CSI3* Lons Le Saunier

Van Paesschen fait le doublé.

1-IMG_6305

Nul doute que dans ses bons souvenirs, le jeune talent belge ne manquera pas de se remémorer ce week-end dans le Jura et son réputé CSI*** de Lons-le-Saunier.

Vainqueur de la Ranking de samedi, Constant van Paesschen remettait le couvert ce dimanche pour s’imposer à nouveau avec sa truculente Diamanthina van T’Ruytershof.

La Brabançonne aura donc à nouveau résonné pour cette vingt-sixième édition du jumping de Lons-Le-Saunier.

1-IMG_6263Des couleurs belges qui auront aussi brillé pour le compte des écuries Stephex par l’entremise de la sémillante cavalière suédoise, Petronella Andersson, qui prend la seconde place avec Uchin Imperio Egipcio.

1-IMG_6239

L’ultime sans-faute est signé Nial Talbot qui hisse les couleurs irlandaises au 3e rang avec son fidèle Nicos de la Cense.

1-IMG_6230

Mais le public, une nouvelle fois en nombre et souvent en famille, ne manquait pas de saluer chaleureusement les performances tricolores dont celles de l’adjudant-chef Erwan Auffret, 4e avec Qlassik Saint Clair HN et de Thomas Leveque, 6e avec Radja de Rochetaillée.

1-IMG_6258

Un grand prix une nouvelle fois subtilement concocté par le chef de piste Jean-François Gourdin qui aura su allier les cotes en vigueur face au plateau d’engagés, tout en utilisant au mieux les subtilités du terrain du plateau de Montciel.

Il fallait donc être aussi habile qu’empli de ressources pour arriver au sans-faute à l’issue du premier tour. Un exercice de haut niveau dont ils ne furent que six (sur les quarante-huit engagés) à parvenir à trouver la juste équation.

1-IMG_6069

Parmi les performances à retenir, on soulignera encore le premier tour du jeune hollandais Jelmer Hoekstra qui aura encore tenté le maximum au barrage avec Be Gentle (déjà 4e des GP d’Eindhoven et Lamprechtshausen). Mais sa chasse au chrono lui coute 12 points et la 6e place au classement final.

Le chrono aura d’ailleurs causé bien des déboires puisque pas moins de six cavaliers sans faute sur les barres se retrouvaient pénalisés pour dépassement de temps.

1-Desktop1

D’autres, voulant terminer sur le bon tempo se retrouvaient piégé par l’ultime oxer, à l’image d’ Adeline Hécart avec Pasha du Gué et Laurent Guillet avec Sultan du Chateau.

Dommage, car ces deux-là auraient sans doute encore rehaussé le barrage. Mais ainsi va le sport et la victoire de Constant van Paesschen n’en est que plus mérité.

Le jeune belge ne manquait d’ailleurs pas de souligner son plaisir à l’issue de la remise des prix.

« Ce concours est vraiment très bien et l’ambiance y est très agréable.  On y retrouve un public fervent et chaleureux. Un grand bravo aux organisateurs et bénévoles qui ont su maintenir un état d’esprit vraiment très sympathique. Ils sont attentifs pour que tout se passe pour le mieux et côté concours il n’y a rien à redire. C’est top et je suis vraiment content d’être venu à Lons... »

S’il est certain que ces paroles sont sans doute plus aisées quand on gagne, d’aucuns ne sauraient renier ces dires.

Après plus d’un quart de siècle, passant des épreuves régionales, nationales pour entrer dans la cour des CSI et atteindre le niveau trois étoiles, le Jumping de Lons-le-Saunier aura su tisser au fil des ans de vrais liens d’amitié entre participants et organisateurs, pour un concours ouvert gratuitement au public, demeurant ainsi l’un des concours les plus appréciés de l’Hexagone.

1-IMG_6016

Entourés de partenaires aussi fidèles que dévoués, la famille Gallet y aura une nouvelle fois contribué avec passion et cet état d’esprit devenant suffisamment rare, cela valait bien quelques éloges supplémentaires de notre part.

Alors bravo et vivement la vingt-septième!

 C.G. pour Jumpinews.com.

 Les résultats complets ICI