Résultats: Coupe des nations Aix la Chapelle

La Suède jubile!

Quatre-vingt-dix ans après son dernier sacre, la Suède remporte la mythique Coupe des Nations d’Aix-La -Chapelle.

Sur ses terres, l’Allemagne prend la seconde place devant la France qui réussit une belle performance dans cette épreuve émaillée par bien des rebondissements!

Après une première manche des plus serrées, c’est finalement la Suède qui réussit donc à s’imposer sur le fil devant l’Allemagne qui aligne trois sans faute au second round, mais le point de temps dépassé en première manche par Daniel Deusser va s’avérer fatidique.

Si la Coupe des Nations reste l’une des compétitions des plus haletantes, cette étape dans l’antre d’Aix La Chapelle est sans doute la plus convoitée. Mais que de surprises dans cette épreuve! Et non des moindres…

La France s’octroie une très bonne troisième place grâce notamment au double sans faute de Pénélope Leprevost et Vancouver de Lanlore puis au sursaut d’orgueil de Kevin Staut qui rattrape l’équipe en sortant l’ultime sans faute avec Calevo.

Une fois de plus, les premiers parcours aux scores vierges de la première manche tronquaient largement la suite des évènements.

Ainsi, Henrik Von Eckermann place d’entrée de jeu les ambitions suédoises avec un sans faute de sa Marylou, imité dans la foulée par Pénélope Leprevost qui donne le cap au tricolores, d’autres auront connus bien des déboires.

Des novices aux plus confirmés, des évènements des plus surprenants allaient rajouter encore un peu plus de suspens à cette épreuve déjà bien haletante!

La première est non des moindres puisque de mémoire, jamais l’on aura vu une élimination par manque de départ pour cause de « non monte »!

C’est pourtant bien ce qui s’est produit pour l’Américaine Nicole Shahinian-Simpson qui devait étrenner là sa première sur la piste de Soers Arena. Mais sa jument drôlement nommée Akuna Mattata (titre d’une chanson du Roi Lion et qui peut se traduire par « tout va bien  » en langue Swaili…) en aura décidé autrement.

Pleine de vigueur et bien agitée depuis l’entrée de piste, la jument ne se laissait pas approcher par sa cavalière qui tentait en vain de mettre le pied à l’étrier. Malgré plusieurs tentatives, certes plus hasardeuses que judicieuses ( on se demande d’ailleurs ce qu’attendait le groom pour aider sa cavalière à l’élever en selle dans l’allant par un appui sur ses mains…) le jury n’eut d’autres solutions que de sonner la cloche marquant la fin du temps accordé pour franchir la ligne de départ.

Eliminée et aussi dépitée que le public en fut circonspect, on ne revit même plus le duo en seconde manche.

Un deuxième round qui vit encore l’élimination de Pius Schwizer pour deux refus successifs de son Cortney Cox (visiblement chagriné par les projecteurs en face de la combinaison), rajoutant encore un peu plus de scoumoune à une équipe suisse amoindrie par le forfait d’Arthur Dasilva. D’autant plus qu’avec huit points dans la besace au premier round, Steve Guerdat ne réussissait pas non plus a redresser la barre avec le puissant Venard de Cerisy.

La deuxième manche allait aussi jouer des tours à d’autre couple ayant pourtant bien débuté. Sans doute sous l’empreinte d’une émotivité trop précieuse, on vit ainsi Olivier Robert essuyer un refus de son Vangog du Mas Garnier pourtant bien bondissant jusqu’alors.

Malgré leurs déboires suite au parcours scabreux de Laura Kraut ( un refus et 11 points avec son Curiouse George) , les Etats-unis terminent à la 5e place grâce aux nouveaux sans faute de MacLain Ward avec Noche De Ronda et de Bezzie Maden avec son petit alezan Darry Lou.

L’Irlande (qui faisait partie des premiers placés en première manche) termine au pied du podium en concluant à trois cavaliers (Cian O’Connor préférant préserver sa jument Irenice Horta, sans faute au premier round) sur un score de 12 points.

Les résultats complets ICI.