumulaient les fautes, les Irlandais maintenaient le cap aux côtés des cavaliers britanniques et belges. Côté français, ce fut la parité à 4pts pour Pénélope Leprevost, Marie Hécart et Jérôme Hurel. Après une faute à mi-parcours avec Armitages Boy, Aymeric De Ponnat (denier du groupe à s’élancer sur un terrain franchement plus qu’éprouvé) préférait en rester là, histoire sans doute de préserver sa monture en vue du GP dominical.

Un dernier tour au barrage !

À la pause, les chefs d’équipes se réunissaient autour du jury et le consortium décidait unanimement de renoncer à une seconde manche.

La Suisse,  l’Irlande, la Belgique et la Grande-Bretagne (derniers prétendants à la victoire) se devaient encore de choisir un cavalier par équipe pour conclure la coupe au barrage. 

Steve Guerdat s’élançait alors pour un ultime round, décrochant le sans faute avec sa grise Nasa.

Si les 4 Pts du Belge Gregory Whatelet et de l’irlandais Shane Breen étaient justifiés, une main levée d’un commissaire de piste allait induire une erreur de jugement envers le résultat de Laura Renwick.

Son Oz de brève fit effectivement tomber une barre, mais pas en premier plan. Ainsi et en juste application du règlement, aucune faute ne pouvait lui être attribuée.

À la faveur d’un meilleur chrono, la Britannique offre donc une victoire méritée à son équipe.

 

En prenant la seconde place sur son terrain, la Suisse détient la tête du classement provisoire devant la France et l’Irlande.

Si certains oiseaux de mauvais augure prétendaient qu’avec une telle météo, une victoire britannique pouvait être prévisible,  nul doute qu’elle sera bien arrosée !

 

Les résultats complets ici

Le classement des équipes après cette 3e étape 

©Photos LONGINES CSIO SCHWEIZ ST GALLEN