NEWS: Carierre pour Philippe Leoni

_MG_7438

Encore sous la selle de l’allemand Daniel Deusser lors du CSI5* de Shanghai il y a dix jours pour le compte des écuries Stephex, Carriere (Oldenburg de 12 ans par Catoki) vient d’être acquise par Philippe Léoni.

Un nouveau changement de cavalier pour Carriere que l’on avait aussi déjà vu sous les selles de Lauren Tisbo, Petronella Andersson ou encore David Will.

 

 

A près avoir pris un moment ses distances avec les CSI au bout de son épique période internationale avec la fameuse Cyrenaika FRH, Philippe Léoni reprenait il y un peu plus d’un an les chemins des concours hippiques.

Délaissant son mentor Gilles Bertran de Balanda au profit de l’assistance de Jean-Maurice Bonneau, l’ancien magna de la presse spécialisée et de sites web des plus prolifiques s’est donc remis en selle lors du CSI de Lyon fin 2013.

On l’a ainsi revu en compétition avec de jeunes et nouvelles montures  comme Shanna de Kerglen (jument SF de 9 ans par Diamant de Semilly et Jumpy de Kreisker par Quito de Baussy) ou encore le jeune Super Krack (OES de 9 ans par Madness et Catapulte par Limbo) qui débutait brillamment dans les cycles classiques avec Rémy Deuquet.

Malheureusement, suite à des problèmes intestinaux récurrents, Super Krack est au repos depuis la fin d’année dernière.

Comme l’explique l’intéressé à Marion Gergely pour Grand Prix , Carriere devrait ainsi lui apporter un renfort de premier choix:

 » … En fonction de la formation et de la performance de notre couple, nous verrons ce que nous ferons. Nous allons commencer tranquillement à Fontainebleau (à l’occasion du second week-end de Grand Prix Classic, l’événement organisé par l’équipe de Grand Prix Magazine, NDLR). Ensuite, nous irons certainement à Gorla Minore pour les CSI 2 et 3*. Avant de penser aux plus belles épreuves, je veux que notre couple soit bien formé. La jument a de l’expérience, mais je ne veux pas aller trop vite. Je m’entends déjà très bien avec elle, mais c’est la progression dans les concours qui nous dira ce que nous pouvons envisager…. 

J’aime beaucoup la jument, et j’ai un très bon ressenti avec elle. C’est le type de cheval que j’apprécie. Elle est dans le sang et moderne, très respectueuse avec une bonne tête. J’en ai vu beaucoup avant d’arrêter mon choix sur Carriere. Je pense qu’elle me convient bien et que nous allons pouvoir faire de bonnes choses. »

Pour Carrière, depuis ses débuts en haut-niveau en 2011 avec l’allemand Jörg Kreutzmann, cela ne fera que le huitième « nouveau » cavalier.

En quatre ans ; c’est pas mal ! Souhaitons que cette fois-ci ce soit le bon.

Source/lien  : Grand Prix Replay

©Photo: C.G pour Jumpinews