Triplé français et flop médiatique!

Les Sports Equestres …C’est génial !

Flora de Mariposa © jumpinews.com

Après la superbe victoire de Pénélope Leprevost et le triplé français au podium de la coupe du monde d’Oslo ce dimanche, tous les supporters et passionnés de sports équestres  s’attendaient à un minimum de consécration médiatique.

Mais une nouvelle fois, pas un mot ! L’équitation passe à la corbeille des salles de rédaction.

De quoi irriter au plus haut point le plus français des champions brésiliens, Rodrigo Pessoa, qui par le biais d’un message sur Twitter, laissait transpirer son incompréhension.

« Un triplé historique Francais dans la Coupe duMonde d’Oslo pas une ligne dans L’Equipe fait la FFE @leprevost@SimonDelestre@delaveau »…

Ah, que l’on aurait aimé qu’un tel message soit précédé des instances dirigeantes ou de quelques autres « grands maitres » des sports équestres tels que ceux que l’on peut entendre régulièrement commenter (avec plus ou moins de tact et de brio…) les parcours de leurs congénères sur les chaines dédiées.

Une situation d’autant plus exaspérante quant on sait avec quelle force la fédération française d’équitation se targue d’être toujours et encore dans le trio des fédérations dénombrant le plus de licenciés « sportifs » en France, mais que sa communication se limite à exprimer par quelques spots que » le cheval, c’est génial ».

Un Champion d’Europe en 2013, un vice champion du monde en 2015, des performances au plus haut niveau depuis plus de 25 ans et les seuls qui restent encore en figure de proue des mémoires collectives ( et ils le méritent bien) se nomment Pierre Durand et son incontournable Jappeloup. Pourtant, dans d’autres sports, les illustres Beltoise et Giresse et autres légendes ont bien été supplantés et même s’il ne les a pas oubliés, le public vous nommera plus rapidement Sébastien Loeb ou Karim Benzema.

Faites le test. Lors de votre prochaine ballade en ville ou chez le boulanger du coin, demandez donc à ceux que vous croisez qu’ils vous citent un nom de cavalier international français…

Vu l’engouement national des turfistes, vous aurez sans doute plus d’un nom de jockey ou de driver, mais certainement pas de Delaveau, Bost, Staut, Delestre ou de sémillante Leprevost.

Rien de tout cela,vous verrez ! Peut-être qu’avec un peu de chance, tomberez-vous sur un vaillant nonagénaire (dont l’attitude altière vous indiquera que c’est un ancien du cadre noir) et qu’il vous rappellera alors les exploits olympiques de Pierre Jonquères D’Oriola, ou plus récemment, de Marcel Rozier.

S’il est indéniable que ces illustres protagonistes demeureront pour toujours dans le grand livre des sports équestres, il serait grand temps, qu’au même titre que ses volleyeurs, handballeurs, nageurs et autres grands sportifs, la France soit tout aussi fière de ses champions de cavaliers et chevaux contemporains.

Mais encore faudrait-il que les non-initiés soient au courant !

Ce serait alors vraiment « génial ! »

Voir aussi l’article d’Henry Moreigne sur son blog de www.planetecso.com

2 réflexions sur « Triplé français et flop médiatique! »

  1. Pourquoi Guillaume Canet a-t-il pris le soin d’intituler son film du nom du cheval et non de celui de son cavalier ?
    Parce qu’il a compris quel était le vecteur (c’est comme ça qu’on dit?) essentiel de toute bonne communication sur le sujet.
    Dans votre article vous qualifiez fort justement Jappeloup d’incoutournable. Vous pouviez même lui faire précéder son cavalier dans le texte. Messieurs et mesdames des médias, pour toucher un plus large public, il serait sans doute souhaitable de starifier nos chevaux, et ce serait le meilleur moyen de faire connaître ceux qui les côtoient.

  2. C’est pas la première fois… Déjà, quand Bosty avait été champion d’Europe y’a eu juste une petite phrase chez Stade 2. L’équitation est toujours considéré comme un sport élitiste qui ne concerne qu’une petite partie de la population… Assez contradictoire puisqu’elle fait partie du top 3 des sports les plus pratiqués en France. Mais bon, c’est ennuyant à regarder, faut comprendre les médias, regarder 40 cavaliers effectuer le même parcours c’est long…

Les commentaires sont fermés.